LA CCN TRÉBUCHE SUR LE 6e PONT

Le Droit - - LA UNE - MA­THIEU BÉ­LAN­GER ma­be­lan­[email protected]­droit.com

La ré­dac­tion d’un vaste plan qui va re­dé­fi­nir l’uti­li­sa­tion des liai­sons in­ter­pro­vin­ciales et re­voir les fa­çons de se dé­pla­cer dans la ré­gion de la ca­pi­tale fédérale de­vait être lan­cée en no­vembre pro­chain, par la Com­mis­sion de la ca­pi­tale na­tio­nale (CCN). Le Droit a ap­pris que le 6e pont à l’est fai­sait car­ré­ment par­tie de cette pla­ni­fi­ca­tion, comme si la dé­ci­sion de le construire était dé­jà prise.

Un ap­pel d’offres a été lan­cé en sep­tembre der­nier par la CCN afin de s’ad­joindre les ser­vices d’une firme pro­fes­sion­nelle pour l’ap­puyer dans le développem­ent d’un « plan stra­té­gique in­té­gré à long terme des liai­sons in­ter­pro­vin­ciales pour la ré­gion de la ca­pi­tale du Ca­na­da ». Les sou­mis­sion­naires avaient jus­qu’à ven­dre­di pour si­gni­fier leur in­té­rêt. La CCN a ce­pen­dant re­ti­ré cet ap­pel d’offres à la toute der­nière mi­nute, dans la jour­née d’hier, après une in­ter­ven­tion po­li­tique du ca­bi­net du maire de Ga­ti­neau. Les ges­tion­naires res­pon­sables du dos­sier et les agents de com­mu­ni­ca­tions ré­pon­daient tou­jours, 24 heures plus tôt, aux ques­tions du Droit dans ce dos­sier.

Ce do­cu­ment de pla­ni­fi­ca­tion dont les ac­tions de­vraient s’étendre sur une pé­riode de trente ans de­vait in­té­grer la pré­sence du 6e lien rou­tier entre Ot­ta­wa et Ga­ti­neau, mais aus­si, il de­vait iden­ti­fier le cor­ri­dor à re­te­nir pour un sep­tième pont in­ter­pro­vin­cial à l’ouest. La fai­sa­bi­li­té d’un cor­ri­dor pé­ri­phé­rique qui cein­tu­re­rait toute la ré­gion pour mieux re­di­ri­ger le trans­port lourd et com­mer­cial al­lait pour sa part être sé­rieu­se­ment ana­ly­sée, tout comme l’uti­li­sa­tion à pri­vi­lé­gier du pont Prince-de-Galles.

Des mé­ca­nismes de financemen­t po­ten­tiels de­vaient être pré­ci­sés et une prio­ri­sa­tion des in­ves­tis­se­ments « de ma­nière stra­té­gique et res­pon­sable au plan fis­cal » de­vait être pré­sen­tée. Des consul­ta­tions pu­bliques de­vaient être or­ga­ni­sées au prin­temps et à l’au­tomne 2020. La CCN s’at­ten­dait à avoir en main une « stra­té­gie fi­nale » adop­tée par son con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion en avril 2021.

LE TRA­CÉ DU 6e PONT EN MAI

La CCN a re­çu le man­dat de pla­ni­fier un ré­seau de trans­port in­té­gré dans la ré­gion de la ca­pi­tale na­tio­nale lors du dé­pôt du bud­get fé­dé­ral, en mars der­nier. Le do­cu­ment d’ap­pel d’offres de quelque 70 pages re­ti­ré mer­cre­di ren­ferme de nom­breux dé­tails sur les at­tentes du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral en ma­tière de mobilité dans la ré­gion pour les trois pro­chaines dé­cen­nies.

Ce qui est frap­pant à la lec­ture de la sec­tion « énon­cé des tra­vaux » du do­cu­ment à l’in­ten­tion des sou­mis­sion­naires c’était la clar­té du man­dat que don­nait à son tour la CCN con­cer­nant le 6e pont à l’est. Il faut rap­pe­ler que dans son der­nier bud­get, le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral avait dé­jà an­non­cé ses cou­leurs en in­di­quant vou­loir « ré­pondre au be­soin dé­mon­tré d’un point de pas­sage sup­plé­men­taire dans la ré­gion de la ca­pi­tale na­tio­nale ». De­puis, le gou­ver­ne­ment Tru­deau a oc­troyé un contrat à la firme WSP pour qu’elle ra­fraî­chisse ses propres études de 2013 con­cer­nant le pont de l’île Ket­tle.

Le man­dat qui de­vait être oc­troyé par la CCN dans les semaines à ve­nir al­lait en­core plus loin en de­man­dant au sous-trai­tant de dé­ve­lop­per une pla­ni­fi­ca­tion qui al­lait per­mettre d’« as­su­rer la mise en oeuvre d’une nou­velle 6e liai­son in­ter­pro­vin­ciale dans le sec­teur est de la ré­gion ». Cette firme de­vait aus­si « dé­fi­nir et confir­mer l’em­pla­ce­ment de la pro­chaine liai­son in­ter­pro­vin­ciale » au plus tard en mai pro­chain, d’après les échéan­ciers qui étaient exi­gés.

Ce sixième pont al­lait donc of­fi­ciel­le­ment faire par­tie in­té­grante de la pla­ni­fi­ca­tion du « ré­seau de liai­sons in­ter­pro­vin­ciales » et de la fu­ture stra­té­gie en trans­port. Une pro­po­si­tion de tra­cé de­vait même être sou­mise aus­si tôt que le prin­temps pro­chain.

UN PÉ­RI­PHÉ­RIQUE?

La firme qu’al­lait re­te­nir la CCN de­vait aus­si pla­ni­fier le re­trait des ca­mions lourds qui tran­sitent par les centres-villes d’Ot­ta­wa et Ga­ti­neau et qui ont un im­pact ma­jeur sur la conges­tion rou­tière. Une des fa­çons d’y ar­ri­ver au­rait pu ve­nir de l’amé­na­ge­ment d’un cor­ri­dor pé­ri­phé­rique.

C’est dans ce contexte que la CCN de­man­dait d’« exa­mi­ner la fai­sa­bi­li­té d’amé­na­ger une route cein­tu­rant les zones ur­baines de Ga­ti­neau et d’Ot­ta­wa, dans le but d’as­su­rer la cir­cu­la­tion sé­cu­ri­taire et ef­fi­cace des biens et des per­sonnes dans l’en­semble de la ré­gion de la ca­pi­tale, tout en ré­dui­sant la conges­tion rou­tière et en of­frant des iti­né­raires ef­fi­caces de cir­cu­la­tion des vé­hi­cules com­mer­ciaux ».

C’est la pre­mière fois qu’une telle ave­nue de­vait of­fi­ciel­le­ment être ana­ly­sée par le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral.

— AR­CHIVES, LE DROIT

Se­lon ce que Le Droit a ap­pris, la CCN consi­dé­rait la pré­sence d’un 6e pont dans la pla­ni­fi­ca­tion de son plan de trans­port pour la ré­gion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.