Ima­gi­nez un monde où l’ins­tinct cri­mi­nel est étouf­fé

Le Franco - - BOUQUINERIE_JUNIOR - par_ Phi­lip­pe_ de_ Mon­ti­gny

À l’aube du 4 juillet, des millions d’Amé­ri­cains au­ront cé­lé­bré leur in­dé­pen­dance de la Grande-Bre­tagne. À la suite de cette dé­cla­ra­tion, leur « em­pire » est vite de­ve­nu une puis­sance mon­diale. Mais avec au­tant de pou­voir géo­po­li­tique et de ten­sions in­ter­cul­tu­relles, le pays est as­su­jet­ti à des taux de vio­lence et de ter­ro­risme ac­ca­blants. Pou­vez-vous ima­gi­ner un avenir où le crime or­ga­ni­sé et le ter­ro­risme se­raient com­plè­te­ment éra­di­qués de la sur­face du globe? Avec ses cou­ver­tures pro­vo­ca­trices, ses dia­logues in­ci­sifs et ses thèmes dan­ge­reu­se­ment ex­pli­cites, la tri­lo­gie de bandes des­si­nées in­ti­tu­lée The Last Days of Ame­ri­can Crime est des­ti­née aux jeunes adultes… et dé­fi­ni­ti­ve­ment pas pour les âmes sen­sibles! Le scé­na­riste Rick Re­men­der et le des­si­na­teur Greg Toc­chi­ni lancent les lecteurs dans le monde de la cri­mi­na­li­té, de l’éco­no­mie clan­des­tine et des contre­coups qui y sont as­so­ciés dans la so­cié­té amé­ri­caine. IPA : la fin jus­ti­fie les moyens Les bandes des­si­nées pré­sentent un scé­na­rio ré­so­lu­ment dys­to­pique : en ré­ponse à la pro­li­fé­ra­tion des actes ter­ro­ristes et cri­mi­nels, le gou­ver­ne­ment des ÉtatsU­nis dé­ve­loppe se­crè­te­ment une tech­no­lo­gie hy­per avan­cée qui émet­trait un si­gnal cé­ré­bral pour pa­ra­ly­ser la vo­lon­té cri­mi­nelle et ain­si em­pê­cher qui­conque de per­pé­trer consciem­ment une ac­tion illé­gale. Se­lon les au­to­ri­tés, cette so­lu­tion dé­nom­mée l’Ini­tia­tive de Paix Amé­ri­caine (ou l’IPA) pour­rait être l’abou­tis­se­ment d’un sys­tème ju­di­ciaire mar­qué d’im­per­fec­tions. Tou­te­fois, ce nou­veau sys­tème est-il dé­pour­vu d’échap­pa­toires? Pour évi­ter de di­vul­guer cette nou­velle tech­no­lo­gie avant sa mise en ac­ti­vi­té, le gou­ver­ne­ment a ten­té de dé­tour­ner l’at­ten­tion des masses en pro­cla­mant une autre po­li­tique contro­ver­sée : il a an­non­cé qu’il rem­pla­ce­rait le pa­pier­mon­naie par des cartes char­gées par des ma­chines ap­par­te­nant à l’État. Tou­te­fois, deux se­maines avant la date de lan­ce­ment pré­vue, le Wa­shing­ton Post ré­vèle toute l’his­toire, plon­geant le pays dans le chaos. Tout le monde semble vou­loir gou­ter pour une der­nière fois à la cri­mi­na­li­té avant qu’elle ne dis­pa­raisse pour tou­jours. Avant le lan­ce­ment de l’IPA, le pro­ta­go­niste Gra­ham Bricke se dé­cide de voler une des ma­chines fi­nan­cières contrô­lées par le gou­ver­ne­ment afin d’être à ja­mais re­con­nu comme ce­lui qui a com­mis le der­nier crime amé­ri­cain. S’il réus­sit son coup, il pour­rait s’ap­pro­prier quelques millions de dol­lars du tré­sor amé­ri­cain, ce qui lui as­su­re­rait une re­traite confor­table du mé­tier de mer­ce­naire. À peine plus d’une se­maine avant le dé­clen­che­ment du si­gnal, Gra­ham se trouve for­cé d’agir dans l’ur­gence avec des gens qu’il ne connait pas. Et lors­qu’on tente d’al­ler trop vite, c’est à se mo­ment là qu’on tré­buche! Ac­com­pa­gné du « net­toyeur » Ke­vin Cash et de la sé­dui­sante pi­rate in­for­ma­tique Shel­by Du­pree, le duo qui forme son équipe de hold-up, Gra­ham de­vra faire face à des contacts louches, un gang mexi­cain ran­cu­nier et plu­sieurs sur­prises in­at­ten­dues. Pour par­ve­nir à s’in­fil­trer dans le sys­tème com­plexe du gou­ver­ne­ment et cam­brio­ler une ma­chine à tran­sac­tions, Gra­ham fe­ra ap­pel à son in­gé­nio­si­té et à sa deuxième iden­ti­té, Ro­ry, un agent de sé­cu­ri­té de la banque du gou­ver­ne­ment. Si c’est le genre de BD dont vous raf­fo­lez, vous ne dé­cro­che­rez pas avant la fin. L’in­trigue de The Last Days of Ame­ri­can Crime est bien me­née et agré­men­tée d’une bonne dose d’hu­mour noir et de dia­logues en­ve­lop­pants. Mal­gré la vio­lence et les dé­tails très ex­pli­cites, les planches sont ma­gni­fiques et ajoutent beau­coup au scé­na­rio dé­jà très bien pen­sé. Chaque bande des­si­née com­prend, à la toute fin, un dos­sier gra­phique avec des des­sins et des brouillons de Greg Toc­chi­ni. Un film à l’ho­ri­zon? Planches pa­no­ra­miques, fla­sh­backs, ef­fets de style c’est comme si le scé­na­riste de ces bandes des­si­nées voyait son his­toire au grand écran. Se­lon l’In­ter­net Mo­vie Da­ta- base , cel le­ci pour­rait re­prendre vie d’ici 2013 : les droits du film sont ven­dus, le scé­na­rio est dé­jà écrit par Karl Ga­j­du­sek et c’est le réa­li­sa­teur An­tho­ny Mand­ler qui consi­dère en­tre­prendre le pro­jet. Mand­ler est très convoi­té à Hol­ly­wood et dans le monde de la mu­sique po­pu­laire. Il a d’ailleurs réa­li­sé des clips mu­si­caux pour Ri­han­na, Drake, Usher et Beyoncé, entre autres. Je crois que cette his­toire s’ap­prê­te­rait bien au ci­né­ma : j’ima­gine dé­jà des ac­teurs vi­rils pour in­ter­pré­ter les per­son­nages sombres, des scènes bour­rées d’ac­tion ex­plo­sive et une sub­tile cri­tique so­cio­po­li­tique pour nouer le tout. Bonne lec­ture et bonnes va­cances d’été!

Pho­tos : Gra­cieu­se­té

Le per­son­nage de la sé­rie, Gra­ham Bricke

La couverture du Tome 2

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.