Le lan­ceur d’alerte doit té­moi­gner se­lon Trump

Le Droit - - ACTUALITÉS - Agence France-Presse

WA­SHING­TON — Do­nald Trump a dé­cla­ré lun­di vou­loir voir le lan­ceur d’alerte, dont le si­gna­le­ment a dé­clen­ché l’ou­ver­ture d’une pro­cé­dure de des­ti­tu­tion à son en­contre, té­moi­gner de­vant le Congrès amé­ri­cain.

«Il doit té­moi­gner pour ex­pli­quer pour­quoi il a si mal com­pris ma conver­sa­tion ukrai­nienne», a twee­té le pré­sident amé­ri­cain.

Ce lan­ceur d’alerte s’est in­quié­té du fait que le pré­sident amé­ri­cain ait de­man­dé à son ho­mo­logue ukrai­nien, lors d’une conver­sa­tion té­lé­pho­nique le 25 juillet, d’en­quê­ter sur son ri­val po­ten­tiel Joe Bi­den.

Les dé­mo­crates mènent de­puis une en­quête pour consti­tuer un dos­sier de mise en ac­cu­sa­tion («im­peach­ment») du pré­sident, ac­cu­sé d’avoir «tra­hi» son pays et d’avoir abu­sé de son pou­voir à des fins per­son­nelles.

«Nous de­vons dé­ter­mi­ner l’iden­ti­té du lan­ceur d’alerte pour dé­ter­mi­ner POUR­QUOI ce­ci a été fait contre les États-Unis», a éga­le­ment ré­cla­mé le pré­sident.

Les dé­mo­crates ont au contraire in­sis­té de­puis le dé­but de l’af­faire sur la né­ces­si­té ab­so­lue de pro­té­ger l’ano­ny­mat de ce lan­ceur d’alerte, membre des ser­vices amé­ri­cains de ren­sei­gne­ment.

SÉ­RIE D’AU­DI­TIONS

Les élus de la Chambre des re­pré­sen­tants, qui étaient of­fi­ciel­le­ment en va­cances de­puis deux se­maines, n’ont pas vrai­ment quit­té Wa­shing­ton, mul­ti­pliant les in­jonc­tions pour faire avan­cer leur en­quête.

Avec la ren­trée du Congrès mar­di, le rythme de leurs in­ves­ti­ga­tions de­vrait en­core s’ac­cé­lé­rer.

Après avoir en­ten­du l’an­cienne conseillèr­e sur les af­faires russes pour la Mai­son-Blanche Fio­na Hill, ils doivent en­tendre mar­di George Kent, un haut res­pon­sable du Dé­par­te­ment d’État char­gé de la ré­gion, et jeu­di l’am­bas­sa­deur amé­ri­cain au­près de l’Union eu­ro­péenne Gor­don Sond­land.

Proche de Do­nald Trump, cet homme d’af­faires avait échan­gé par SMS avec d’autres di­plo­mates au su­jet des at­tentes de la Mai­sonB­lanche en­vers l’Ukraine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.