Des pistes de so­lu­tions émanent du col­loque

Afin de se pen­cher sur les ré­sul­tats ob­te­nus à la suite de l’étude sur les be­soins des ai­nés, la Fé­dé­ra­tion des ai­nés fran­co-al­ber­tains (FAFA) avait convo­qué ses membres pour la pre­mière fois à un col­loque in­ti­tu­lé « S’im­pli­quer pour mieux vivre », les 15

Le Franco - - LA UNE - Ly­sane Sé­né­cal Mas­tro­pao­lo

« Ce col­loque sym­bo­li­sait un tour­nant dans la dy­na­mique de notre as­so­cia­tion », af­firme le jeune di­rec­teur gé­né­ral de la FAFA, Yan­nick Frey­chet. La pré­si­dente de la FAFA, Si­mone De­mers, abonde dans le même sens. « De­puis le dé­but de mon man­dat en 2010, nous avons vu une évo­lu­tion du rôle de la FAFA comme porte-pa­role des ai­nés fran­co-al­ber­tains. Oui, nous ap­puyons tou­jours des évè­ne­ments cultu­rels, mais la vi­sion s’est élar­gie pour in­clure la res­pon­sa­bi­li­té de se pro­non­cer sur des ques­tions de base pour le mieuxêtre des ai­nés », a-t-elle dé­cla­ré. Cette ren­contre avait pour but avoué d’in­ci­ter les ai­nés à po­ser une ac­tion pour ap­por­ter des chan­ge­ments qui ré­pon­draient aux be­soins des ai­nés fran­co­phones. Le cadre de l’exer­cice était dé­li­mi­té par les cinq thèmes iden­ti­fiés dans l’étude : lo­ge­ment, le trans­port, la san­té, l’em­ploi et la par­ti­ci­pa­tion bé­né­vole ain­si que l’in­clu­sion so­ciale et l’épa­nouis­se­ment per­son­nel. Après avoir en­ten­du des té­moi­gnages de gens en­ga­gés au sein de la com­mu­nau­té, Mme De­mers a invité les membres pré­sents à rê­ver. « Quelles sont nos at­tentes pour chaque sec­teur dans un monde idéal », a-t-elle de­man­dé. Par la suite, les membres étaient ap­pe­lés à trans­for­mer ces rêves en pro­jets concrets qui de­mandent de l’im­pli­ca­tion. « Nous avons rem­pli nos feuilles », se ré­jouit la pré­si­dente.

Des par­ti­ci­pants mo­ti­vés

Ro­land Sou­cy d’Ed­mon­ton a l’ha­bi­tude de prendre part aux ac­ti­vi­tés cultu­relles or­ga­ni­sées par la FAFA. Cette fois-ci, il avait l’op­por­tu­ni­té de bâ­tir quelque chose de concret qui amé­liore le sort des ai­nés. « Je m’at­tends à ce que cette ac­ti­vi­té dé­ve­loppe une co­opé­ra­tion et plus d’en­traide entre les membres de l’or­ga­nisme. J’en suis confiant et notre pré­si­dente nous y mo­tive », par­tage M. Sou­cy qui s’est pen­ché sur la ques­tion de l’ac­cès aux soins de san­té en fran­çais. La pré­si­dente du Club des re­trai­tés d’Ed­mon­ton (CRE), Claire Dal­laire, était pré­sente au col­loque à titre de membre de la FAFA. Se­lon elle, ce type d’exer­cice ré­pond bien aux be­soins des ai­nés. « Il y a eu une belle par­ti­ci­pa­tion. Ce­la nous éner­gise pour que l’on conti­nue à s’im­pli­quer », té­moigne-t-elle. Une des prio­ri­tés sur les­quelles elle a tra­vaillé est l’ac­cès aux soins de san­té en fran­çais, no­tam­ment au Centre de san­té Saint-Tho­mas, où des membres du club ont l’in­ten­tion d’in­ves­tir le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion. « Le CRE veut don­ner un vi­sage fran­co­phone au centre Saint-Tho­mas, nous vou­lons nous faire en­tendre », spé­ci­fie Mme Dal­laire. Si­mone De­mers rap­pelle jus­te­ment l’im­por­tance de faire la dif­fé­rence entre sol­li­ci­ter le point de vue des ai­nés sur des en­jeux qui les concernent et per­mettre aux ai­nés de s’ex­pri­mer eux-mêmes pour faire par­tie de la so­lu­tion. « Il faut in­car­ner le pro­ces­sus », sou­ligne la pré­si­dente, qui au­rait sou­hai­té une plus grande par­ti­ci­pa­tion de re­pré­sen­tants du gou­ver­ne­ment et d’or­ga­nismes com­mu­nau­taires. Cette der­nière se dit par contre sa­tis­faite de l’is­sue du col­loque. « Le seul com­men­taire né­ga­tif que j’ai eu, c’est que les membres étaient fa­ti­gués, mais ce­la veut dire que nous avons bien tra­vaillé », met-elle de l’avant. Comme les membres des ré­gions du nord de la pro­vince n’ont pu être pré­sents à ce col­loque, la FAFA a l’in­ten­tion d’al­ler à leur ren­contre pour te­nir un ate­lier com­pa­rable avec des in­ter­ve­nants lo­caux.

Pho­tos : Ly­sane Sé­né­cal Mas­tro­pao­lo

Si­mone De­mers échange avec Églande Mer­cier et Co­lette Dé­chaine.

Des té­moi­gnages, comme ce­lui de Soeur Geor­gine Mo­rin, ont pré­cé­dé l’exer­cice de ré­flexion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.