UNE ÉPÉE DE DA­MO­CLÈS NOM­MÉE PHÉNIX

Le Droit - - LA UNE - FAN­NY LÉVESQUE

La vice-pré­si­dente exé­cu­tive na­tio­nale de l’Al­liance de la fonc­tion pu­blique du Ca­na­da (AFPC), Ma­ga­li Pi­card, ex­horte Ot­ta­wa à dé­ployer un vaste ser­vice de sou­tien psy­cho­lo­gique au sein de ses mi­nis­tères pour ve­nir en aide ra­pi­de­ment aux fonc­tion­naires fé­dé­raux qui souffrent d’an­xié­té liée aux ra­tés du sys­tème de paie Phénix.

« Il y a des gens qui ne voient pas la lu­mière au bout du tun­nel. [Les fonc­tion­naires] vivent avec une épée de Da­mo­clès au-des­sus de leur tête » de­puis l’im­plan­ta­tion, en 2016, du sys­tème Phénix, tranche sans dé­tour la lea­der syn­di­cale.

Ma­ga­li Pi­card, dont le syn­di­cat re­pré­sente quelque 140 000 em­ployés fé­dé­raux, ré­agis­sait à la pu­bli­ca­tion, mar­di, des conclu­sions du rap­port de la co­ro­ner Pas­cale Bou­lay sur la mort de Lin­da Des­châ­te­lets, em­ployée du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral de­puis 20 ans, qui a mis fin à ses jours en dé­cembre 2017.

« Le cas de Mme Des­châ­te­lets, c’est ex­trê­me­ment dé­so­lant, mais ce n’est pas sur­pre­nant. On est dé­jà au fait de quelques si­tua­tions comme ça », a in­di­qué Mme Pi­card en en­tre­vue à La Presse. « Ça met un vi­sage sur le dos­sier Phénix. Ça dit que c’est un pro­blème hu­main, de san­té men­tale, de stress et d’an­xié­té. »

Se­lon Me Bou­lay, la ri­gi­di­té du sys­tème de paie Phénix, cou­plée à la len­teur du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral à ré­agir à la dé­tresse fi­nan­cière de Mme Des­châ­te­lets, a me­né à son sui­cide. La co­ro­ner conclut que la mort de l’em­ployée au­rait pu être évi­tée et es­time que le gou­ver­ne­ment au­rait pu trou­ver des me­sures flexibles pour l’ai­der. Même si le lo­gi­ciel Phénix n’a pas gé­né­ré une er­reur lors du ver­se­ment de la paie dans le cas de Mme Des­châ­te­lets, Ma­ga­li Pi­card est d’avis que la si­tua­tion dé­montre bien l’am­pleur des dérapages pro­vo­qués par l’ad­mi­nis­tra­tion de la paie dans l’ap­pa­reil gou­ver­ne­men­tal de­puis l’im­plan­ta­tion du sys­tème.

« Avec tous les pro­blèmes qu’on connaît de Phénix, les ges­tion­naires sont beau­coup plus ri­gides lorsque vient le temps d’oc­troyer une de­mande qui sort du cadre », af­firme Mme Pi­card. « Phénix est ve­nu en­le­ver beau­coup de flexi­bi­li­té et de marge de ma­noeuvre aux ges­tion­naires qui vou­draient ai­der un em­ployé qui vit une si­tua­tion dif­fi­cile. »

Elle sa­lue la mise en place de dif­fé­rentes me­sures par Ot­ta­wa pour ten­ter d’ac­cé­lé­rer le trai­te­ment des de­mandes liées à Phénix – le gou­ver­ne­ment traite en­core à ce jour 228 000 pro­blèmes de paies en sus­pens –, mais sou­tient qu’il faut faire plus, et main­te­nant. « Ce qui manque, hon­nê­te­ment, c’est vrai­ment un sou­tien psy­cho­lo­gique dans le mi­lieu de tra­vail », dit-elle.

« Le stress est tou­jours constant. Quand des gens fi­nissent par frap­per à la porte, on leur dit d’al­ler voir le PAE [pro­gramme d’aide aux em­ployés]. On n’en est plus là. Ça fait quatre ans, Phénix. Ça prend une for­ma­tion pour les ges­tion­naires. Il faut des spé­cia­listes, des pro­fes­sion­nels, et il faut al­ler au­de­vant », argue Mme Pi­card.

Un son­dage réa­li­sé par la firme En­vi­ro­nics Re­search pour l’AFPC en fé­vrier 2018 au­près de 2053 fonc­tion­naires ca­na­diens a ré­vé­lé que 8 ré­pon­dants sur 10 ont été per­son­nel­le­ment tou­chés par les ra­tés de Phénix et que 20 % d’entre eux ont éprou­vé de « graves pro­blèmes » avec le ver­se­ment de leur paie.

Par ailleurs, plus de 90 % des ré­pon­dants af­fec­tés par Phénix ont éprou­vé du stress ou de l’an­xié­té. Le coup de sonde met aus­si en lu­mière que le fias­co Phénix a nui à la san­té men­tale des trois quarts des ré­pon­dants, en plus de mi­ner la vie per­son­nelle et la ca­pa­ci­té de tra­vailler de plus de six per­sonnes sur dix.

— 123RF

L’AFPC ré­clame du sou­tien psy­cho­lo­gique au sein de ses mi­nis­tères pour ve­nir en aide ra­pi­de­ment aux fonc­tion­naires fé­dé­raux qui souffrent d’an­xié­té liée aux ra­tés du sys­tème de paie Phénix.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.