Un pre­mier test pour l’au­to­no­mie mu­ni­ci­pale

Le Droit - - ACTUALITÉS - MA­THIEU BÉ­LAN­GER ma­be­lan­ger@le­droit.com

Les dif­fé­rentes dis­po­si­tions ré­gle­men­taires prises aux quatre coins du Qué­bec concer­nant la consom­ma­tion de can­na­bis dans les lieux pu­blics pour­raient très bien de­ve­nir le pre­mier test du gou­ver­ne­ment ca­quiste de Fran­çois Le­gault quant au res­pect de l’au­to­no­mie mu­ni­ci­pale ac­quise par les villes sous l’an­cien gou­ver­ne­ment li­bé­ral.

C’est du moins ce que croit le maire de Ga­ti­neau, Maxime Ped­neaud-Jo­bin, dont la ville a adop­té une ré­gle­men­ta­tion re­la­ti­ve­ment per­mis­sive, com­plè­te­ment contraire à ce que le nou­veau gou­ver­ne­ment pré­voit im­po­ser le plus ra­pi­de­ment pos­sible en in­ter­di­sant la consom­ma­tion dans tous les lieux pu­blics de la pro­vince.

« Du point de vue des prin­cipes de san­té pu­blique, ça vaut la peine d’en dé­battre, in­siste le maire Ped­neaudJo­bin. Ça fait des dé­cen­nies qu’on com­prend que les in­ter­dic­tions n’ont ja­mais em­pê­ché les gens de consom­mer. L’in­ter­dic­tion n’est pas une so­lu­tion à long terme. Ça peut ras­su­rer des gens à court terme, mais la so­lu­tion de fond c’est l’édu­ca­tion. »

Le maire af­firme que Ga­ti­neau se confor­me­ra si le gou­ver­ne­ment du Qué­bec change la loi, mais ça ne se­ra pas sans avoir ar­gu­men­té pour dé­fendre sa po­si­tion. Le maire Ped­neaud-Jo­bin a rap­pe­lé que les va­leurs et les prin­cipes qui ont gui­dé la dé­ci­sion de la Ville sont d’abord ba­sés sur des élé­ments de san­té pu­blique.

« En adop­tant une ré­gle­men­ta­tion qui au­rait été plus res­tric­tive sur les lieux de consom­ma­tion, on au­rait obli­gé des ci­toyens à consom­mer dans des lieux fer­més et la san­té pu­blique pré­cise que la fumée se­con­daire dans un lieu fer­mé a plus d’im­pacts sur la san­té des in­di­vi­dus que dans un es­pace ou­vert », a rap­pe­lé la présidente de la com­mis­sion Ga­ti­neau, ville en san­té, Re­née Amyot.

Le gou­ver­ne­ment de Fran­çois Le­gault doit prendre en consi­dé­ra­tion les réa­li­tés dif­fé­rentes d’une ville à l’autre, ajoute M. Ped­neaud-Jo­bin. « Je vais aus­si rap­pe­ler au gou­ver­ne­ment que la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec a été par­mi les pre­miers à par­ler d’au­to­no­mie mu­ni­ci­pale, a in­di­qué le maire de Ga­ti­neau. On voit dé­jà que les villes prennent des dé­ci­sions dif­fé­rentes, ba­sées sur leur réa­li­té. Ça illustre bien qu’il y a une dif­fé­rence entre Mon­tréal, Qué­bec, Ga­ti­neau ou Notre-Dame-de-la-Sa­lette. Mais après ça, c’est un dos­sier par­ti­cu­lier qui est émo­tif pour cer­tains et qui pro­voque des in­quié­tudes dans la po­pu­la­tion. Le gou­ver­ne­ment reste sou­ve­rain. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.