(en cou­lisses)

Le Droit - - MUSIQUE -

Le qua­tuor vo­cal se­ra de re­tour à Ot­ta­wa, Contact On­ta­rois en jan­vier 2019, dans l’es­poir d’y dé­cro­cher une tour­née on On­ta­rio. Ce ne se­rait pas la pre­mière tour­née de QW4RTZ dans la pro­vince : «On en a fait une en plein hi­ver, par grand froid. Heu­reu­se­menent, les gens étaient très cha­leu­reux», se sou­vient Louis-Alexandre Beau­che­min. Le com­men­taire peut avoir l’air tri­vial, mais la tem­pé­ra­ture est un «réel sou­ci» constant, pour un groupe a cap­pel­la, les ar­tistes n’ayant d’autre ins­tru­ment que leur or­gane. «Si l’une des quatre voix lâche... on est dans le pé­trin. On peut faire le show à trois, mais c’est beau­coup moins in­té­res­sant pour le pu­blic.» Pour les in­ter­prètes, trou­ver un rem­pla­çant est loin d’être aus­si simple que s’ils étaient mu­si­ciens, font-ils va­loir. S’ils brassent de l’air sur scène, ils ont, dans les loges, la ré­pu­ta­tion d’être «d’une grande pla­ti­tude», en­ché­rit Phi­lippe Cour­chesne Le­boeuf : «On nous ap­porte des bières pour nous faire plai­sir; on passe notre temps à les re­tour­ner. À la place, on de­mande des ti­sanes au ci­tron et au gin­gembre, pour pré­ser­ver nos voix.» «Les jour­nées où on est vrai­ment wild, on ajoute du miel!» ri­cane son com­parse Fran­çois «Fa2» Du­bé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.