«On ne de­mande pas la lune!»

Le Droit - - ACTUALITÉS - SYL­VIE BRANCH sbranch@le­droit.com

La ré­forme de l’aide so­ciale en On­ta­rio, pro­mise par la mi­nistre des Ser­vices à l’en­fance et des Ser­vices so­ciaux et com­mu­nau­taires Li­sa Ma­cLeod, est at­ten­due de pied ferme par les mi­li­tants d’ACORN.

Les membres de l’As­so­cia­tion d’or­ga­ni­sa­tions com­mu­nau­taires pour la ré­forme main­te­nant ACORN se sont ren­dus ven­dre­di de­vant les bu­reaux de la dé­pu­tée de Ne­pean, sur le che­min Fal­low­field, pour ré­cla­mer plus d’aide et de sou­tien de la part du gou­ver­ne­ment pro­gres­siste-con­ser­va­teur.

« On ne de­mande pas la lune ! On veut en avoir juste as­sez pour vivre », sou­tient An­drew Ba­len­ba, membre d’ACORN.

L’or­ga­nisme craint que la ré­forme de 100 jours, du gou­ver­ne­ment de Doug Ford, si­gni­fie le « jour du Ju­ge­ment der­nier » pour les bé­né­fi­ciaires de l’aide so­ciale et du pro­gramme on­ta­rien de sou­tien aux per­sonnes han­di­ca­pées.

Les membres d’ACORN se sont ras­sem­blés un peu par­tout en pro­vince pour ma­ni­fes­ter, ven­dre­di. Ils rap­pellent que les bé­né­fi­ciaires de l’aide so­ciale n’ont pas beau­coup de marge de ma­noeuvre dans leur bud­get per­son­nel.

« Je re­çois 850 $ par mois et quand j’ai fi­ni de tout payer il me reste entre 125 et 150 $ dans mes poches pour fi­nir le mois », ex­plique M. Ba­len­ba. Ce der­nier doit re­cou­rir aux ser­vices des soupes po­pu­laires pour com­bler ce qu’il ne peut pas s’ache­ter en nour­ri­ture étant don­né que le prix des ali­ments ne cesse d’aug­men­ter.

« Il y a des gens dans des si­tua­tions pires que la mienne », ajoute-t-il.

Cet été, les con­ser­va­teurs ont ré­duit de moi­tié la hausse de 3 % des pres­ta­tions d’aide so­ciale pré­vue par l’an­cien gou­ver­ne­ment li­bé­ral.

Les or­ga­nismes comme ACORN craignent que cette dé­ci­sion oblige les per­sonnes vul­né­rables à de­voir prendre des dé­ci­sions dif­fi­ciles lorsque vien­dra le temps de payer pour les be­soins de base comme la nour­ri­ture, le lo­ge­ment et les mé­di­ca­ments.

De son cô­té, la dé­pu­tée de Ne­pean croit que le sys­tème d’aide so­ciale doit ré­pondre aux be­soins de la po­pu­la­tion.

« La so­lu­tion prô­née par le gou­ver­ne­ment pré­cé­dent se li­mi­tait à dé­blo­quer des fonds sans but, sans cher­cher à ré­gler les pro­blèmes pour ai­der les gens à sor­tir de la pau­vre­té. Les On­ta­riens et On­ta­riennes mé­ritent un sys­tème qui traite avec di­gni­té les per­sonnes han­di­ca­pées et qui ré­com­pense le tra­vail et l’en­ga­ge­ment des bé­né­fi­ciaires par la confiance et l’en­cou­ra­ge­ment de leur gou­ver­ne­ment », a dé­cla­ré par écrit la mi­nistre Ma­cLeod plus tôt cette se­maine.

Cette der­nière a in­di­qué que le plan de ré­forme de l’aide so­ciale se­rait dé­voi­lé le 22 no­vembre pro­chain.

— MAR­TIN ROY, LE DROIT

Les membres d’ACORN se sont ren­dus ven­dre­di de­vant les bu­reaux de la mi­nistre Li­sa Ma­cLeod, sur le che­min Fal­low­field, pour ré­cla­mer plus d’aide et de sou­tien de la part du gou­ver­ne­ment on­ta­rien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.