Les fran­co­phones de­mandent une plus grande place en ondes

Le Franco - - Renouvèlement De Licence De Radio - Canada - Pascale Cas­ton­guay

Au terme des au­diences du Conseil de la ra­dio­dif­fu­sion et des té­lé­com­mu­ni­ca­tions ca­na­diennes (CRTC) pour le re­nou­vè­le­ment de la li­cence de la So­cié­té Ra­dio-Ca­na­da (SRC), la SRC ac­cepte d’of­frir une meilleure re­pré­sen­ta­tion de la réa­li­té des fran­co­phones à l’ex­té­rieur du Qué­bec, mais re­fuse d’avoir des quo­tas pré­cis. Cette idée de fixer un quo­ta à res­pec­ter pour la pro­gram­ma­tion met­tant en ve­dette les com­mu­nau­tés fran­co­phones autres que qué­bé­coises à la­quelle la SRC re­fuse d’adhé­rer émane du mé­moire dé­po­sé par la Fé­dé­ra­tion des com­mu­nau­tés fran­co­phones et aca­dienne (FCFA) du Ca­na­da. « Que le CRTC fixe, par condi­tion de li­cence, un nombre mi­ni­mum d’heures par se­maine (en moyenne sur une an­née) de pro­duc­tion de langue fran­çaise de l’ex­té­rieur du Qué­bec que la So­cié­té de­vra dif­fu­ser au ré­seau », a lan­cé la FCFA du Ca­na­da dans l’une de ces 13 re­com­man­da­tions for­mu­lées dans le cadre de ces au­diences. Une autre re­com­mande « que la So­cié­té soit te­nue, par condi­tion de li­cence, à dif­fu­ser au Té­lé­jour­nal na­tio­nal au moins 15 % (en moyenne sur une se­maine de sept jours) de re­por­tages de nou­velles ou de seg­ments d’émis­sion pro­ve­nant des sta­tions pro­vin­ciales de langue fran­çaise à l’ex­té­rieur du Qué­bec ». Quoique les do­cu­ments pré­sen­tés par la SRC au dé­part fai­saient men­tion du dé­fi de re­pré­sen­ta­tion des réa­li­tés ré­gio­nales, c’est à la der­nière jour­née des au­diences que la SRC a ré­agi aux com­men­taires faits par de nom­breux or­ga­nismes et in­di­vi­dus re­pré­sen­tant les in­té­rêts des com­mu­nau­tés fran­co­phones en si­tua­tion mi­no­ri­taire. Les re­ven­di­ca­tions de la FCFA s’alignent avec celles d’autres in­ter­ve­nants qui tiennent à ce qu’une plus grande place soit ac­cor­dée aux com­mu­nau­tés fran­co­phones. Si ces ac­teurs re­con­naissent l’im­por­tance de re­nouve- ler la li­cence de dif­fu­sion, ils n’hé­sitent pas à re­ven­di­quer de meilleurs ser­vices pour les com­mu­nau­tés fran­co­phones. Ce qu’on ap­pelle main­te­nant la « mont­réa­li­sa­tion » des ondes a une fois de plus fait l’ob­jet de pré­sen­ta­tions lors de ces au­diences. Le sé­na­teur Pierre De Ba­né a d’ailleurs dé­po­sé un mé­moire qui fait état d’une étude ef­fec­tuée sur la re­pré­sen­ta­ti­vi­té de la So­cié­té Ra­dio-Ca­na­da. Da­té du 4 oc­tobre der­nier, ce mé­moire s’in­ti­tule Les éga­re­ments de Ra­dio-Ca­na­da, ce qui laisse peu de place pour l’in­ter­pré­ta­tion du conte­nu de cette étude. « Aus­si étrange que ce­la puisse pa­raitre, Ra­dio-Ca­na­da ne semble nul­le­ment res­sen­tir l’obli­ga­tion de ser­vir l’en­semble de son au­di­toire ca­na­dien en pré­sen­tant des nou­velles de par­tout au pays », peut-on lire dans ce rap­port. À la fois une ana­lyse des ser­vices of­ferts et des re­com­man­da­tions pour ar­ri­ver à re­mé­dier à la si­tua­tion ac­tuelle, ce rap­port donne ma­tière à ré­flexion à la SRC. Les ré­duc­tions de bud­get du cô­té de la So­cié­té ont éga­le­ment fait l’ob­jet de dis­cus­sion puisque les in­ter­ve­nants craignent de voir une fois de plus les ser­vices fran­çais de la SRC être vic­time d’une am­pu­ta­tion et que par consé­quent le sta­tu­quo soit ré­ser­vé pour les com­mu­nau­tés fran­co­phones et aca­diennes. Si les in­ter­ve­nants s’en­tendent pour dire qu’il y a un manque de re­pré­sen­ta­tion des com­mu­nau­tés au sein du té­lé­jour­nal de fin de soi­rée, la SRC pré­texte qu’elle doit te­nir compte de son « pu­blic cible » et qu’ain­si la com­pé­ti­tion pour l’ob­ten­tion des re­ve­nus pu­bli­ci­taires dans le mar­ché qué­bé­cois né­ces­site que d’abord et avant tout les Qué­bé­cois se re­con­naissent dans ces in­for­ma­tions. En pré­ci­sant que les re­ve­nus pu­bli­ci­taires dis­po­nibles dans le mar­ché fran­co­phone à l’ex­té­rieur du Qué­bec sont li­mi­tés, la SRC laisse en­tendre que la ren­ta­bi­li­té des ser­vices fran­co­phones prime sur son man­dat de re­pré­sen­ta­tion na­tio­nale. Sou­li­gnons que la dé­ci­sion quant au re­nou­vè­le­ment de la li­cence du CRTC se­ra an­non­cée ul­té­rieu­re­ment. Ini­tia­le­ment pré­vues en sep­tembre 2011, les au­diences ont pris fin le 30 no­vembre der­nier, et ce, après avoir été re­por­tées à deux re­prises.

Pho­to : Pascale Cas­ton­guay

Les do­cu­ments dé­po­sés dans le cadre des au­diences du CRTC pour le re­nou­vè­le­ment de la li­cence de la So­cié­té Ra­dio- Ca­na­da étaient nom­breux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.