L’âge d’or

Le Droit - - PANORAMA - ÉRIC MOREAULT, LE SO­LEIL

★★★★ BANDE DES­SI­NÉE CY­RIL PE­DRO­SA, ROXANNE MOREIL

La trame de L’âge d’or est, croi­rait-on, as­sez clas­sique. Le vieux roi est mort. Sa fille Til­da doit ac­cé­der au trône où sa com­pas­sion met­tra un baume sur les souf­frances du peuple. Tou­te­fois, son jeune frère et son en­tou­rage in­triguent et la prin­cesse doit fuir en exil. Le ré­cit est pal­pi­tant, mais il sert aus­si de pré­texte au duo d’au­teurs pour abor­der des thèmes très contem­po­rains : in­éga­li­tés hommes-femmes, tra­hi­son, coer­ci­tion, dés­in­for­ma­tion, etc. Et grâce aux preux che­va­liers Tan­kred et Ber­til, ce livre ri­che­ment illus­tré pré­tend aus­si qu’il reste de l’es­poir et de la no­blesse de sen­ti­ments dans le coeur de cer­tains hommes — cha­cun cherche le my­thique livre de l’âge d’or qui re­late un temps où hommes et femmes vi­vaient dans une so­cié­té éga­li­taire et juste. S’il n’y avait que ça! Les il­lus­tra­tions des quelque 200 pages sont un pur ra­vis­se­ment. Em­prun­tant aux en­lu­mi­nures du Moyen-Âge et aux tech­niques ci­né­ma­to­gra­phiques, cette BD est tout sim­ple­ment ex­cep­tion­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.