Un po­li­cier violent cap­té sur vi­déo

Le Droit - - ACTUALITÉS - LOUIS-DENIS ÉBACHER, LE DROIT

Un po­li­cier d’Ot­ta­wa joue son ave­nir pro­fes­sion­nel en se dé­fen­dant d’avoir pous­sé une femme et pro­vo­qué son éva­nouis­se­ment lors d’un sé­jour de ski de fond pour le moins acri­mo­nieux, dans le parc de la Ga­ti­neau.

Carl Kee­nan, 42 ans, est ac­cu­sé d’avoir com­mis un voie de fait cau­sant des lé­sions le 14 dé­cembre 2017, dans une yourte louée à La Pêche, dans le parc de la Ga­ti­neau.

Son pro­cès a dé­bu­té lun­di au pa­lais de jus­tice de Ga­ti­neau.

Une fin de se­maine de ski de fond qui de­vait ser­vir à faire le vide et à pas­ser du bon temps en na­ture s’est ter­mi­née d’une bien re­gret­table fa­çon. Au dé­part, le couple a eu un dif­fé­rend sur la piste de ski à prendre. Frus­tré, M. Kee­nan au­rait re­brous­sé che­min pour re­tour­ner à sa yourte. La femme a pour­sui­vi sa route et est re­ve­nue en fin d’après-mi­di. À son re­tour, la femme a com­pris que M. Kee­nan était in­toxi­qué par l’al­cool.

La vic­time al­lé­guée a té­moi­gné toute la jour­née de lun­di de­vant la juge Anouk De­saul­niers. Elle a par­lé du com­por­te­ment agres­sif de M. Kee­nan lors­qu’il bu­vait de l’al­cool.

Des larmes ont cou­lé sur les joues de la femme lorsque le tri­bu­nal a fait jouer une vi­déo trou­blante.

La scène s’est dé­rou­lée le soir, dans la yourte obs­cure. On y en­tend l’agent de la paix mul­ti­plier les in­sultes en­vers la femme, puis la pous­ser au sol. Se­lon la preuve de la Cou­ronne, la femme s’est as­som­mée en tom­bant sur la struc­ture du lit. La vic­time al­lé­guée a cru être au sol pen­dant cinq mi­nutes. « Mais quand j’ai re­vu la vi­déo que j’avais prise avec mon cel­lu­laire, a-t-elle té­moi­gné, j’ai consta­té qu’il s’était écou­lé plus d’une heure. » On y en­tend l’homme vo­ci­fé­rer sans cesse, et in­sul­ter la femme avec des noms in­dignes. Après un bref si­lence, on en­tend l’homme s’ap­pro­cher de la femme. On l’en­tend don­ner des tapes au vi­sage de la femme in­cons­ciente, et crier : « Ré­veille-toi » à des di­zaines de re­prises. Il pour­suit plus tard avec d’autres in­sultes et quitte l’en­droit. À son ré­veil, la vic­time a com­po­sé le 9-1-1.

L’avo­cat de la dé­fense a en­ta­mé le contre-in­ter­ro­ga­toire en après­mi­di. Il s’est at­ta­qué à la cré­di­bi­li­té de la vic­time, et au fait qu’elle n’avait pas four­ni l’in­té­gra­li­té de la vi­déo aux au­to­ri­tés. La dé­fense a aus­si fait va­loir qu’elle avait de­man­dé au même homme de res­ter dans la yourte au lieu de quit­ter dans la nuit, car il fai­sait froid et qu’il ne pou­vait pas conduire. Le pro­cès se pour­sui­vra à la fin du mois de no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.