Dé­cès de Serge Le­gault

Le Droit - - ACTUALITÉS - CHARLES-AN­TOINE GAGNON ca­ga­[email protected]­droit.com

L’an­cien tha­na­to­logue ga­ti­nois Serge Le­gault qui a opé­ré pen­dant plu­sieurs an­nées la mai­son fu­né­raire por­tant son nom sur le bou­le­vard des Al­lu­met­tières est dé­cé­dé.

M. Le­gault a été en af­faires de 1975 jus­qu’en 2017, an­née où il a ven­du son en­tre­prise à la Co­opé­ra­tive fu­né­raire de l’Ou­taouais.

« Ceux et celles qui ont eu la chance et le pri­vi­lège de faire sa connais­sance et de le cô­toyer, tant sur le plan ami­cal que pro­fes­sion­nel, ont été té­moins des grandes qua­li­tés de cet homme re­mar­quable », est-il écrit dans l’avis de dé­cès pu­blié sur le site web de la Co­opé­ra­tive, qui pré­cise aus­si que le res­pect et le dé­voue­ment de M. Le­gault en­vers sa clien­tèle et ses em­ployés à la Mai­son fu­né­raire Serge Le­gault « furent le fon­de­ment du ser­vice d’ex­cel­lence qu’il a don­né à la com­mu­nau­té pen­dant de nom­breuses an­nées ».

Dans une en­tre­vue qu’il avait ac­cor­dée au chro­ni­queur De­nis Grat­ton du Droit en dé­cembre 2017, M. Le­gault avait van­té la pro­fes­sion d’em­bau­meur.

« J’ai ap­pris cette pro­fes­sion des meilleurs, avait-il in­di­qué. Et ma carte d’af­faires a tou­jours été l’em­bau­me­ment. C’est ma spé­cia­li­té, et j’avais du per­son­nel pour s’oc­cu­per du reste. »

Né en 1938, M. Le­gault laisse dans le deuil de nom­breux proches, in­cluant cinq ar­riè­re­pe­tits-en­fants. La cé­ré­mo­nie fu­né­raire se tien­dra en l’église St-Fran­çois-de-Sales, le 2 no­vembre, à 13 h.

— ETIENNE RAN­GER, AR­CHIVES LE DROIT

Serge Le­gault

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.