Wat­son change d’avis et de­mande un gel

Le Droit - - ACTUALITÉS - JU­LIEN PAQUETTE jpa­[email protected]­droit.com

Après une autre ma­ti­née dif­fi­cile sur la Ligne de la Confé­dé­ra­tion, le maire d’Ot­ta­wa change son fu­sil d’épaule et de­mande un gel des ta­rifs d’OC Transpo pour les pre­miers mois de 2020.

Dans son bud­get pro­vi­soire dé­po­sé mer­cre­di, OC Transpo pré­voyait une hausse de 2,5 % de la ma­jo­ri­té de ses ta­rifs aux usa­gers. Le maire, Jim Wat­son, et le pré­sident de la Com­mis­sion du trans­port en com­mun, Al­lan Hu­bley, de­mandent main­te­nant à ce qu’on offre un ré­pit aux ré­si­dents d’Ot­ta­wa.

« Le be­soin d’un gel tem­po­raire des ta­rifs s’im­pose afin de sou­la­ger quelque peu les usa­gers d’OC Transpo, écrivent les deux élus dans une lettre en­voyée au di­rec­teur gé­né­ral de la Ville d’Ot­ta­wa, Steve Ka­nel­la­kos. À cette fin, nous re­com­man­de­rons à la Com­mis­sion du trans­port en com­mun et au Con­seil mu­ni­ci­pal un gel des ta­rifs de jan­vier à mars, qui se­ra cou­vert par les fonds re­te­nus sur les paie­ments de la main­te­nance à RTG. »

Pour les mois de sep­tembre et d’oc­tobre, la Ville a re­te­nu un to­tal de 6,8 mil­lions $ des ver­se­ments men­suels pré­vus au contrat d’en­tre­tien de l’O-Train avec Ri­deau Tran­sit Main­te­nance (RTM), une fi­liale du consor­tium Groupe de trans­port Ri­deau (RTG).

MM. Wat­son et Hu­bley sou­haitent que ce gel des ta­rifs soit pro­lon­gé au-de­là de mars 2020 et de­mandent à M. Ka­nel­la­kos de trou­ver des fa­çons de trou­ver les fonds né­ces­saires pour y par­ve­nir.

« Nous es­pé­rons pour nos usa­gers que les pro­blèmes se ré­gle­ront au cours des pro­chains mois et que le ser­vice s’amé­lio­re­ra de ma­nière si­gni­fi­ca­tive et se sta­bi­li­se­ra.

Il s’agit d’un chan­ge­ment de po­si­tion pour Jim Wat­son qui af­fir­mait ven­dre­di que la hausse des ta­rifs aux usa­gers était né­ces­saire pour «amé­lio­rer le ser­vice» d’OC Transpo.

Peu avant 7 h 30 ven­dre­di ma­tin, un train s’est im­mo­bi­li­sé entre les sta­tions Ri­deau et Par­le­ment sur la Ligne de la Confé­dé­ra­tion. Le ser­vice du train lé­ger est re­ve­nu à la nor­male à 8 h 20. La cause de ce pro­blème n’a pas été spé­ci­fiée.

Les conseiller­s Jeff Lei­per et Ca­rol Anne Mee­han se sont ré­jouis de ce re­vi­re­ment de si­tua­tion, eux qui fai­saient par­tie des voix qui ré­clament ce gel des ta­rifs en rai­son des dif­fi­cul­tés de l’O-Train.

Sa­rah Wright-Gil­bert, re­pré­sen­tante des usa­gers à la Com­mis­sion des trans­ports en com­mun et fer­vente cri­tique du train lé­ger au cours des der­nières se­maines, a éga­le­ment sa­lué la dé­ci­sion. «C’est la preuve que, quand on parle d’une voix forte, on peut pro­vo­quer de grands chan­ge­ments», a écrit cette der­nière sur Twit­ter.

— PA­TRICK WOODBURY, AR­CHIVES LE DROIT

Le maire Jim Wat­son de­mande que OC Transpo gèle ses ta­rifs pour les pre­miers mois de 2020.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.