Le mi­nistre de l’édu­ca­tion fait le point sur cer­tains dos­siers

Le mi­nistre de l’édu­ca­tion Jeff John­son était de pas­sage à La Ci­té fran­co­phone d’ed­mon­ton, le 18 oc­tobre der­nier. Il en a pro­fi­té pour ren­con­trer Le Fran­co dans ses bu­reaux.

Le Franco - - ÉDUCATION - Ly­sane Sé­né­cal Mas­tro­pao­lo

In­fra­struc­tures

Du­rant sa vi­site, le jour­nal lui a po­sé quelques ques­tions pour mettre à jour cer­tains dos­siers re­la­tifs à l’édu­ca­tion fran­co­phone. No­tam­ment en ce qui a trait à l’amal­ga­ma­tion entre le Con­seil sco­laire ca­tho­lique et fran­co­phone du Sud de l’Al­ber­ta et le Con­seil sco­laire du Sud de l’Al­ber­ta, tou­jours dans l’at­tente d’un chan­ge­ment à la loi sco­laire pour com­bi­ner leurs ser­vices opé­ra­tion­nels. « Nous avons be­soin de plus de pré­ci­sion quant à la com­po­si­tion et la fa­çon de fonc­tion­ner du nou­veau con­seil avant de don­ner notre ac­cord », ex­plique le mi­nistre. Ce der­nier se ré­jouit du tra­vail ef­fec­tué jus­qu’à main­te­nant par les deux au­to­ri­tés sco­laires fran­co­phones du sud. Ce­pen­dant, il se ques­tionne tou­jours à sa­voir si le fu­tur con­seil sco­laire fran­co­phone se­ra for­mé à parts égales de membres des deux conseils fran­co­phones dé­jà exis­tants ou si la re­pré­sen­ta­tion, pu­blique et ca­tho­lique, se fe­ra en fonc­tion du nombre d’élèves ins­crits à cha­cun des conseils. En ce qui concerne de possibles annonces de cons­truc­tion de nou­velles écoles, Jeff John­son as­sure re­con­naitre les be­soins criants de la com­mu­nau­té fran­co­phone, mais ne peut confir­mer de nou­velle cons­truc­tion d’école avant la sor­tie du pro­chain bud­get au mois de fé­vrier 2013. Cer­taines com­mu­nau­tés ont eu de bonnes nou­velles en mai 2011, alors que le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial an­non­çait de nou­veaux édi­fices, pour la ren­trée sco­laire 2014-2015, à Air­drie, Co­chrane, Jas­per et Red Deer. Au­jourd’hui, en terme de prio­ri­té, on peut pen­ser à Brooks, à l’école La Mo­saïque de Cal­ga­ry, à une école se­con­daire fran­co­phone pour Saint-Al­bert et, éven­tuel­le­ment, l’offre d’un programme sco­laire en fran­çais à Lac La Biche. Le mi­nistre John­son ai­me­rait voir tous ces pro­jets se concré­ti­ser, mais il faut avant tout les fi­nan­cer. « Notre prio­ri­té nu­mé­ro un reste la san­té et la sé­cu­ri­té des élèves dans leur éta­blis­se­ment. Sans au­cune dis­tinc­tion re­li­gieuse ou cultu­relle. Nous sa­vons que beau­coup d’élèves de la pro­vince fré­quentent des bâ­ti­ments en piètre état et il est dif­fi­cile, en pre­mier lieu, de dé­ter­mi­ner quelles écoles il nous faut re­cons­truire et en­suite de trou­ver l’ar­gent pour fi­nan­cer ces pro­jets », ex­plique-t-il. Le mi­nistre ne cache pas que des col­la­bo­ra­tions entre dif­fé­rents conseils sco­laires sont en­cou­ra­gées par le Mi­nis­tère. C’est no­tam­ment le cas pour l’école se­con­daire Alexan­dreTa­ché, à Saint-Al­bert, où une école re­grou­pant des élèves fran­co­phones, d’im­mer­sion et an­glo­phone est consi­dé­rée. Ce der­nier se dit sen­sible au fait que cer­tains dos­siers liés à l’édu­ca­tion fran­co­phone dans d’autres pro­vinces et ter­ri­toires (la Sas­kat­che­wan, la Co­lom­bie-Bri­tan­nique, le Yu­kon et les Ter­ri­toires du Nord-Ouest) soient de­vant les tri­bu­naux. Même si cette ave­nue est pos­sible en Al­ber­ta, il dit es­pé­rer que cette ap­proche ne soit pas pré­co­ni­sée par les conseils sco­laires fran­co­phones. « Nous es­pé­rons ne pas avoir à al­ler de­vant la cour. Nous ne vou­lons pas faire perdre du temps, de l’ar­gent et l’éner­gie de qui que ce soit. Le Mi­nis­tère pos­sède des moyens li­mi­tés lors­qu’on pense à tous les élèves de la pro­vince qui fré­quentent des écoles qui ont be­soin de ré­no­va­tions », avance Jeff John­son.

Né­go­cia­tions tri­par­tites

Le dos­sier des né­go­cia­tions de la nou­velle conven­tion col­lec­tive avec les en­sei­gnants, échue de­puis le 31 aout der­nier, conti­nue d’être d’ac­tua­li­té. La date bu­toir du 31 oc­tobre, don­née par Al­ber­ta Edu­ca­tion à Al­ber­ta Tea­cher’s As­so­cia­tion (ATA) et l’Al­ber­ta School Coun­cil As­so­cia­tion (ASCA) pour conclure une en­tente, ap­proche à grands pas. Jeff John­son dit conti­nuer à es­pé­rer que le dos­sier se rè­gle­ra avant cette date. « Nous ai­me­rions qu’une en­tente entre les trois par­ties s’ef­fec­tue avant cette date, ad­met M. Jonh­son, puisque ce­la nous don­ne­rait un cer­tain temps sans conflit de tra­vail au ni­veau pro­vin­cial. » Si les dis­cus­sions ont été me­nées de bon train du­rant l’été, le mi­nistre ne voit ce­pen­dant pas d’en­tente im­mi­nente à l’ho­ri­zon. Si tel est le cas, chaque con­seil sco­laire de­vra s’en­tendre avec les syn­di­cats des en­sei­gnants au ni­veau lo­cal. Le mi­nistre se dit tou­te­fois confiant de l’is­sue des né­go­cia­tions puisque, de fa­çon gé­né­rale, les conseils sco­laires ont une bonne re­la­tion avec le syn­di­cat des pro­fes­seurs au ni­veau lo­cal. Par ailleurs, il es­time que le dos­sier qui re­tient l’at­ten­tion dans les pré­sentes né­go­cia­tions n’est pas la ques­tion des aug­men­ta­tions sa­la­riales. Ce­la se joue plu­tôt au ni­veau de la charge et des condi­tions de tra­vail des en­sei­gnants.

Po­si­tion­ner l’Al­ber­ta

Pour ce qui est de la ré­cente en­tente entre l’Al­ber­ta et la France, qui per­met­tra, entre autres, aux sys­tèmes d’édu­ca­tion de co­opé­rer et d’échan­ger des tech­niques d’ap­pren­tis- sages, des ou­tils d’éva­lua­tion et ul­ti­me­ment, me­ner à un programme d’échange de pro­fes­seurs, le mi­nistre John­son s’en ré­jouit. « Notre pre­mière mi­nistre, Ali­son Red­ford, a une vi­sion glo­bale et l’Al­ber­ta est en train de se tailler une place au ni­veau in­ter­na­tio­nal. C’est une op­por­tu­ni­té qu’il faut sai­sir », ex­plique Jeff John­son. Afin de pré­pa­rer les élèves al­ber­tains à faire face aux im­pé­ra­tifs d’un mar­ché mon­dial, l’Al­ber­ta a l’in­ten­tion de si­gner des ac­cords si­mi­laires avec d’autres pays, dont le Mexique.

Fran­co,

Le mi­nistre de l’Édu­ca­tion Jeff John­son s’est ar­rê­té au le 18 oc­tobre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.