Une pé­pi­nière de nou­veaux skieurs

Le Droit - - MISSION -

L’in­dus­trie du ski fait face à un sé­rieux pro­blème de ré­ten­tion. À peine 20 % des per­sonnes qui s’ini­tient pour la pre­mière fois au ski al­pin per­sé­vèrent pour de­ve­nir des adeptes ré­gu­liers de ce sport.

Le hic, c’est que bien des néo­phytes choi­sissent de se lan­cer du haut de la mon­tagne sans avoir pris de cours au préa­lable. Ré­sul­tat, ils mul­ti­plient les chutes et re­partent avec de mau­vais sou­ve­nirs de leur ex­pé­rience. La clé est dans la prise en charge des nou­veaux skieurs, comme l’ont com­pris les pro­prié­taires de Ski Saint-Bru­no. Consi­dé­rée comme un mo­dèle qué­bé­cois pour l’ap­pren­tis­sage du ski, la sta­tion de la Mon­té­ré­gie compte sur une bri­gade de 565 mo­ni­teurs et mo­ni­trices pour ac­cueillir quelque 32 000 élèves par an­née. Afin de mieux suf­fire à la de­mande, les di­ri­geants ont éga­le­ment éla­bo­ré le par­cours d’ap­pren­tis­sage au­to­di­dacte Skigö pour gui­der les dé­bu­tants à pro­gres­ser étape par étape, une pre­mière nord-amé­ri­caine. « Notre par­cours pour dé­bu­tant est une zone sé­cu­ri­sée », ex­plique Mi­chel Cou­ture, di­rec­teur de Ski Saint-Bru­no. Nous ne lais­sons ja­mais les nou­veaux skieurs prendre les té­lé­sièges sans d’abord se fa­mi­lia­ri­ser avec l’équi­pe­ment et maî­tri­ser les ru­di­ments de base. Ils com­mencent sur le plat pour en­suite pro­gres­ser peu à peu vers les ta­pis de re­mon­tée. » Outre la clien­tèle qué­bé­coise, la sta­tion re­çoit de nom­breux vi­si­teurs étran­gers, qui viennent dé­cou­vrir les plai­sirs de notre hi­ver. « Les tou­ristes veulent mul­ti­plier les ex­pé­riences. Pen­dant leur sé­jour, ils veulent faire du ski, mais aus­si du pa­tin, du traî­neau à chiens, de la pêche blanche, etc. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.