In­no­va­tion, com­pé­ti­ti­vi­té et ré­seau­tage

Trois thèmes qui ont tein­té les Ren­dez-vous éco­no­miques 2012, or­ga­ni­sés par le Con­seil de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de l’Al­ber­ta (CDÉA) à La Ci­té fran­co­phone les 26 et 27 oc­tobre der­niers.

Le Franco - - RENDEZ-VOUS ÉCONOMIQUE 2012 - Ly­sane Sé­né­cal Mas­tro­pao­lo

L’évè­ne­ment, qui a ras­sem­blé plus d’une cen­taine de per­sonnes à son apo­gée, s’est ou­vert sur un ton convi­vial avec une confé­rence mo­ti­va­tion­nelle de l’en­tre­pre­neur qué­bé­cois et confé­ren­cier re­con­nu à l’in­ter­na­tio­nal, Pa­trick Le­roux. « Je suis ve­nu vous rap­pe­ler des choses que l’on sait dé­jà, mais que l’on ne met pas en pra­tique », a aver­ti M. Le­roux en s’adres­sant à l’au­di­toire. D’em­blée, le confé­ren­cier a invité les par­ti­ci­pants à sor­tir de leur zone de confort et in­ves­tir sur eux-mêmes afin de pas­ser à l’ac­tion. Une confé­rence qui don­nait le ton aux ate­liers qui ont eu lieu le len­de­main. Des stra­té­gies pour aug­men­ter le chiffre d’af­faires, le dé­ve­lop­pe­ment de co­opé­ra­tives et des fran­chises, la fis­ca­li­té au sein de l’en­tre­prise, les femmes en­tre­pre­neures et un ate­lier qui abor­dait les mythes chez les en­tre­pre­neurs étaient au­tant de su­jets abor­dés du­rant la jour­née du sa­me­di. Des thèmes choi­sis se­lon les at­tentes de la com­mu­nau­té d’af­faires fran­co­phone et du sondage me­né à la suite de l’édi­tion l’an der­nier. Une confé­rence qui pré­sen­tait le par­cours fruc­tueux Eve­line Charles, une femme de Fal­her qui a su bâ­tir un em­pire de l’es­thé­tique dans l’Ouest ca­na­dien, et une autre qui po­si­tion­nait l’Al­ber­ta au sein de l’éco­no­mie mon­diale of­ferte par Jean Da­vid Trem­blay-Fre­nette, de l’Al­ber­ta In­vest­ment Ma­na­ge­ment Corp. ont com­plé­té la pro­gram­ma­tion 2012. « Nous es­sayons d’ame­ner un mé­lange in­té­res­sant, mais il y a aus­si tout le do­maine de la mise en mar­ché, des res­sources hu­maines et aus­si les dé­fis et op­por­tu­ni­tés qui dé­coulent de l’en­tre­preu­na­riat en mi­lieu mi­no­ri­taire », énu­mère le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral du CDÉA, Marc Trem­blay, en pen­sant dé­jà à la pro­chaine édi­tion. Ce der­nier dé­sire éga­le­ment at­ti­ser une étin­celle chez les en­tre­pre­neurs en de­ve­nir afin que ceux-ci ca­pi­ta­lisent sur cette mo­ti­va­tion et amorcent des dé­marches. « Avec cette étin­celle, nous es­pé­rons al­lu­mer un feu en­tre­pre­neu­rial à tra­vers la pro­vince », image-t-il.

Al­ler cher­cher des atouts

Agnès Lhuillier aime coudre et créer des ac­ces­soires mode. « Je vou­drais bien vendre mes ar­ticles, confie-t-elle. J’en ai plein mes ti­roirs. » Elle avoue avoir été très ins­pi­rée par les his­toires de suc­cès et les té­moi­gnages qu’elle a en­ten­dus au Ren­dez­vous éco­no­mique. « Avec une fa­mille à gé­rer, il n’est pas évident de lan­cer une so­cié­té, mais ce­la en vaut la peine », a-t-elle réa­li­sé du­rant la fin de se­maine. Cer­tains ate­liers aux­quels Mme Lhuillier a as­sis­té ont confir­mé la vi­sion qu’elle en­tre­te­nait pour sa fu­ture en­tre­prise, alors que d’autres l’ont mieux ou­tillé en ce qui a trait à la sa­tis­fac­tion des clients po­ten­tiels. « Nous vou­lons que les gens re­partent d’ici en sa­chant que nous sommes là pour les ap­puyer », rap­pelle M. Trem­blay. Se­lon lui, ces ren­dez-vous sont un point de ren­contre pour les gens qui font af­faire en fran­çais en Al­ber­ta. Pour d’autres, comme Ron Poi­rier, cour­tier d’as­su­rance dans la ré­gion d’Ed­mon­ton de­puis 30 ans, ces ren­dez-vous lui per­mettent plu­tôt de per­fec­tion­ner ses com­pé­tences. « Je ne suis pas ici pour le re­cru­te­ment de nou­veaux clients, mais je veux pla­ni­fier le fu­tur. J’ai be­soin d’un plan d’af­faires et je suis ve­nu ap­prendre sur le su­jet », af­firme ce der­nier, sa­tis­fait de ce qu’il a ac­quis avec cette for­ma­tion.

At­ti­rer les gens

Marc Trem­blay avoue qu’un des points les plus dif­fi­ciles reste de trou­ver la for­mule qui at­ti­re­ra les gens à se dé­pla­cer pour les Ren­dez-vous. Cette an­née par exemple, les ins­crip- tions tar­daient à se faire et la ma­jo­ri­té des par­ti­ci­pants n’ont confir­mé leur pré­sence que la se­maine avant l’évè­ne­ment. « J’ai trou­vé ce­la dif­fi­cile et je me suis ques­tion­né à sa­voir si notre évè­ne­ment était vrai­ment per­ti­nent », ad­met le di­rec­teur, vi­si­ble­ment soulagé de cette édi­tion qu’il qua­li­fie de suc­cès. Bien qu’en­core jeunes, mais de­vant l’en­goue­ment qu’ils sus­citent, les Ren­dez-vous éco­no­miques pro­jettent de gran­dir. « Nous avons es­sayé, cette an­née, d’in­vi­ter nos ho­mo­logues de l’Ouest », par­tage le di­rec­teur. Ces der­niers n’ont tou­te­fois pas été en me­sure d’as­sis­ter à cette édi­tion, mais Marc Trem­blay as­sure qu’il ne s’agit que d’une par­tie re­mise.

vendre In­no­va­tion et com­pé­ti­ti­vi­té : comment mettre en mar­ché un nou­veau pro­duit et le Les 5 le­çons de l’en­tre­pre­neur éclai­ré.

Al­do Za­no­ni ( Om­ni Tech­no­lo­gy So­lu­tions Inc.), Ve­nence Cô­té (ex- pré­sident ZCL Com­po­sites Inc.) et Ma­rie- Hé­lène La­brie ( Ener­kem) ont échan­gé sous le thème avec l’ani­ma­teur Ran­dy Bois­son­nault. Ce der­nier a aus­si pré­sen­té un ate­lier sur

Les fran­chises – une autre fa­çon de faire des af­faires,

Pour le pa­nel le CDÉA avait fait ap­pel à Thier­ry Pré­glias­co ( McDo­nald’s à Olds et In­nis­fail) et Jac­que­line Arès ( Ca­na­dian Tire de Can­more).

Une par­tie des par­ti­ci­pants au Ren­dez-vous éco­no­mique.

La fis­ca­li­té dans votre en­tre­prise.

Me Jean- Philippe Cou­ture et Shan­non James, de Bor­den Lad­ner Ger­vais LLP, ont pré­sen­té l’ate­lier sur

Jean Da­vid Trem­blay- Fre­nette a pré­sen­té sa vi­sion de l’éco­no­mie al­ber­taine.

Eve­line Charles a of­fert la confé­rence de clô­ture.

Co­opé­ra­tives, une al­ter­na­tive au mo­dèle d’af­faires.

Marc Du­plan­tie ( Co- operators) a abor­dé la ques­tion des

Pa­trick Le­roux a don­né le coup d’en­voi au Fo­rum éco­no­mique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.