Sans complexe contre les 67’s

Le Droit - - LA COUPE ALEXANDRA - JEAN-FRAN­ÇOIS PLANTE jf­[email protected]­droit.com

Il fal­lait que les 67’s d’Ottawa tra­versent la ri­vière des Ou­taouais pour su­bir une pre­mière dé­faite en temps ré­gle­men­taire de­puis le 3 oc­tobre der­nier.

Les Olym­piques de Ga­ti­neau, quin­zièmes au clas­se­ment gé­né­ral de la LHJMQ, ont mis fin à une sé­quence dif­fi­cile de six re­vers de suite en ren­ver­sant la meilleure équipe de la Ligue de l’On­ta­rio avec une vic­toire de 2-1 de­vant une foule sur­vol­tée comme dans un match des sé­ries éli­mi­na­toires au centre Ro­bert-Guer­tin ven­dre­di soir.

Tris­tan Bé­ru­bé a ren­du cette vic­toire pos­sible en étant ma­gis­tral de­vant son fi­let. Il a blo­qué 34 des 35 tirs des 67’s. Seul Tye Fel­ha­ber a été en me­sure de le battre à l’aide d’un tir sur ré­cep­tion pen­dant un avan­tage nu­mé­rique double.

Jef­frey Du­ro­cher, qui a pas­sé beau­coup de temps au banc des pu­ni­tions à ré­flé­chir à ses of­fenses, a en­suite per­mis aux Olym­piques de rem­por­ter la pre­mière manche de la coupe Alexan­dra en mar­quant le but dé­ci­sif dès la fin de sa pu­ni­tion mi­neure double.

Il n’en fal­lait pas plus pour que la foule de 2838 spec­ta­teurs ex­plose avec huit mi­nutes à faire au match.

Le ca­pi­taine des Olym­piques avait éga­le­ment dû ser­vir une pu­ni­tion d’in­con­duite de 10 mi­nutes après avoir li­vré un com­bat à Noel Hoe­fen­mayer en deuxième pé­riode.

« L’am­biance était in­croyable dans ce match. Après mon com­bat, j’ai fait un geste pour sou­le­ver la foule et on m’a dé­cer­né 10 mi­nutes sup­plé­men­taires. Mes­sage à la ligue, les par­ti­sans disent que le spec­tacle est ren­du plate. Quand tu as un match comme ce­lui de ce soir, est-ce dé­pla­cé de de­man­der aux fans de s’ex­ci­ter ? »

S’il n’avait pas de re­grets d’avoir po­sé ce geste, Du­ro­cher se sen­tait tou­te­fois mal d’avoir éco­pé de quatre mi­nutes de pu­ni­tions pour un bâ­ton éle­vé avec un poin­tage de 1-1 en troi­sième pé­riode.

« Au banc, je suis tom­bé dans ma bulle. J’avais confiance en Tris­tan. Il ar­rê­tait tout. Je sen­tais que nous al­lions ré­sis­ter parce que c’était un soir où tout al­lait bien pour nous. Je vou­lais sor­tir du banc et faire la dif­fé­rence. Quand nous avons tué la pu­ni­tion, je sa­vais que nous al­lions ga­gner. Je suis bien content d’avoir pu comp­ter tout de suite en sor­tant du banc des pu­ni­tions. »

Après une bonne pre­mière pé­riode où les Olym­piques avaient li­mi­té la puis­sante at­taque des 67’s à huit tirs, Gior­da­no Fi­no­ro a dé­clen­ché des averses de tou­tous sur la pa­ti­noire en ou­vrant la marque au dé­but de la deuxième pé­riode. Tye Fel­ha­ber lui a as­su­ré la réplique une mi­nute plus tard.

Les Olym­piques pour­raient s’être dé­bar­ras­sés d’un complexe d’in­fé­rio­ri­té dans ce match. Les 67’s n’ont pas été ca­pables de ti­rer sur Bé­ru­bé après le but vain­queur de Du­ro­cher.

Chez les 67’s, l’en­traî­neur-chef An­dré Tou­ri­gny a sa­lué le tra­vail de l’équipe ga­ti­noise.

« Ils ont joué tout un match. Ils ont ga­gné leurs batailles à un contre un. Ils nous ont gar­dés à l’ex­té­rieur des zones payantes. Leur désa­van­tage nu­mé­rique a été bon. Leur gar­dien a fait du bon tra­vail. De notre cô­té, nous avons ten­té de faire de beaux jeux. Il faut être meilleurs quand le jeu de­vient plus rude. Dans les sé­ries, si nous ne sommes pas ca­pables de nous plan­ter de­vant le but, ça ne mar­che­ra pas. »

Les Olym­piques ont eu de la chance ven­dre­di. Ils ont hé­ri­té du nou­veau gar­dien « nu­mé­ro deux » des 67’s. Cé­drick An­drée était de­vant leur fi­let mal­gré l’ac­qui­si­tion d’un des meilleurs gar­diens ju­niors au pays. Mi­chael DiPie­tro a fait le va-et-vient toute la se­maine entre Wind­sor et Ottawa. On l’a re­po­sé ven­dre­di, mais il fe­ra ses dé­buts à la Place TD dans le deuxième match de cette sé­rie in­ter­ligue sa­me­di après-mi­di. Plus de 4500 billets ont été ven­dus pour sa ren­trée fort at­ten­due.

— MAR­TIN ROY, LE DROIT

Les Olym­piques ont rem­por­té le pre­mier match de la coupe Alexan­dra 2-1 face aux 67’s d’Ottawa. La meilleure équipe de la Ligue de l’On­ta­rio n’avait pas per­du à ses 23 der­niers matches en temps ré­gle­men­taire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.