Sus­pi­ria

Le Droit - - PANORAMA - ÉRIC MOREAULT, LE SO­LEIL

★★★ 1⁄2 TRAME SO­NORE THOM YORKE

Il est ap­pro­prié que ce soit Thom Yorke qui se charge de la trame so­nore de Sus­pi­ria, le re­make de Lu­ca Gua­da­gni­no du clas­sique ba­roque de l’hor­reur de Da­rio Ar­gen­to (1977). Le chan­teur de Ra­dio­head a lar­ge­ment prou­vé, avec ses disques so­los, qu’il était pas­sé maître dans la créa­tion d’at­mo­sphères. D’ailleurs, les dé­trac­teurs des fal­set­to de Yorke pour­ront se ré­jouir, il ne chante pas sou­vent — mais quand il le fait (A Storm That Took Eve­ry­thing, Un­made ou la plus mé­lo­dique

Sus­pi­rium fi­nale, par exemple), les ad­mi­ra­teurs du groupe an­glais vont se re­trou­ver en ter­rain connu. Le reste du temps, tou­te­fois, la mu­sique rem­plit à mer­veille son rôle de ter­ri­fier l’au­di­teur : A Choir of One est par­ti­cu­liè­re­ment éprou­vante, tout comme The Hooks avec ses gro­gne­ments qui pro­curent une sen­sa­tion désa­gréable dans la co­lonne dor­sale. Yorke a aus­si fait belle place aux choeurs, mais le ré­sul­tat est par­fois dé­sta­bi­li­sant (Sab­bath In­can­ta­tion). Bref, une dé­marche ex­pé­ri­men­tale in­té­res­sante qui rem­plit par­fai­te­ment son rôle, mais qui ne plai­ra pas à toutes les oreilles...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.