Pe­ter MacKay veut faire taire les ru­meurs sur la suc­ces­sion de Scheer

Le Droit - - ACTUALITÉS -

Pe­ter MacKay, qui avait été mi­nistre dans les gou­ver­ne­ments de Ste­phen Har­per, tente à nou­veau de faire taire les ru­meurs vou­lant qu’il lorgne la di­rec­tion du Par­ti conser­va­teur si le poste de­vait être li­bé­ré au cours des six pro­chains mois.

M. MacKay avait li­vré mer­cre­di une cri­tique sé­vère d’An­drew Scheer, qua­li­fiant les va­leurs de conser­va­tisme so­cial du chef ac­tuel de «far­deau nau­séa­bond» qui au­ront coû­té fi­na­le­ment au par­ti l’élec­tion du 21 oc­tobre. Il es­ti­mait aus­si que M. Scheer «avait ra­té la cible alors qu’il était en échap­pée de­vant un fi­let dé­sert».

Quelques heures plus tard, ce­pen­dant, il a écrit sur Twit­ter qu’il sou­te­nait M. Scheer, af­fir­mant que ses com­men­taires vi­saient à ai­der le par­ti à pro­gres­ser pour rem­por­ter les pro­chaines élec­tions. M. MacKay as­sure que les in­for­ma­tions vou­lant qu’il se pré­pare ac­tuel­le­ment pour une course à la di­rec­tion sont fausses.

M. MacKay, consi­dé­ré comme un «conser­va­teur pro­gres­siste» (un red to­ry), a été le der­nier chef du Par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur du Ca­na­da. Il a or­ches­tré en 2003 une fu­sion du par­ti avec l’Al­liance ca­na­dienne de Ste­phen Har­per pour for­mer l’ac­tuel Par­ti conser­va­teur du Ca­na­da.

De­puis que les conser­va­teurs ont per­du l’élec­tion de 2015, et du même coup leur chef Ste­phen Har­per, le nom de M. MacKay a été évo­qué par de nom­breux fi­dèles du par­ti en tant que digne suc­ces­seur. Alors que le lea­der­ship de M. Scheer est re­mis en ques­tion par cer­tains, no­tam­ment au Qué­bec, après qu’il eut échoué à rem­por­ter une ma­jo­ri­té de sièges à la Chambre des com­munes la se­maine der­nière, de nou­velles ru­meurs cir­culent à l’idée que M. MacKay puisse ten­ter sa chance pour lui suc­cé­der.

Même au beau mi­lieu de la cam­pagne, de nou­velles in­for­ma­tions ont cir­cu­lé se­lon les­quelles M. MacKay se consti­tuait dé­jà une équipe char­gée de pré­pa­rer le ter­rain pour la cam­pagne à la di­rec­tion du par­ti, for­çant l’un de ces pré­ten­dus «or­ga­ni­sa­teurs» à nier pu­bli­que­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.