À quand le po­dium pour Gre­nier?

Le Droit - - SPORTS - MAR­TIN COM­TOIS mcom­[email protected]­droit.com

Valérie Gre­nier se rap­proche d’une pre­mière pré­sence sur le po­dium de la Coupe du monde. Reste à voir si elle gra­vi­ra en­fin une marche dans les pro­chaines heures.

La skieuse al­pine fran­co-on­ta­rienne s’élan­ce­ra au su­per-G de Saint-Mo­ritz, sa­me­di ma­tin, en Suisse. Tout ça six jours après avoir ter­mi­né cin­quième dans la même épreuve à Lake Louise en sol ca­na­dien.

C’était son meilleur ré­sul­tat en car­rière de­puis ses dé­buts en Coupe du monde, il y a dé­jà quatre ans.

Gre­nier a ter­mi­né à seule­ment cinq cen­tième de se­conde du troi­sième rang et d’une visite tant at­ten­due sur le po­dium.

« Pas­ser si proche, c’est dom­mage. Mais ce n’est pas frus­trant. Hon­nê­te­ment, je trou­vais dé­jà ça ex­cep­tion­nel d’être la cin­quième plus ra­pide, a sou­te­nu l’ath­lète âgée de 22 ans, ven­dre­di, après sa der­nière séance d’en­traî­ne­ment de la jour­née.

« Ça dé­montre que j’ai le po­ten­tiel de me re­trou­ver sur le po­dium. Ça fait du bien, sur­tout que je sa­vais que je pou­vais al­ler vite. Ça al­lait bien lors des en­traî­ne­ments cet au­tomne. »

Gre­nier avait été for­cé au re­pos du­rant l’été après avoir été opé­ré au ti­bia. Ce fut peut-être un mal pour un bien. À sa pre­mière course de la sai­son à Sol­den, elle a pris la 11e po­si­tion au sla­lom géant. Le ton était don­né à ce qui pour­rait être une sai­son mé­mo­rable.

Ça ve­nait aus­si confir­mer que sa sixième place au com­bi­né des Jeux olym­piques n’était pas un ac­ci­dent de par­cours.

Ce qui en­cou­rage Gre­nier en­core plus à la veille de son pro­chain dé­part ?

« J’ai de bons sou­ve­nirs de mes courses à Saint-Mo­ritz. J’avais ter­mi­né 13e ici à ma deuxième pré­sence en car­rière en Coupe du monde. Plu­sieurs filles n’avaient pu ter­mi­ner la course, a-t-elle re­la­té.

« De­puis ce jour, j’adore ve­nir skier ici, même si la piste change d’une fois à l’autre. »

Gre­nier avait no­tam­ment pris le 11e rang au com­bi­né des cham­pion­nats du monde qui avaient été te­nus sur la pente suisse en 2017.

« La piste semble belle. La neige semble bonne. Il y a du gros soleil de­puis quelques jours », a pré­ci­sé la vice-cham­pionne du monde ju­nior de 2016 au su­per-G à Sot­chi.

Ses ré­cents suc­cès confirment les at­tentes éle­vées pla­cées en­vers elle par Ca­na­da Al­pin dès son ar­ri­vée dans le pro­gramme na­tio­nal. Ses per­for­mances ne passent pas non plus in­aper­çues.

La double cham­pionne olym­pique Mi­kae­la Shif­frin lui a don­né l’ac­co­lade après sa cin­quième place à Lake Louise, la fé­li­ci­tant pour ses deux manches ra­pides.

Quand les gros noms t’ap­prochent de la sorte, c’est signe que tu es à sur­veiller.

Après Saint-Mo­ritz, Valérie Gre­nier se di­ri­ge­ra vers l’Ita­lie puis la France pour ses pro­chaines courses.

Noël se­ra pas­sé en Au­triche puisque des épreuves de la Coupe du monde au­ront lieu à Sem­me­ring les 28 et 29 dé­cembre. « Je suis ha­bi­tuée. Ça fait quelques an­nées que je ne suis pas à la mai­son du­rant les Fêtes. Au moins, je se­rai de re­tour à temps cette fois­ci pour le Jour de l’An », a sou­li­gné la fier­té de Saint-Isi­dore, dans l’Est on­ta­rien.

— ARCHIVES, AGENCE FRANCE-PRESSE

La skieuse al­pine fran­co-on­ta­rienne, Valérie Gre­nier, ten­te­ra de mon­ter sur l’une des trois marches du po­dium pour la pre­mière fois de sa car­rière, sa­me­di au su­per-G de Saint-Mo­ritz, en Suisse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.