Chia­rel­li re­vient au con­seil

Le Droit - - ACTUALITÉS - JU­LIEN PA­QUETTE jpa­[email protected]­droit.com

À la sur­prise gé­né­rale, le conseiller du quar­tier Col­lège, Rick Chia­rel­li, est re­ve­nu à la table du con­seil mu­ni­ci­pal mer­cre­di ma­tin.

« Il avait in­di­qué qu’il se­rait ab­sent et puis les ru­meurs en­tou­rant sa pré­sence ont com­men­cé à cir­cu­ler hier, ra­conte le maire d’Ottawa, Jim Wat­son. Comme vous avez pu le voir, nous étions tous sur­pris et per­sonne ne vou­lait être vu avec lui, moi in­clus. »

M. Chia­rel­li s’est pré­sen­té pour la réunion de mer­cre­di ma­tin, ce qui lui per­met d’évi­ter la des­ti­tu­tion. La loi provincial­e pré­voit qu’un élu mu­ni­ci­pal ne peut s’ab­sen­ter de ses fonc­tions pen­dant plus de trois mois. Il pour­rait ain­si s’ab­sen­ter à nou­veau jus­qu’au dé­but du mois de fé­vrier.

À la fin de la ren­contre, Rick Chia­rel­li s’est dis­crè­te­ment di­ri­gé vers une porte au fond de la salle pour évi­ter l’en­trée prin­ci­pale où plu­sieurs jour­na­listes l’at­ten­daient.

M. Wat­son a in­di­qué que la si­tua­tion est frus­trante pour les ci­toyens du quar­tier Col­lège « qui ont be­soin d’être re­pré­sen­té au con­seil mu­ni­ci­pal », mais aus­si pour les autres élus puisque M. Chia­rel­li n’a of­fert au­cune mise à jour sur sa si­tua­tion. Im­pos­sible de sa­voir si les conseiller­s Scott Mof­fatt et Al­lan Hu­bley doivent conti­nuer de se par­ta­ger la tâche de Rick Chia­rel­li.

« On ne sait pas s’il a re­com­men­cé à tra­vailler ou s’il vou­lait sim­ple­ment re­com­men­cer le compte à re­bours avant qu’il perde son poste », s’in­digne le maire d’Ottawa.

CHIA­REL­LI, PEU BAVARD

Comme il a quit­té l’hô­tel de ville d’Ottawa en évi­tant les jour­na­listes, les seuls pro­pos du conseiller de Col­lège au su­jet de son re­tour au tra­vail se trouvent dans un com­mu­ni­qué dis­tri­bué par un em­ployé de son bu­reau après son en­trée dans la salle du con­seil.

M. Chia­rel­li main­tient qu’il n’a ja­mais fait de com­men­taires dé­pla­cés à l’en­droit d’em­ployées.

Rap­pe­lons qu’à la der­nière séance du con­seil mu­ni­ci­pal, les élus d’Ottawa ont re­fu­sé d’oc­troyer un congé mé­di­cal pro­lon­gé à leur col­lègue, es­ti­mant qu’il n’avait pas four­ni d’in­for­ma­tion jus­ti­fiant la né­ces­si­té de s’ab­sen­ter. Ce congé lui au­rait per­mis de s’ab­sen­ter aus­si long­temps qu’il le sou­haite sans craindre une des­ti­tu­tion.

Dans sa dé­cla­ra­tion écrite, M. Chia­rel­li sou­tient qu’il ne ré­pon­dra à au­cune ques­tion au su­jet de son état de san­té. Il ajoute ce­pen­dant que sans congé de ma­la­die pro­lon­gé, il de­vra prendre le temps né­ces­saire pour se soi­gner, dans le but de re­prendre ses fonc­tions à temps plein.

Au to­tal, 13 femmes se sont confiées à CBC Ottawa pour dé­non­cer divers com­por­te­ments ré­pré­hen­sibles de la part de l’élu, no­tam­ment des com­men­taires dé­pla­cés au su­jet de la te­nue d’em­ployées de son bu­reau et de femmes qui ont ob­te­nu des en­tre­vues pour un em­ploi à ce même bu­reau. Cer­taines de ses femmes ont of­fert des té­moi­gnages à vi­sage dé­cou­vert.

MA­NI­FES­TA­TION SI­LEN­CIEUSE

Un groupe de ma­ni­fes­tants s’est pré­sen­té à l’ex­té­rieur de la salle du con­seil mu­ni­ci­pal à l’hô­tel de ville, moins d’une heure après l’ar­ri­vée de Rick Chia­rel­li. Il s’agit d’em­ployés des bu­reaux de dif­fé­rents élus mu­ni­ci­paux. Au moins deux tra­vaillent au bu­reau du conseiller de Kit­chis­sip­pi, Jeff Lei­per, a confir­mé ce der­nier au Droit.

Ques­tion­nés sur leurs mo­ti­va­tions, les ma­ni­fes­tants ont ré­pé­té à plu­sieurs re­prises qu’ils n’ont « au­cun com­men­taire » à four­nir au-de­là de ce qui est écrit sur leurs af­fiches.

Les deux pan­cartes pré­pa­rées par les ma­ni­fes­tants énon­çaient « I be­lieve sur­vi­vors » (Je crois les sur­vi­vantes) et « We de­serve a safe work en­vi­ron­ment » (Nous mé­ri­tons un mi­lieu de tra­vail sé­cu­ri­taire).

— PA­TRICK WOODBURY, LE DROIT

La pré­sence de Rick Chia­rel­li au­tour de la table du con­seil mu­ni­ci­pal d’Ottawa, mer­cre­di, lui per­met­tra de s’ab­sen­ter jus­qu’au dé­but du mois de fé­vrier s’il le dé­sire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.