Le pro­prié­taire de La Sen­za éva­lue ses op­tions

Le Droit - - CARRIÈRES - JU­LIEN AR­SE­NAULT

MON­TRÉAL — Alors qu’il tente de re­cen­trer ses ac­ti­vi­tés, le pro­prié­taire de La Sen­za a dé­ci­dé d’éva­luer toutes ses op­tions stra­té­giques pour le dé­taillant de lin­ge­rie qui a vu le jour à Sher­brooke en 1966.

L Brands, pro­prié­taire de di­verses ban­nières dont Vic­to­ria’s Se­cret et Bath & Bo­dy Works, a mis la main sur La Sen­za en 2006 dans le cadre de son ex­pan­sion à l’in­ter­na­tio­nal, grâce à une tran­sac­tion de plus de 700 mil­lions $.

Cette en­tre­prise éta­blie à Co­lum­bus, en Ohio, s’at­tend main­te­nant à ce que le dé­taillant de lin­ge­rie af­fiche une perte de 40 mil­lions $ US cette an­née, alors que ses re­ve­nus de­vraient os­cil­ler aux alen­tours de 250 mil­lions $ US.

L Brands n’a pas four­ni d’échéan­cier en ce qui a trait aux op­tions qui se­ront éva­luées pour La Sen­za. L’en­seigne comp­tait quelque 320 bou­tiques au Ca­na­da et près de 330 autres ailleurs dans le monde lors­qu’elle est pas­sée dans le gi­ron de la so­cié­té amé­ri­caine.

Ce nombre est beau­coup moins éle­vé au­jourd’hui, puisque La Sen­za ex­ploite 126 points de vente en Amé­rique du Nord et 188 autres, qui ne sont pas ex­ploi­tés par L Brands, à l’in­ter­na­tio­nal.

«Dans le cadre d’un ef­fort vi­sant à gé­né­rer de la va­leur pour nos ac­tion­naires et afin de nous concen­trer da­van­tage sur nos ac­ti­vi­tés es­sen­tielles, nous avons dé­ci­dé d’éva­luer toutes les op­tions stra­té­giques pour La Sen­za», a dit jeu­di la di­rec­trice des re­la­tions avec les in­ves­tis­seurs pour L Brands, Amie Pres­ton, lors d’une confé­rence té­lé­pho­nique.

Celle-ci fai­sait le point sur la per­for­mance fi­nan­cière de l’en­tre­prise amé­ri­caine pour la pé­riode de cinq se­maines ter­mi­née le 6 oc­tobre.

Au dé­but de 2012, L Brands avait dé­ci­dé de trans­fé­rer les ac­ti­vi­tés du siège so­cial mon­tréa­lais de La Sen­za vers son quar­tier gé­né­ral aux États-Unis.

La so­cié­té amé­ri­caine tente de re­po­si­tion­ner sa marque Vic­to­ria’s Se­cret alors qu’elle est confron­tée à une éro­sion de ses ventes at­tri­buable à la fé­roce concur­rence d’autres dé­taillants de lin­ge­rie comme d’Ae­rie, pro­prié­té d’Ame­ri­can Eagle Out­fit­ter, et Adore Me.

En date du 3 fé­vrier, le ré­seau de Vic­to­ria’s Se­cret comp­tait 1124 ma­ga­sins aux États-Unis et 46 autres en ter­ri­toire ca­na­dien.

Le mois der­nier, la so­cié­té de Co­lum­bus a an­non­cé la fer­me­ture de ses bou­tiques d’ac­ces­soires Hen­ri Ben­del.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.