Ever­source pour­ra faire ap­pel d’une dé­ci­sion

Le Droit - - CARRIÈRES -

MON­TRÉAL — Le par­te­naire amé­ri­cain d’Hy­dro-Qué­bec pour le Northern Pass pour­ra ten­ter de faire ren­ver­ser une dé­ci­sion l’ayant em­pê­ché d’ob­te­nir une au­to­ri­sa­tion au New Hamp­shire qui s’avère es­sen­tielle à la réa­li­sa­tion de ce pro­jet de ligne de tran­sport d’hy­dro­élec­tri­ci­té.

La Cour su­prême de cet État amé­ri­cain a ac­cep­té d’en­tendre l’ap­pel d’Ever­source, qui conteste la dé­ci­sion ren­due par la Com­mis­sion d’exa­men du site au New Hamp­shire (SEC) ren­due en fé­vrier der­nier.

Le Northern Pass avait dé­jà ob­te­nu des per­mis de la part du dé­par­te­ment de l’Éner­gie et du U.S. Fo­rest Ser­vice, mais pour al­ler de l’avant en sol amé­ri­cain, le pro­jet de­vait ab­so­lu­ment ob­te­nir le feu vert de la SEC.

Par voie de com­mu­ni­qué, ven­dre­di, Ever­source a qua­li­fié de « po­si­tive » la dé­ci­sion du tri­bu­nal, ajou­tant qu’elle était re­con­nais­sante d’avoir l’oc­ca­sion de dé­mon­trer que les conclu­sions de la Com­mis­sion d’exa­men du site au New Hamp­shire étaient er­ro­nées. L’en­tre­prise es­time qu’elle de­vrait pou­voir se faire en­tendre dès le dé­but de 2019.

Le tra­cé de 309 ki­lo­mètres au to­tal (dont en­vi­ron 80 ki­lo­mètres au Qué­bec) du Northern Pass de­vait re­lier le poste des Can­tons, si­tué à Val-Jo­li, et le poste de Frank­lin, dans le sud du New Hamp­shire.

La par­tie qué­bé­coise du Northern Pass est éva­luée à plus de 680 mil­lions $. Du cô­té amé­ri­cain, la ligne de tran­sport de­vrait gé­né­rer des in­ves­tis­se­ments d’en­vi­ron 2 mil­liards $.

C’est ini­tia­le­ment avec ce pro­jet qu’Hy­dro-Qué­bec dé­si­rait ap­pro­vi­sion­ner le Mas­sa­chu­setts à comp­ter de 2020 dans le cadre de son im­por­tant contrat de 9,45 té­ra­watt­heures (TWh) après avoir été re­te­nue en jan­vier.

La dé­ci­sion de la SEC avait for­cé la so­cié­té d’État à se tour­ner vers une autre op­tion — la ligne de tran­sport New En­gland Clean Ener­gy Con­nect, qui se­ra réa­li­sée par la so­cié­té Cen­tral Maine Po­wer, une fi­liale d’Avan­grid.

Ce pro­jet, dont la fac­ture est éva­luée à 950 mil­lions $ US en ter­ri­toire amé­ri­cain, doit être mis en ser­vice en 2022. Le tra­cé est de 233 ki­lo­mètres en sol amé­ri­cain.

Au Qué­bec, rien n’a en­core été dé­ter­mi­né. Hy­dro-Qué­bec de­vra réa­li­ser des études d’im­pact, tech­niques et en­vi­ron­ne­men­tales en plus de se pen­cher sur un tra­cé en sol qué­bé­cois afin de construire une ligne de tran­sport jus­qu’à la fron­tière avec le Maine.

Hy­dro-Qué­bec es­time que le Northern Pass a tou­jours sa rai­son d’être et que ce pro­jet pour­rait lui per­mettre d’ac­croître ses ex­por­ta­tions d’élec­tri­ci­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.