Ils dé­testent les femmes

Le Droit - - ARTS & SPECTACLES - RI­CHARD THERRIEN rther­[email protected]­so­leil.com

Le 23 avril 2018, Alek Mi­nas­sian tuait 10 per­sonnes et en bles­sait une quin­zaine d’autres dans un at­ten­tat au ca­mion-bé­lier à To­ron­to. Cet homme, qui avait dé­jà confié sur In­ter­net qu’il dé­tes­tait les femmes, est-il un cas d’ex­cep­tion ? Ou est-il plu­tôt l’exemple pous­sé à l’ex­trême d’un mou­ve­ment de haine qui pour­rit In­ter­net ?

Bitch ! Une incursion dans la ma­no­sphère s’in­té­resse à ces hommes en co­lère, qui se sentent écra­sés par les fé­mi­nistes, ou par les femmes tout court. Un do­cu­men­taire trou­blant si­gné Charles Ger­vais et pro­duit par Marie-France Baz­zo et le ma­ga­zine L’ac­tua­li­té, que dif­fuse Té­lé-Qué­bec ce soir à 20 h, et qui a été pré­sen­té en pri­meur au Fes­ti­val de ci­né­ma de la ville de Qué­bec.

Après l’at­taque de To­ron­to, le jour­na­liste Marc-An­dré Sa­bou­rin a été in­tri­gué par le mou­ve­ment « in­cel » (cé­li­ba­taire in­vo­lon­taire), qu’on ci­tait dans la presse chaque fois qu’il était ques­tion du meur­trier. Qui sont ces hommes ? Que veulent-ils ? Et sont-ils une réelle me­nace ? En cher­chant sur le net, il a dé­cou­vert tout un monde, la ma­no­sphère, où se re­trouvent les hommes pour échan­ger sur leurs pro­blèmes avec les femmes. Et ce qu’il en res­sort est sou­vent très laid, et par­fois à vo­mir.

Bien qu’on en parle, le do­cu­men­taire ne donne pas la pa­role aux plus ra­di­caux, qui vé­nèrent les as­sas­sins, mais cer­tains pro­pos vous fe­ront néan­moins sur­sau­ter, voire ra­ger ce soir. Comme ceux de Se­gnio­ri­to – la plu­part uti­lisent des noms d’em­prunt –, pour qui les femmes contrôlent clai­re­ment la so­cié­té. Pour cet homme qui s’iden­ti­fie aux « Men Going Their Own Way » (hommes sui­vant leur propre voie), se don­ner à une femme si­gni­fie ni plus ni moins que de se sou­mettre à ses quatre vo­lon­tés. « Nous, les hommes, on a bâ­ti la so­cié­té avec notre sang et notre sueur, et au­jourd’hui, la femme la contrôle avec la lé­gis­la­tion. C’est comme ça. On n’a plus grand-chose à dire. »

Oli­vier Kaest­lé est sans le doute le plus mo­dé­ré et le plus nuan­cé de tous ceux que vous en­ten­drez. Pour ce blo­gueur et es­sayiste, les re­ven­di­ca­tions fé­mi­nistes étaient jus­ti­fiées à une cer­taine époque, mais plus main­te­nant. Il dé­plore que les hommes aient ac­cès à 11 fois moins de ser­vices d’aide que les femmes au Qué­bec, et qu’on tourne en dé­ri­sion ce que les hommes vivent. Si­gna­taire d’un blogue mas­cu­li­niste qui a été fer­mé, se­lon lui « sous les pres­sions fé­mi­nistes », il re­marque aus­si la ti­mi­di­té des mé­dias lors­qu’ils abordent la ques­tion, de peur d’in­dis­po­ser les fé­mi­nistes, croit-il.

C’est peut-être ce que l’on peut re­pro­cher à ce do­cu­men­taire : avoir mê­lé ra­di­caux et mo­dé­rés, qui ne logent clai­re­ment pas à la même adresse. Mais si ce do­cu­men­taire a une qua­li­té, c’est celle de nous ou­vrir à cette hor­rible réa­li­té, que nous au­rions tort d’igno­rer, et de lan­cer les dis­cus­sions.

UNE CO­MÉ­DIE SUR LES IN­FLUEN­CEURS

L’au­teur Marc Bru­net, qui a no­tam­ment si­gné Like-moi ! du­rant cinq sai­sons, se lance dans un nou­veau pro­jet : une pa­ro­die de té­lé­réa­li­té sur quatre in­fluen­ceurs dans la ving­taine, sous l’em­prise d’une pro­duc­trice très contrô­lante. La sé­rie de 13 de­mi-heures se­ra d’abord lan­cée sur l’Ex­tra d’ICI Tou.tv à l’hi­ver 2021. Il s’agit d’un re­tour à la sé­rie de fic­tion en conti­nui­té pour Marc Bru­net, de­puis Le coeur a ses rai­sons, dif­fu­sée à TVA de 2005 à 2007. Ses autres émis­sions, 3600 se­condes d’ex­tase, Les bo­bos et Like-moi !, étaient des sé­ries à sketchs. L’au­teur com­pare la té­lé­réa­li­té de sa nou­velle fic­tion à celle des Kar­da­shian, à la té­lé amé­ri­caine. Dé­jà, il aborde l’uni­vers des in­fluen­ceurs et de la té­lé­réa­li­té dans Like-moi ! avec le per­son­nage de Ga­by Gra­vel et la pa­ro­die Je choi­sis Jo­na­than. Le film qué­bé­cois Fa­bu­leuses, de Mé­la­nie Char­bon­neau, co­écrit avec Ge­ne­viève Pet­ter­sen, a ré­cem­ment abor­dé la ques­tion au grand écran. Par ailleurs, la cin­quième sai­son de Like-moi !, dis­po­nible cet hi­ver sur le Club illi­co et plus tard à Té­lé-Qué­bec, se­ra la der­nière. La nou­velle sé­rie, dont le titre de tra­vail est Gloire et in­fluence, se­ra pro­duite par Jo­sée For­tier chez Zone 3 et compte of­frir une tri­bune à de nou­veaux ta­lents, comme c’était le cas pour Like-moi ! Ce n’est pas en­core pré­vu, mais il n’est pas im­pos­sible que Ga­by Gra­vel, jouée par Flo­rence Long­pré, y fasse une ap­pa­ri­tion.

Le do­cu­men­taire Bitch! Une incursion dans la ma­no­sphère s’in­té­resse à ces hommes en co­lère, qui se sentent écra­sés par les fé­mi­nistes, ou par les femmes tout court.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.