Le coeur à la fête

Une tren­taine de per­sonnes se sont ras­sem­blées le 20 fé­vrier der­nier dans la salle Ro­bert Tou­tant de La Ci­té fran­co­phone pour par­ti­ci­per à l’as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle de la Fête fran­co-al­ber­taine.

Le Franco - - ÉDITORIAL - Em­ma Ai­linn Hau­te­coeur

Le bi­lan de l’an­née pré­cé­dente n’a an­non­cé que de bonnes nou­velles. Le dé­fi­cit, qui dé­pas­sait les 50 000 $ il y a quatre ans, a main­te­nant été épon­gé ce qui « est de bon au­gure » pour 2013 se­lon le pré­sident de la Fête fran­co-al­ber­taine (FFA) Pierre Ber­ge­ron. Cette an­née en­core le sur­plus amas­sé a ser­vi à re­payer la dette qui s’éle­vait à plus de 47 000 $ à la fin de 2012. Grâce à un re­gain de la san­té fi­nan­cière de la FFA no­tam­ment dû à l’ab­sorp­tion du dé­fi­cit, le pré­sident « es­père ac­cé­lé­rer les paie­ments pour re­payer la dette d’ici deux ou trois ans ». Puisque la si­tua­tion fi­nan­cière de la Fête s’amé­liore d’an­née en an­née, le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion (CA) au­rait pour vi­sion de créer un fonds de dotation pour as­su­rer la pos­té­ri­té. « C’est

Fête 2013

la suite lo­gique du tra­vail que nous en­tre­pre­nons de­puis 24 ans », af­firme M. Ber­ge­ron. Par ailleurs, pour fa­ci­li­ter la par­ti­ci­pa­tion des ré­gions qui dé­si­rent ac­cueillir les fes­ti­vi­tés, le CA a éla­bo­ré un guide de mise en can­di­da­ture qui doit être com­plé­té. Ce­ci per­met­tra de s’as­su­rer qu’elles rem­plissent les exi­gences de res­sources hu­maines et phy­siques. « Idéa­le­ment, une ré­gion s’y pren­dra deux ans d’avance pour sou­mettre sa de­mande », lance Pierre Ber­ge­ron. L’as­sem­blée a per­mis de re­con­duire le choix du site. Pour une 3e fois en quatre ans, le Da­vid Thom­son Re­sort à Nor­degg a été choi­si. Ce site est idéal puis­qu’il n’en­court au­cuns frais d’in­fra­struc­ture sup­plé­men­taire. En 2012, le cam­ping s’était rem­pli à 90 %. Cette an­née, M. Ber­ge­ron s’at­tend à com­bler tout l’es­pace dis­po­nible du 5 au 7 juillet. Alors que l’as­sem­blée avait lieu seule­ment une heure après le lan­ce­ment of­fi­ciel de la pré­vente des pas­se­ports, Re­née Le­vesque-Gau­vreau, co­or­don­na­trice de la Fête, a confir­mé que cinq fa­milles étaient dé­jà ins­crites. Les billets se­ront à prix ré­duit jus­qu’au 26 mai 2013.

Pro­gram­ma­tion ex­ci­tante

Le thème, Les ave­nues de la fête, dé­note la vo­lon­té des par­ti­ci­pants et des par­te­naires de faire du ras­sem­ble­ment un « vil­lage fran­co­phone pour une fin de se­maine ». À cet ef­fet, un pa­villon cultu­rel se­ra mis en place et chaque an­née il se­ra ani­mé par une com­mu­nau­té fran­co­phone dif­fé­rente. Les Aca­diens ou­vri­ront le bal en 2013. La pro­gram­ma­tion mu­si­cale se vou­lant être le mi­roir de la com­mu­nau­té, elle est en­tière- ment fran­co-al­ber­taine. Cette an­née, elle se­ra cha­peau­tée par Ro­bert Walsh. Étant don­né le suc­cès fou du spec­tacle de dubs­tep, les or­ga­ni­sa­teurs vont s’as­su­rer que ce style mu­si­cal au­ra une place importante lors du spec­tacle prin­ci­pal. « On cherche à agran­dir la dé­mo­gra­phie, à at­ti­rer les plus jeunes », ne cache pas le di­rec­teur ar­tis­tique de la Fête, Ro­nald Trem­blay. Les noms des ar­tistes in­vi­tés se­ront ré­vé­lés pro­chai­ne­ment.

Fête in­ter­gé­né­ra­tion­nelle

Au ni­veau des ac­ti­vi­tés ré­créa­tives, les nou­veau­tés ont été pré­sen­tées par Éric Ber­ge­ron. Celles-ci comptent la Zum­ba, le hockey balle, la ran­don­née en mon­tagne — qu’Éric as­sure être « à un ni­veau de dif­fi­cul­té par­fait pour les fa­milles » — et le géo­ca­shing, une chasse au tré­sor qui re­quiert l’uti­li­sa­tion d’un GPS. Cer­taines de ces ac­ti­vi­tés, ain­si que la soi­rée py­ja­ma et le jeu « mi­nute à ga­gner », se­ront su­jettes à une pré­ins­crip­tion obli­ga­toire du fait de leur po­pu­la­ri­té. Éric Ber­ge­ron par­ti­cipe de­puis son plus jeune âge à la Fête fran­co-al­ber­taine. Cette an­née, il a dé­ci­dé de suivre les traces de son père et de s’im­pli­quer dans l’or­ga­ni­sa­tion de l’évè­ne­ment. « Je suis fier d’être fran­co­phone », dé­clare-t-il. Ce der­nier et Cha­brie Amyotte sont deux jeunes membres de la re­lève fai­sant par­tie du co­mi­té or­ga­ni­sa­teur.

25e an­ni­ver­saire

Les Fran­co-Al­ber­tains cé­lè­bre­ront en 2014 le 25e an­ni­ver­saire de leur fête an­nuelle. Pour mar­quer le coup, les or­ga­ni­sa­teurs es­pèrent leur of­frir quelque chose d’unique. Entre autres, faire du­rer le plai­sir sur plus que les deux jours ha­bi­tuels. grâce à une mul­ti­tude d’ac­ti­vi­tés. Pour ce faire, ils in­vitent les dif­fé­rents or­ga­nismes fran­co­phones à conclure leurs évè­ne­ments an­nuels lors de cette cé­lé­bra­tion. Ro­nald Trem­blay de son cô­té a af­fir­mé s’être fait des « contacts très so­lides » pour l’an­née pro­chaine.

Pho­tos : Em­ma Ai­linn Hau­te­coeur

Éric Ber­ge­ron fait par­tie du co­mi­té or­ga­nis­teur de la Fête de­puis cette an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.