Ama­zon Bu­si­ness lan­cé au Ca­na­da

La nou­velle pla­te­forme est ré­ser­vée au com­merce entre en­tre­prises

Le Droit - - ARTS ET SPECTACLES - ISA­BELLE HOUDE [email protected]­so­leil.com

Ama­zon pour­suit sur sa lan­cée au Ca­na­da. Alors qu’il mul­ti­plie les in­fra­struc­tures pour des­ser­vir les clients ca­na­diens, le géant du com­merce en ligne dé­ploie main­te­nant ses ser­vices Ama­zon Bu­si­ness et Bu­si­ness Prime au pays. « C’est une nou­velle ex­pé­rience d’achat, dans le même es­prit que celle qu’on connaît bien », a ex­pli­qué Alexandre Ga­gnon, vi­ce­pré­sident d’Ama­zon Bu­si­ness. « Cette fois, elle est per­son­na­li­sée pour les en­tre­prises, que ce soit des pe­tites en­tre­prises in­di­vi­duelles ou des grandes so­cié­tés et des mul­ti­na­tio­nales. C’est une ex­pé­rience conçue pour fa­ci­li­ter les achats d’ap­pro­vi­sion­ne­ment pour les en­tre­prises. »

Il s’agit donc d’une pla­te­forme très sem­blable à celle d’Ama­zon, mais ré­ser­vée au com­merce entre en­tre­prises. Ra­bais d’échelle, comptes à plu­sieurs uti­li­sa­teurs, sui­vi men­suel des dé­penses, préau­to­ri­sa­tion d’achats : les par­ti­cu­la­ri­tés sont ar­ri­mées aux be­soins des jeunes pousses comme des grandes or­ga­ni­sa­tions. Aux ÉtatsU­nis, où le ser­vice existe de­puis 2015, on trouve no­tam­ment des hô­pi­taux, des ser­vices édu­ca­tifs et de gou­ver­ne­ments lo­caux par­mi les uti­li­sa­teurs.

« En 2018, Ama­zon Bu­si­ness avait un chiffre d’af­faires mon­dial de plus de 10 mil­liards $ an­nua­li­sés, ajoute M. Ga­gnon. À tra­vers le monde, en­vi­ron 50 % des ventes sur Ama­zon Bu­si­ness se font à tra­vers des pe­tites et moyennes en­tre­prises. Ça peut don­ner ac­cès à des géants comme 3M, des grandes mul­ti­na­tio­nales, mais aus­si à des pe­tites en­tre­prises. »

Le ser­vice Ama­zon Bu­si­ness se­ra lan­cé au Ca­na­da de pair avec l’abon­ne­ment Bu­si­ness Prime qui, dans la même lo­gique que l’abon­ne­ment Prime pour les par­ti­cu­liers, of­fri­ra plus d’avan­tages aux en­tre­prises, no­tam­ment sur le plan de la li­vrai­son.

« Ama­zon in­ves­tit énor­mé­ment au Ca­na­da, c’est un pays où la ré­ponse des consom­ma­teurs est très fa­vo­rable. On a fait beau­coup d’in­ves­tis­se­ments no­tam­ment au ni­veau du ser­vice de li­vrai­son. [...] Ama­zon Bu­si­ness était le pro­chain ser­vice que nous vou­lions lan­cer, ça fait un an qu’on y tra­vaille », a ra­con­té M. Ga­gnon, un haut pla­cé chez Ama­zon à Seat­tle, mais ori­gi­naire de la ville de Qué­bec.

VENTES SUP­PLÉ­MEN­TAIRES

Se­lon lui, le ser­vice pro­fi­te­ra aux PME. « Il y a plus de 30 000 pe­tites et moyennes en­tre­prises qui vendent sur Ama­zon. ca. L’an der­nier, elles ont fait plus de 900 mil­lions $ de chiffres d’af­faires sur Ama­zon.ca. Et ce qui est en­core plus in­té­res­sant, c’est qu’en ven­dant sur les autres bou­tiques Ama­zon à tra­vers le monde, elles ont eu un chiffre d’af­faires sup­plé­men­taire de 2 mil­liards $. Avec Ama­zon Bu­si­ness, on va leur don­ner la pos­si­bi­li­té de faire des ventes sup­plé­men­taires à de larges en­tre­prises qui vont uti­li­ser le ser­vice pour leurs be­soins en ap­pro­vi­sion­ne­ment », dé­taille ce­lui qui est aus­si res­pon­sable d’Ama­zon au Ca­na­da et au Mexique.

La créa­tion d’un compte Ama­zon Bu­si­ness est gra­tuite. Le ser­vice est dé­jà of­fert dans d’autres pays, no­tam­ment au Royau­meU­ni, en Al­le­magne, en France, en Ita­lie, en Es­pagne, au Ja­pon et en Inde.

— PHO­TO AR­CHIVES AFP, JO­HANNES EI­SELE

Ra­bais d’échelle, comptes à plu­sieurs uti­li­sa­teurs, sui­vi men­suel des dé­penses, préau­to­ri­sa­tion d’achats : les par­ti­cu­la­ri­tés d’Ama­zon Bu­si­ness sont ar­ri­mées aux be­soins des jeunes pousses comme des grandes or­ga­ni­sa­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.