À Ed­mon­ton...

Un co­mi­té de pa­rents a été mis sur pied dans le but de faire pres­sion sur le gou­ver­ne­ment pour faire ap­prou­ver les plans de rénovation de l’école se­con­daire fran­co­phone de pre­mier cycle d’Ed­mon­ton, Jo­seph-Mo­reau, lors d’une réunion ex­tra­or­di­naire convo­qué

Le Franco - - LA UNE - Ly­sane Sé­né­cal Mas­tro­pao­lo

...un pro­jet de 11 mil­lions $ sur la table.

Ce co­mi­té est com­po­sé de pa­rents d’élèves qui fré­quentent les écoles fran­co­phones Jo­seph-Mo­reau, Sainte-Jean­ned’Arc, Notre-Dame et Père-La­combe. Le gou­ver­ne­ment d’Ali­son Red­ford an­non­ce­ra, au dé­but 2013, la construc­tion de 50 nou­velles écoles en Al­ber­ta et la rénovation de 70 autres. Le di­rec­teur gé­né­ral du CSCN, Hen­ri Le­mire, sou­haite que Jo­seph-Mo­reau fasse par­tie du lot. « Nous cher­chons à faire mous­ser l’in­té­rêt et s’ali­gner au­près des in­ter­ve­nants pour faire va­loir l’im­por­tance de ré­no­ver l’école. Avec ce co­mi­té, ce­la nous per­met de faire du lob­bying à deux ni­veaux », met de l’avant le di­rec­teur gé­né­ral. Ce der­nier rap­pelle que la prio­ri­té nu­mé­ro un du conseil de­meure l’école Alexan­dreTa­ché, à Saint-Al­bert, pour la­quelle le CSCN es­père la construc­tion d’un édi­fice neuf, en col­la­bo­ra­tion avec les deux autres conseils scolaires de la ville. M. Le­mire sou­ligne qu’avec 62 conseils scolaires et près de 1700 écoles pu­bliques en Al­ber­ta, la com­pé­ti­tion pour se dé­mar­quer au­près du gou­ver­ne­ment se fait fé­roce. « Nous avons plus de chances d’ob­te­nir ce que l’on veut si nous de­man­dons la rénovation de Jo­seph-Mo­reau et une nou­velle construc­tion pour Alexan­dreTa­ché », nuance-t-il. Le Conseil compte mi­ser sur la par­ti­cu­la­ri­té de l’édu­ca­tion fran­co­phone en Al­ber­ta dans ses re­ven­di­ca­tions. « L’école Jo­seph-Mo­reau est le seul choix ca­tho­lique fran­co­phone pour la 7e à la 9e an­née dans la ré­gion d’Ed­mon­ton », af­firme un membre du co­mi­té, Bru­no Mer­cier, dont les en­fants fré­quentent l’école Sainte-Jeanne d’Arc. Ce der­nier ai­me­rait une an­nonce de la part du gou­ver­ne­ment Red­ford d’ici le mois de juin pro­chain et es­père que les tra­vaux dé­butent dès le dé­but de l’an­née sco­laire sui­vante. Si le pro­jet va de l’avant, l’école Mau­rice-La­val­lée ac­cueille­rait les élèves de Jo­seph-Mo­reau du­rant les ré­no­va­tions.

Se por­ter ac­qué­reur

Le CSCN en­vi­sage d’ache­ter l’école Jo­seph-Mo­reau, à condi­tion que celle-ci re­joigne les normes de san­té et sé­cu­ri­té ac­tuelles mises de l’avant par l’Al­ber­ta Sa­fe­ty Codes Coun­cil. L’école doit éga­le­ment res­pec­ter le prin­cipe d’équi­va­lence pour le pro­gramme d’en­sei­gne­ment en fran­çais. Pour l’ins­tant, une par­tie de l’édi­fice est vieux de 90 ans et se fait désuet. Le sys­tème de chauf­fage est in­adé­quat, cer­taines salles de classe n’ont pas de fe­nêtre et le gym­nase n’est pas tout à fait com­pa­rable à ce que l’on re­trouve dans les pro­grammes an­glo­phones 7-9 de la pro­vince. Des plans d’ar­chi­tec­ture ef­fec­tués par l’ar­chi­tecte Ron Ne­meth, de la firme ACI, chiffrent le cout d’agran­dis­se­ment et de mo­der­ni­sa­tion à 11 mil­lions $. Ils ont été bien re­çus à la réunion du Conseil le 20 no­vembre der­nier et se­ront dé­po­sés au gou­ver­ne­ment sous peu. Rap­pe­lons que le CSCN loue l’école Jo­seph-Mo­reau à Ed­mon­ton Pu­blic School Board pour un loyer d’en­vi­ron 400 000 $ par an­née, dé­frayé par le gou­ver­ne­ment de l’Al­ber­ta. « C’est là où nous avons une chance. Ce n’est pas in­té­res­sant pour eux de payer notre loyer », pré­cise Hen­ri Le­mire.

Plus d’élèves fran­co­phones

Ou­verte en 2009, l’école Jo­seph-Mo­reau offre une édu­ca­tion ca­tho­lique fran­co­phone à 260 élèves du 1er cycle du se­con­daire. Ce­pen­dant, le Conseil es­time que ce nombre pour­rait grim­per jus­qu’à 400 si tous les élèves ins­crits de la ma­ter­nelle à la 2e an­née aux écoles Notre-Dame, Père-La­combe et Sainte-Jeanne-d’Arc res­taient ins­crits au sein du CSCN. Si le co­mi­té de pa­rents n’a pas en­core dé­ter­mi­né de stra­té­gie pré­cise, Bru­no Mer­cier compte sur le sup­port des écoles nour­ri­cières de Jo­seph-Mo­reau, ain­si que la com­mu­nau­té fran­co­phone, pour ap­puyer les re­ven­di­ca­tions. Il en­vi­sage même d’écrire au mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion et en pro­fi­ter pour in­vi­ter le mi­nistre Jeff John­son à vi­si­ter la vieille école. M. Mer­cier a bien l’in­ten­tion de dé­mon­trer les suc­cès de l’école. « C’est une école qui com­porte beau­coup de réa­li­sa­tions : en robotique, en sport, en athlétisme et en soc­cer. Avec une école plus fonc­tion­nelle, on pour­rait faire en­core plus », af­firme Bru­no Mer­cier, con­fiant.

Il en cou­te­rait en­vi­ron 11 mil­lions $ au gou­ver­ne­ment de l’Al­ber­ta pour agran­dir et ré­no­ver l’école Jo­seph- Mo­reau. Si le pro­jet va de l’avant, les élèves de Jo­seph- Mo­reau se re­trou­ve­raient à par­ta­ger les lo­caux de l’école Mau­rice- La­val­lée pen­dant...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.