WestJet apaise la co­lère de ses voya­geurs

Pas de re­cours col­lec­tif après l’an­nu­la­tion d’un vol Can­cun-Ot­ta­wa

Le Droit - - LA UNE - JU­LIEN PA­QUETTE jpa­[email protected]­droit.com

Il n’y au­ra fi­na­le­ment pas de re­cours col­lec­tif contre WestJet par un groupe de voya­geurs de la ré­gion frus­tré par l’en­tre­prise le week-end der­nier, du­rant un pé­riple à Can­cun.

L’avo­cat d’Ot­ta­wa qui a of­fert ses ser­vices à des clients de l’en­tre­prise aé­rienne, Ch­ris Spi­te­ri, s’est dit im­pres­sion­né de la plus ré­cente offre de com­pen­sa­tion de WestJet et a re­com­man­dé aux pas­sa­gers de l’ac­cep­ter.

Rap­pe­lons qu’un vol de WestJet en di­rec­tion d’Ot­ta­wa a dû être an­nu­lé le 5 jan­vier der­nier. Un au­to­bus loué par WestJet a dé­po­sé les voya­geurs de­vant un hô­tel du centre-ville, mais l’éta­blis­se­ment n’était pas prêt à ac­cueillir ces voya­geurs. La com­pa­gnie ca­na­dienne avait dû pré­sen­ter des ex­cuses pu­bliques la se­maine der­nière.

Me Spi­te­ri rap­pelle qu’il y avait beau­coup de confu­sion à ce mo­ment-là puisque les com­mu­ni­ca­tions entre l’en­tre­prise et les pas­sa­gers s’ef­fec­tuaient sur une base in­di­vi­duelle. Les gens se sont alors re­grou­pés pour étu­dier l’op­tion du re­cours col­lec­tif.

Ven­dre­di, WestJet a dé­po­sé une offre pour rem­bour­ser toutes les dé­penses en­cou­rues par les voya­geurs après l’an­nu­la­tion du vol du 5 jan­vier ain­si que le coût du billet pour le vol de re­tour vers Ot­ta­wa. À ce­la s’ajoute un mon­tant de 500 $ pou­vant être dé­pen­sé avec l’en­tre­prise.

L’avo­cat a convié les voya­geurs à une réunion à Ot­ta­wa di­manche. Se­lon lui, la très forte ma­jo­ri­té des pas­sa­gers du vol an­nu­lé étaient pré­sents en per­sonne ou par vi­déo­con­fé­rence et ont sui­vi sa re­com­man­da­tion d’ac­cep­ter l’offre de WestJet. « Les gens avaient beau­coup de ques­tions et cher­chaient à sa­voir s’il s’agis­sait d’une offre rai­son­nable et juste. Ils étaient heu­reux de sa­voir que WestJet a ré­agi de fa­çon ap­pro­priée, ex­plique Ch­ris Spi­te­ri. Con­si­dé­rant la ju­ris­pru­dence et les règles en vi­gueur au Ca­na­da, je ne crois pas qu’une pour­suite au­rait per­mis d’ob­te­nir beau­coup plus. Peu­têtre même moins. »

Mal­heu­reu­se­ment, des si­tua­tions comme celles-ci vont conti­nuer de se pro­duire du­rant des voyages à l’étran­ger, af­firme Me Spi­te­ri. Mal­gré quelques faux pas dans les pre­miers jours après le re­tour au pays des voya­geurs de la ré­gion, il croit que la so­lu­tion pro­po­sée par WestJet pour dé­dom­ma­ger ses clients est exem­plaire.

« Ce qui était au dé­part un groupe de pas­sa­gers très en co­lère et une en­tre­prise qui se fait cri­ti­quer dans la presse est de­ve­nu une si­tua­tion où WestJet fait preuve de res­pon­sa­bi­li­té et des voya­geurs qui ac­ceptent que ces si­tua­tions sur­viennent à l’oc­ca­sion. »

— 123/RF

Ven­dre­di, WestJet a dé­po­sé une offre pour dé­dom­ma­ger les voya­geurs après l’an­nu­la­tion du vol du 5 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.