Des com­pen­sa­tions sont ré­cla­mées

Le Droit - - AFFAIRES - PIERRE SAINT-AR­NAUD

MON­TRÉAL — L’agri­cul­ture s’est ame­née en ville ven­dre­di ma­tin à bord de quatre trac­teurs re­mor­quant d’im­menses slo­gans qui se sont ren­dus de­vant l’hô­tel du centre-ville de Mon­tréal où étaient réunis les pre­miers mi­nistres du Ca­na­da.

La ma­ni­fes­ta­tion était le fait des pro­duc­teurs lai­tiers se di­sant exas­pé­rés par la part de marché de plus en plus grande ac­cor­dée aux par­te­naires in­ter­na­tio­naux dans les en­tentes de libre-échange sans que les com­pen­sa­tions qu’on ne cesse de leur pro­mettre ne se ma­té­ria­lisent.

« Les pro­duc­teurs sont tan­nés », a dé­cla­ré le pré­sident des Pro­duc­teurs lai­tiers du Ca­na­da, Pierre Lam­pron, en point de presse de­vant la ma­chi­ne­rie agricole.

« Chaque en­tente qu’on a eue, on a fait confiance au gou­ver­ne­ment (...), mais la confiance est à son plus bas. Des pro­messes, on en a eu beau­coup et les ré­sul­tats ne sont pas là », a-t-il dé­plo­ré.

« Trou­vez-moi un pays dans le monde où un gou­ver­ne­ment a fait trois ac­cords de libre-échange et c’est tou­jours la même in­dus­trie qui paye ; Eu­rope, PTP (Par­te­na­riat trans­pa­ci­fique), et États-Unis, c’est tou­jours l’in­dus­trie lai­tière qui paye », s’est in­di­gné de son cô­té son vis-à-vis qué­bé­cois, le pré­sident de Pro­duc­teurs lai­tiers du Qué­bec, Bru­no Le­tendre.

L’in­dus­trie éva­lue la perte de parts de marché des pro­duc­teurs ca­na­diens à 450 mil­lions $ par an­née, dont en­vi­ron 170 mil­lions $ au Qué­bec.

Les pro­duc­teurs s’im­pa­tientent de­vant l’im­mo­bi­lisme du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral alors que les pre­miers ef­fets d’un des trois ac­cords de libre-échange, ce­lui conclu avec l’Eu­rope, com­mencent à se ma­té­ria­li­ser avec l’ar­ri­vée sur les ta­blettes des pre­miers fro­mages eu­ro­péens qui ont pro­fi­té de la brèche créée par l’Ac­cord éco­no­mique et com­mer­cial glo­bal (AECG) avec l’Eu­rope.

« Il y a de l’in­cer­ti­tude dans le mi­lieu », a pour sa part af­fir­mé le pré­sident de l’Union de pro­duc­teurs agri­coles (UPA), Mar­cel Gro­leau.

« Les pro­duc­teurs vivent cette in­cer­ti­tude, re­tardent leurs in­ves­tis­se­ments, ne savent pas trop sur quel pied dan­ser ac­tuel­le­ment. On a be­soin d’un mes­sage plus clair que ceux qu’on a en­ten­dus jus­qu’à main­te­nant », a ré­cla­mé M. Gro­leau.

Les pro­duc­teurs ac­cueillent ce­pen­dant fa­vo­ra­ble­ment l’an­nonce de la créa­tion d’un co­mi­té de­vant se pen­cher sur le dossier des com­pen­sa­tions, co­mi­té qui doit te­nir sa pre­mière réunion ven­dre­di pro­chain, avec les bé­mols qui ac­com­pagnent cette ap­proche.

«RAS LE POM­PON»

« On a dit au dit au gou­ver­ne­ment que les pro­messes, on en avait ras le pom­pon et que ça pre­nait des ac­tions, a ren­ché­ri M. Le­tendre. Il y en a eu une, mais on s’en­tend que ça n’a pas été dif­fi­cile à or­ga­ni­ser, c’est la créa­tion du co­mi­té », a-t-il lan­cé, tout en pro­met­tant d’être « beau joueur » et de « tra­vailler de bonne foi pour en ar­ri­ver à une en­tente ».

En contre­par­tie, ils aver­tissent le gou­ver­ne­ment Tru­deau qu’ils ne se lais­se­ront pas ber­ner par le ré­cent pro­gramme de sou­tien à l’in­ves­tis­se­ment des pro­duc­teurs, re­pro­chant au gou­ver­ne­ment Tru­deau de le pré­sen­ter comme un pro­gramme de com­pen­sa­tion.

Ils font va­loir d’une part qu’Ottawa dis­tri­bue l’ar­gent de cette en­ve­loppe tan­tôt se­lon le cri­tère du pre­mier ar­ri­vé pre­mier ser­vi, tan­tôt par ti­rage au sort et sur­tout, d’autre part, que le pro­gramme en ques­tion ne vise qu’à sou­te­nir l’in­ves­tis­se­ment et ne com­pense au­cu­ne­ment quelque perte que ce soit.

— LA PRESSE CA­NA­DIENNE

Les pro­duc­teurs lai­tiers qué­bé­cois ont ma­ni­fes­té dans les rues du centre-ville de Mon­tréal, ven­dre­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.