Un con­grès de l’AFO pour sor­tir du tun­nel

Le Droit - - OPINIONS - SÉ­BAS­TIEN PIERROZ Col­la­bo­ra­tion spé­ciale Sé­bas­tien Pierroz est ré­dac­teur en chef et jour­na­liste pour la pro­duc­tion #ONfr du Groupe Mé­dia TFO.

En oc­tobre 2018, au mo­ment de clô­tu­rer son con­grès an­nuel dans la ban­lieue de To­ron­to, l’As­sem­blée de la fran­co­pho­nie de l’On­ta­rio (AFO) n’ima­gi­nait sû­re­ment pas vivre douze mois aus­si agi­tés jus­qu’à son pro­chain évé­ne­ment du genre. Douze mois mar­qués par les com­pres­sions aux ser­vices en fran­çais par Doug Ford, le mou­ve­ment de la Ré­sis­tance, et le feuille­ton de la relance du pro­jet de l’Uni­ver­si­té de l’On­ta­rio fran­çais (UOF).

Le con­grès de 2019 à Sud­bu­ry au­ra été l’in­verse de ce­lui te­nu un an plus tôt. Cette fois-ci, pas d’élec­tion à la pré­si­dence. Le deuxième man­dat de Ca­rol Jo­lin s’achè­ve­ra d’ailleurs en 2020. Les six nou­veaux membres ajou­tés sur le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’AFO ont tous été élus par ac­cla­ma­tion.

Alors que le choix entre Ca­rol Jo­lin et Pa­blo Mhan­na-San­do­val avait pro­vo­qué les dis­cus­sions l’an pas­sé, l’ordre du jour à Sub­du­ry était plu­tôt cen­tré sur l’après-Ré­sis­tance. À ce su­jet, les fran­co­phones ne sont pas en­core sor­tis de l’au­berge.

Le pro­to­cole d’en­tente si­gné in ex­tre­mis avant le dé­clen­che­ment des élec­tions fé­dé­rales a per­mis certes de confir­mer le lan­ce­ment de l’UOF pro­ba­ble­ment à par­tir de 2021. Un suc­cès dû en par­tie au tra­vail en cou­lisses me­né par l’AFO, et à l’ur­gence des élec­tions qui a for­cé les li­bé­raux fé­dé­raux et les conser­va­teurs on­ta­riens à sor­tir leurs plus beaux atours.

Mais les dé­gâts du « jeu­di noir » n’ont pas tous été ré­pa­rés. Le com­mis­saire aux ser­vices en fran­çais reste dé­pen­dant du bu­reau de l’om­bud­sman, Paul Du­bé. Pour ne rien ar­ran­ger, même ce poste de com­mis­saire non-in­dé­pen­dant est ac­tuel­le­ment va­cant.

Le do­cu­ment de mo­der­ni­sa­tion de la Loi sur les ser­vices en fran­çais pré­sen­té aux membres de l’AFO lors de l’as­sem­blée générale exige jus­te­ment ce re­tour à l’in­dé­pen­dance.

La pro­po­si­tion est éco­no­mi­que­ment réa­liste, au même titre qu’of­frir des ser­vices gou­ver­ne­men­taux en fran­çais dans tout l’On­ta­rio, l’autre grand sou­hait de l’AFO par cette mo­der­ni­sa­tion. Mais l’équipe de Doug Ford ver­ra-t-elle ce­la avec les yeux de la lo­gique ou d’un re­cul po­li­tique ? L’organisme ten­te­ra sans doute d’uti­li­ser le vo­ca­bu­laire éco­no­mique – un lan­gage ap­pré­cié par le gou­ver­ne­ment – pour ar­ri­ver à ses fins.

Ce con­grès 2019 rap­pelle que l’AFO doit en­core convaincre sur d’autres dos­siers. Ce­lui de l’in­clu­sion re­vient par exemple sans cesse. Mal­gré deux membres de son conseil d’ad­mi­nis­tra­tion obli­ga­toi­re­ment is­sus des mi­no­ri­tés ra­ciales et eth­no­cul­tu­relles, et de réels ef­forts, l’AFO est fré­quem­ment mon­trée du doigt pour ne pas in­clure suf­fi­sam­ment.

Par ailleurs, un autre dé­fi se pro­file de plus en plus pour l’organisme : as­seoir dé­fi­ni­ti­ve­ment sa po­si­tion de groupe fran­co­phone nu­mé­ro 1 en On­ta­rio.

Le mou­ve­ment de Ré­sis­tance a prou­vé la ca­pa­ci­té de l’AFO à y par­ve­nir, mais d’autres obs­tacles sont là. D’une, la concur­rence que lui livre dans les cou­lisses la So­cié­té éco­no­mique de l’On­ta­rio (SEO). Par ailleurs, l’AFO doit en­core so­li­di­fier sa re­la­tion avec Caroline Mul­ro­ney, très dis­tante vis-à-vis de l’organisme.

La mi­nistre des Af­faires fran­co­phones, pré­sente lors du con­grès de l’As­so­cia­tion des mu­ni­ci­pa­li­tés de l’On­ta­rio fran­çais (AFMO) à Sud­bu­ry le mois pas­sé, brillait par son ab­sence du­rant les trois jours de l’évé­ne­ment. C’est la dé­pu­tée Natalia Ku­sen­do­va qui a re­pré­sen­té le Par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur.

Sur le bon che­min, l’AFO doit en­core s’ar­mer de pa­tience. Les Fran­co-On­ta­riens sont en­core dans le long tun­nel fai­sant suite au « jeu­di noir », même si le plus dur est au­jourd’hui der­rière. La moi­tié du che­min est faite.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.