La dys­lexie

Le Franco - - ÉDITORIAL - Mar­tin Blan­chet pré­sident Fon­da­tion al­ber­taine pour per­sonnes avec la dys­lexie

M. le di­rec­teur,

J’ai lu avec grand in­té­rêt l’ar­ticle Un re­gard sur le ju­ge­ment de la Cour su­prême

du Ca­na­da sur la dys­lexie si­gné par Hen­ri Le­mire, di­rec­teur gé­né­ral du Conseil sco­laire Centre- Nord dans la pre­mière page de l’Écho du Centre

Nord, pu­blié dans Le Fran­co, se­maine du 29 no­vembre au 5 dé­cembre 2012 en page 9. Comme le sou­ligne M. Le­mire, il n’est pas évident, avec les res­sources pré­sen­te­ment dis­po­nibles, d’of­frir un pro­gramme qui tien­dra compte de la fa­çon dif­fé­rente qu’un en­fant dys­lexique ap­prend. C’est bien le dé­fi que les pa­rents d’un en­fant dys­lexique ont long­temps re­con­nu. Sommes- nous ras­su­rés main­te­nant que la Cour su­prême s’est pro­non­cée? Avant d’in­tro­duire un pro­gramme spécialisé pour les 10 % d’en­fants dys­lexiques, il faut convaincre non seule­ment le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial du bien­fon­dé des chan­ge­ments re­quis, mais aus­si tout le sys­tème sco­laire, en pas­sant par le mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion jus­qu’aux aides- élèves dans la salle de classe. Voi­là un des ob­jec­tifs de la FAPAD ( Fon­da­tion al­ber­taine pour per­sonnes avec la dys­lexie). Une fois que le sys­tème sco­laire et la com­mu­nau­té en­tière réa­li­se­ront que l’en­fant dys­lexique est nor­mal à tous points de vue, sauf sa fa­çon par­ti­cu­lière d’ap­prendre, la bourse des gou­ver­ne­ments s’ou­vri­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.