L’école du Som­met ac­cueille­ra la 19e édi­tion

Avec une nou­velle école inau­gu­rée en juin 2011 et de nou­velles ins­tal­la­tions spor­tives, l’école fran­co­phone, si­tuée à Saint-paul, s’avé­rait une can­di­date de choix pour re­ce­voir un évè­ne­ment de cette en­ver­gure.

Le Franco - - À RED DEER - Ly­sane Sé­né­cal Mas­tro­pao­lo

C’est donc du 17 au 19 mai 2013 qu’au­ront lieu les Jeux fran­co­phones de l’Al­ber­ta, or­ga­ni­sés par la Fé­dé­ra­tion du sport fran­co­phone de l’Al­ber­ta (FSFA). « Il y a une ex­cel­lente vo­lon­té de la part du per­son­nel d’être l’hôte des Jeux, sur­tout de la di­rec­trice de l’école qui est très en­thou­siaste », af­firme la di­rec­trice de la FSFA, Mo­nique Wit­zell. La di­rec­trice de l’école du Som­met, Ka­ren Chal­mers Beau­lieu, as­sure que toute l’école est très ex­ci­tée de re­ce­voir les Jeux fran­co­phones de l’Al­ber­ta. « Cette an­née, nous nous sommes don­né le man­dat de dé­ve­lop­per da­van­tage notre vo­let spor­tif. Ça tombe exac­te­ment dans nos cordes », men­tionne-t-elle. Cette der­nière an­ti­cipe une bonne ré­ponse des pa­rents des élèves de l’école du Som­met, tou­jours prêts à prê­ter main­forte lors d’ac­ti­vi­tés. Un autre fac­teur qui a contri­bué à la sé­lec­tion de l’école. « Comme nous ne sommes pas sur place pour tout or­ga­ni­ser, l’im­pli­ca­tion bé­né­vole de la com­mu­nau­té hôte est im­por­tante pour nous », ex­plique Mo­nique Wit­zell.

Cap spor­tif

« Notre clien­tèle aug­mente de­puis les der­nières an­nées, elle change aus­si. Les en­fants com­mencent à ex­pri­mer leur dé­sir de faire du sport. Nous cher­chons des stra­té­gies pour ré­pondre à ça et construire cette culture », avance Mme Chal­mers Beau­lieu, qui ajoute que les vo­lets ar­tis­tiques et cultu- rels sont dé­jà bien dé­ve­lop­pés au sein de son école. Cette der­nière a dé­jà en­ta­mé des par­te­na­riats avec la FSFA pour or­ga­ni­ser des cli­niques spor­tives du­rant les fins de se­maine. L’aug­men­ta­tion du nombre d’élèves dans les classes per­met aus­si de for­mer des équipes plus nom­breuses et dé­ve­lop­per l’es­prit de com­pé­ti­tion, ce qui as­sure une meilleure ré­ten­tion des élèves et in­cite les plus jeunes à choi­sir l’école du Som­met pour leurs études se­con­daires. La di­rec­trice de l’école voit la te­nue des 19es Jeux comme une oc­ca­sion de rayon­ner au sein de la com­mu­nau­té.

Mo­nique Wit­zell abonde dans le même sens. Le fait de re­ce­voir cette ac­ti­vi­té pro­vin­ciale va­lo­rise l’école et lui ap­porte une fier­té qui reste après les jeux.

En ré­gion

Ka­ren Beau­lieu Chal­mers se ré­jouit que les Jeux aient lieu à l’ex­té­rieur des grands centres comme Ed­mon­ton, où s’est dé­rou­lée l’édi­tion 2012. Se­lon cette der­nière, les écoles fran­co­phones en ré­gions n’ont pas sou­vent l’oc­ca­sion de se vi­si­ter entre elles. « Il y a des ras­sem­ble­ments comme le RaJe (Ras­sem­ble­ment Jeu­nesse), mais en­core une fois, ça reste à l’in­té­rieur des grands centres », dé­plore cette der­nière. Cette op­por­tu­ni­té de faire du sport en fran­çais et de par­ti­ci­per à un tel évè­ne­ment reste un point mar­quant dans le dé­ve­lop­pe­ment d’un jeune fran­co­phone, se­lon Mo­nique Wit­zell. « Il est im­por­tant pour les jeunes en vi­site de vivre l’ex­pé­rience des autres ré­gions fran­co­phones. Nous sommes tous en si­tua­tion mi­no­ri­taire et ce­la donne la chance aux jeunes de réa­li­ser qu’ils ne sont pas les seuls à fré­quen­ter une pe­tite école en ré­gion », dé­cla­ret-elle.

Jouer en fran­çais

Au me­nu, des com­pé­ti­tions de volleyball, soc­cer, bad­min­ton et basketball en équipe de trois au­ront lieu. Le sport de dé­mons­tra­tion pour cette an­née se­ra le Ul­ti­mate, en équipe de cinq contre cinq, joué sur un de­mi-ter­rain de soc­cer. La course à pied se ra­joute cette an­née comme nou­velle dis­ci­pline, reste à dé­ter­mi­ner avec la ville s’il s’agi­ra de com­pé­ti­tion de cross­coun­try ou de sprints. « Nous al­lons dis­cu­ter avec les gens de la com­mu­nau­té de Saint-Paul pour connaitre leurs ins­tal­la­tions et iden­ti­fier ce qu’elle pour­ra ac­cueillir comme sport », laisse en­tendre Mme Wit­zell. Cette der­nière pré­cise s’ins­pi­rer des sports pré­sen­tés lors des Jeux de la fran­co­pho­nie ca­na­dienne afin d’as­su­rer un dé­ve­lop­pe­ment an­nuel de ces dis­ci­plines. Rap­pe­lons que les pro­chains Jeux de la fran­co­pho­nie au ni­veau na­tio­nal se tien­dront à Ga­ti­neau, Qué­bec, en 2014. Les ins­crip­tions pour les Jeux fran­co­phones 2013 se tien­dront du 9 oc­tobre jus­qu’au 15 avril 2013.

Bears Pho­to : courtoisie

La cli­nique de cross­coun­try, don­née par Ty­ler Cas­si­dy, des de l’Uni­ver­si­té de l’Al­ber­ta, à quelques élèves de l’école du Som­met le 15 sep­tembre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.