DÉ­MYS­TI­FIER L’HUILE DE PALME

Le Droit - - LE MAG - JOSIANNE DESLOGES

Elle est par­tout : bis­cuits, gâ­teaux, chips, frites, crème gla­cée et tar­ti­nades — dont le fa­meux Nu­tel­la. L’huile de palme est pré­sen­te­ment l’huile la plus consom­mée au monde. Tu as peut-être en­ten­du dire qu’elle est mau­vaise pour la san­té et que sa culture met en pé­ril les orangs-ou­tans. Vrai ou faux? Le So­leil a me­né une pe­tite en­quête.

QU’EST-CE QU’UNE PALME?

Le mot palme dé­signe l’ac­ces­soire qui per­met d’al­lon­ger tes pieds pour na­ger plus vite, mais aus­si un type d’huile. On l’ob­tient en pres­sant la pulpe du fruit d’un type de pal­miers qui poussent en Afrique et en Ma­lai­sie. On peut l’uti­li­ser pour pro­duire de la cha­leur et de l’élec­tri­ci­té et dans les ali­ments.

NUTRITIF OU PAS?

À l’état na­tu­rel, elle est orange et très riche en an­ti­oxy­dants et en vitamine A, qui aide à avoir une bonne vi­sion. Sa pro­prié­té d’être presque so­lide à tem­pé­ra­ture am­biante la rend très utile pour rem­pla­cer le gras.

Lors­qu’on la trans­forme, c’est une autre his­toire… Elle de­vient blanche, n’est plus nu­tri­tive et contient 50 % de gras sa­tu­rés (l’équi­valent du beurre). Les gras sa­tu­rés bloquent le sys­tème san­guin et causent des ma­la­dies du coeur. Cer­tains dé­ri­vés sont même pires : l’huile de palme mo­di­fiée en contient 75 % et l’huile de pal­miste (faite en pres­sant les noyaux plu­tôt que la pulpe du fruit), 80 %!

L’huile de palme se re­trouve sur­tout dans des ali­ments trans­for­més, très gras ou très su­crés, qu’il faut man­ger avec mo­dé­ra­tion.

IM­PACT SUR L’EN­VI­RON­NE­MENT

Pour faire place aux grandes plan­ta­tions de pal­miers, on fait brû­ler la fo­rêt, qui abrite et nour­rit de nom­breuses es­pèces d’ani­maux, dont les orangs-ou­tans. L’In­do­né­sie est de­ve­nue le troi­sième émet­teur mon­dial de CO2 à cause de ces feux de fo­rêt. Là-bas, l’équi­valent d’un ter­rain de foot­ball dis­pa­raît toutes les 15 se­condes.

Tou­te­fois, ce n’est pas la seule mo­no­cul­ture (lors­qu’on ne plante qu’une sorte de plante sur un grand ter­ri­toire) qui pose pro­blème… Les plan­ta­tions de so­ja ou la culture du maïs (qui de­mande beau­coup d’eau) ont aus­si un im­pact sur l’en­vi­ron­ne­ment. Aus­si, il faut sa­voir que pour pro­duire la même quan­ti­té d’huile, l’huile de palme de­mande un ter­ri­toire moins grand que d’autres sortes d’huiles vé­gé­tales.

— PHO­TO 123RF/YANA GAYVORONSK­AYA — PHO­TO 123RF/TAN KIAN YONG — PHO­TO 123RF/OQBA

Tar­ti­nade cho­co­noi­sette mai­son Un jeune orang-ou­tan dans la fo­rêt tro­pi­cale Une plan­ta­tion de pal­miers Les fruits qui per­mettent de pro­duire l’huile de palme

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.