Aven­ture ter­mi­née pour Abra­mov

Le Droit - - LES SÉNATEURS - MARC BRAS­SARD mbras­[email protected]­droit.com

Après Drake Ba­ther­son et Fi­lip Ch­la­pik, un autre jeune de l’or­ga­ni­sa­tion des Sé­na­teurs n’au­ra pas fait long feu dans la ca­pi­tale, Vi­ta­ly Abra­mov étant renvoyé à Bel­le­ville di­manche avec le pe­tit bon­heur d’avoir comp­té son pre­mier but dans la LNH.

L’an­cien Olym­pique n’avait joué qu’un peu plus de trois mi­nutes sa­me­di dans la vic­toire de 4-2 contre le Light­ning de Tam­pa Bay, l’en­traî­neur-chef D.J. Smith ré­dui­sant son banc pour jouer à trois trios après le for­fait du centre Ar­tem Ani­si­mov en deuxième pé­riode.

Cloué au banc tout comme la re­crue Scott Sa­bou­rin, l’at­ta­quant russe de 21 ans n’a pas eu l’oc­ca­sion d’af­fron­ter le Wild lun­di, alors que le club a plu­tôt dé­ci­dé de se tour­ner vers deux vé­té­rans de la Ligue amé­ri­caine, Nick Paul et Jor­dan Sz­warz, pour rem­pla­cer Ani­si­mov, qui a ra­té le match en rai­son de sa bles­sure au bas du corps.

Paul a en fait été lais­sé de cô­té, et c’est Sz­warz qui a pi­vo­té le qua­trième trio flan­qué de Sa­bou­rin et de Mik­kel Boed­ker.

« Il est un jeune et il n’a joué que trois mi­nutes (sa­me­di). Le dé­ve­lop­pe­ment est im­por­tant pour nous et je ne peux le ré­ité­rer as­sez sou­vent que l’ave­nir de cette équipe est pro­met­teur. Mais un jeune ne peut pas être sur la qua­trième ligne et jouer trois ou quatre mi­nutes, ou même huit ou neuf mi­nutes », a ex­pli­qué D.J. Smith lun­di ma­tin lors­qu’il s’est fait de­man­der par le Droit d’ex­pli­quer la dé­ci­sion concer­nant l’an­cien Olym­pique.

« On l’avait ré­com­pen­sé parce qu’il avait été un des meilleurs joueurs (au camp). Mais si on ne peut le faire jouer ré­gu­liè­re­ment, il vaut mieux qu’il re­tourne “en bas” pour jouer. C’est mal­heu­reux parce que (sa­me­di), Sa­bou­rin a éco­pé de deux mi­neures, puis leur trio s’est fait comp­ter un but et “Ar­ty” (Ani­si­mov) s’est fait mal, donc il ne me res­tait que trois centres. Il res­tait as­sez de temps d’ar­rêt pour qu’on joue à trois trios. Ce n’était pas de sa faute (à Abra­mov), les choses sont juste tom­bé comme ça », a-til ajou­té.

Smith es­père qu’Ani­si­mov se­ra de re­tour au jeu pour le pro­chain match, jeu­di à Las Ve­gas. Il ne sa­vait pas après le match de lun­di si Sz­warz et Paul ac­com­pa­gne­raient l’équipe pour le voyage de trois matches dans l’Ouest qui les amè­ne­ra en­suite à Phoe­nix et Dal­las.

Sz­warz est un vé­té­ran des mi­neures qui a dé­jà joué 47 par­ties dans la LNH, avec Bos­ton (12 l’an der­nier, amas­sant trois passes) et les Coyotes, pour qui il a comp­té quatre buts en 35 par­ties entre 2013 et 2015. Âgé de 28 ans, il n’avait pas amas­sé de points lors des trois pre­miers matches des pe­tits Se­na­tors cette sai­son. Il n’a été uti­li­sé que 3:42 contre le Wild, tan­dis que le vé­té­ran Boed­ker, de re­tour dans l’ali­gne­ment pour jouer un deuxième match cette sai­son, a joué un peu plus de six mi­nutes.

Paul n’en est pas à son pre­mier sé­jour avec les Sé­na­teurs, ayant joué 56 matches avec eux au fil de sa car­rière de quatre ans avec eux. Quand il a été re­tran­ché au camp, on pen­sait bien ne plus le re­voir, et qui sait s’il va être lan­cé dans la mê­lée. À Bel­le­ville, il avait un but et trois passes lors des trois pre­miers matches, ayant re­trou­vé ses com­pa­gnons de trio de l’an der­nier, Lo­gan Brown et Drake Ba­ther­son.

« Il avait eu un bon camp avec nous, il avait été “OK” à son pre­mier match hors-concours, puis il n’avait pas été trop bon à Ab­botts­ford. C’est un gars qui est sur la ligne pour nous, je pen­sais qu’il pour­rait se tailler un poste avec nous. À ce point-là, (Ru­dolfs) Bal­cers avait été meilleur, donc on avait pris une dé­ci­sion, puis “Ru­dy” s’est bles­sé. Il est al­lé dans les mi­neures, il a tra­vaillé fort. Il a fait ce qu’il avait à faire. S’il joue (lun­di) ou lors du pro­chain match, il sait ce que ça veut dire pour lui. S’il veut res­ter dans la LNH, il va de­voir ve­nir frap­per des corps, être phy­sique », a sou­li­gné Smith.

— SI­MON SÉGUIN-BER­TRAND, LE DROIT

Vi­ta­ly Abra­mov n’a pas eu l’oc­ca­sion d’ai­der ses co­équi­piers face au Wild lun­di, lui qui a été cé­dé à Bel­le­ville la veille pour pour­suivre son dé­ve­lop­pe­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.