COMME UN SAUT DANS LE TEMPS

Le Droit - - MUSIQUE - MA­RIO BOU­LIANNE mbou­[email protected]­droit.com

Quand funk rime avec fun vous ob­te­nez Ma­cken­zie Rhythm Sec­tion.

C’est dans un pe­tit ap­par­te­ment du centre-ville d’Ottawa, en 2010, que le groupe a com­men­cé à com­po­ser ses chan­sons.

« Pen­dant les ré­pé­ti­tions, les pié­tons s’ar­rê­taient de­vant l’ap­par­te­ment et se met­taient à dan­ser sur le trot­toir. Cet amal­game de cir­cons­tances et d’in­té­rêt fut pour nous le dé­but d’une belle aven­ture », confie au Droit Co­nor Ke­hoe, le chan­teur du Ma­cken­zie Rhythm Sec­tion (MRS).

De­puis ce temps, MRS a mul­ti­plié les ré­pé­ti­tions, les com­po­si­tions et bien sûr, les spec­tacles sur les scènes de la ca­pi­tale na­tio­nale et ailleurs. Le qua­tuor offre un style où la ba­lade n’a pas trop sa place. On pour­rait dire du style de MRS que c’est un heu­reux mé­lange de funk, de soul et de rock’n’roll. Ajou­tez à ce­la une bonne dose d’éner­gie et il vous se­ra im­pos­sible de res­ter in­dif­fé­rents à cette dé­charge élec­trique qui vous at­ti­re­ra ir­ré­mé­dia­ble­ment sur le plan­cher de danse.

« Oui, un show de MRS a une éner­gie sin­gu­lière, ajoute le bas­siste Nicolas Sobz­cak. C’est comme un saut dans le temps à l’époque où les or­chestres étaient com­po­sés de mu­si­ciens en ves­ton-cra­vate, où la cha­leur et la sueur en­va­his­saient la piste de danse. C’est ça, MRS. »

De la for­ma­tion ori­gi­nale, seul Co­nor Ke­hoe de­meure. Le gui­ta­riste, chan­teur (et dan­seur) s’est ré­vé­lé comme un grand en­ter­tai­ner au fil des an­nées. En 2012, le bat­teur Jean-Fran­çois Che­vrier se joint au groupe. Suivent en­suite la bas­siste Nicolas Sobz­cak et le pia­niste/gui­ta­riste Jean-Fran­çois Gi­rouard.

AMAL­GAMES DE SO­NO­RI­TÉS

Le groupe a par­ti­cu­liè­re­ment raf­fi­né sa so­no­ri­té de­puis quelque temps. MRS est d’ailleurs com­po­sé de mu­si­ciens is­sus de plu­sieurs styles mu­si­caux al­lant du jazz au funk en pas­sant par le rock, le R&B et même le big band. Au­jourd’hui, les membres de MRS in­sistent pour dire que le style mu­si­cal du groupe est le « soul­step », un amal­game de toutes ces ten­dances mu­si­cales.

De­puis sa créa­tion en 2010, MRS a en­re­gis­tré deux al­bums, The Big Break et Brand New Dances, qui comptent en tout une ving­taine de pièces ori­gi­nales. « On est tou­jours en train de créer et en ce mo­ment, nous ve­nons de com­plé­ter les par­ti­tions pour l’ajout d’une sec­tion de cuivres, ex­plique le bas­siste. On va d’ailleurs ajou­ter deux mu­si­ciens en spec­tacle. »

L’ajout de cuivres com­plète ain­si le par­cours tant re­cher­ché par les membres du groupe. « Je suis is­su du jazz et j’ai joué dans un big band pen­dant des an­nées, d’ajou­ter le bat­teur Jean-Fran­çois Che­vrier. Alors, évi­dem­ment, l’ajout de cuivres me sa­tis­fait plei­ne­ment. Je crois que c’est le son qui nous man­quait pour que MRS at­teigne sa ma­tu­ri­té. At­ten­dez­vous à quelque chose de spé­cial, que vous n’avez pas vu et en­ten­du de­puis long­temps. »

Pour l’heure, le groupe se concentre sur les scènes de la ré­gion de la ca­pi­tale. « Ottawa et Ga­ti­neau offrent plu­sieurs belles pla­te­formes mu­si­cales sur les­quelles on a bâ­ti notre ré­pu­ta­tion, ex­plique Nicolas. Mais, pour être franc, il en manque en­core beau­coup, sur­tout des scènes de qua­li­té pro­fes­sion­nelle qui per­mettent à des groupes ou des ar­tistes qui ont un pro­duit ori­gi­nal à of­frir de se pro­duire de­vant un bon public. »

Si vous avez en­vie de consta­ter de vi­su ce que Ma­cken­zie Rhythm Sec­tion a à of­frir, la for­ma­tion ori­gi­naire d’Ottawa se­ra sur la scène du Black Sheep de Wa­ke­field le sa­me­di 15 dé­cembre. Il y a fort à pa­rier que vous brû­le­rez plu­sieurs ca­lo­ries lors de cette soi­rée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.