Nos mé­tiers dis­pa­rus (4 de 6)

Nous conti­nuons au­jourd’hui d’exa­mi­ner quelques-uns de ces mé­tiers d’an­tan qui ont for­gé et for­mé plu­sieurs de nos fa­milles et qui ha­bitent, en­core, nos sou­ve­nirs d’en­fant.

Le Droit - - PASSION RETRAITE -

LE FRO­MA­GER

• Aus­si connu sous le nom de cré­mier • Fa­bri­quait le fro­mage : pas­teu­ri­sa­tion, cuis­son et fer­men­ta­tion du lait ou crème jus­qu’à sa trans­for­ma­tion • Sur­veillait la tem­pé­ra­ture tout au long du pro­ces­sus et ajou­tait les fer­ments lac­tiques et la pré­sure pour sé­pa­rer le caillé du pe­tit lait • Avec les an­nées, in­tro­duc­tion de la mé­ca­ni­sa­tion et meilleure per­for­mance de l’équi­pe­ment

LE MAR­CHAND GÉ­NÉ­RAL

• Au dé­but de la co­lo­ni­sa­tion, il y avait plu­sieurs sortes de mar­chands : de bois, de mode, de toi­lette, le gres­sier, etc. • Le mar­chand gé­né­ral ven­dait de tout : ali­ments, bois, fer­railles, ou­tils, sou­liers, pein­ture, etc. • Centre du vil­lage où tous pou­vaient ra­mas­ser den­rées et com­mé­rages • Rem­pla­cé par les grands ma­ga­sins et chaînes ali­men­taires

LE LAI­TIER

• Vente du lait pro­duit sur les fermes lo­cales • Le lait de­vait être bu quelques heures après la traite • Par­cou­rait le vil­lage avec son at­te­lage de che­vaux pour li­vrer les bou­teilles de lait porte à porte • Était par­fois le pro­duc­teur • L’in­dus­tria­li­sa­tion du pro­duit et les tech­niques de longue conser­va­tion ont éli­mi­né ce mé­tier • Il semble y avoir un dé­sir du re­tour au lai­tier et du « ser­vice porte à porte », sur­tout en ré­gions ur­baines

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.