Beau­mont : une deuxième édi­tion plus réus­sie

Les écoles d’im­mer­sion ont par­ti­ci­pé en grand nombre au le­ver du dra­peau fran­co-al­ber­tain.

Le Franco - - FRANCOPHONIE ALBERTAINE - Étienne Ala­ry Ed­mon­ton

Après n’avoir at­ti­ré qu’une ving­taine de per­sonnes lors de la pre­mière édi­tion du le­ver du dra­peau fran­co-al­ber­tain en 2012, l’édi­tion 2013 a vu plus de 300 jeunes se réunir à l’ex­té­rieur de l’hô­tel de ville de Beau­mont, le 4 mars der­nier. « L’an der­nier, nous avions te­nu le le­ver du dra­peau en même temps que la ma­jo­ri­té des le­vers en pro­vince soit le ven­dre­di. Mal­heu­reu­se­ment, pour les écoles d’im­mer­sion, ce­la tom­bait dans le per­fec­tion­ne­ment pro­fes­sion­nel des en­sei­gnants. Lors­qu’est ve­nu le temps de pla­ni­fier l’évè­ne­ment cette an­née, pour ne pas ré­pé­ter la même si­tua­tion, nous avons op­té pour te­nir le le­ver du dra­peau le lun­di », a té­moi­gné le maire de Beau­mont, Ca­mille Bé­ru­bé. Beau­mont étant l’une des trois mu­ni­ci­pa­li­tés bi­lingues de l’Al­ber­ta, en com­pa­gnie de Legal et Saint-Isi­dore, le maire Bé­ru­bé tient à in­clure cet évè­ne­ment chaque an­née. « C’est quelque chose qui est très im­por­tant pour la com­mu­nau­té, de par son his­toire et ses ori­gines fran­co­phones », es­ti­met-il. Un avis que par­tage le dé­pu­té pro­vin­cial de la cir­cons­crip­tion de Leduc-Beau­mont-De­von, Georges Ro­gers. « Cet évè­ne­ment s’ins­crit dans le cadre des Ren­dez-vous de la Fran­co­pho- nie dont le thème de cette an­née est Joie de vivre. Y’a-t-il une meilleure place que Beau­mont, avec son hé­ri­tage fran­co­phone, pour fê­ter cette joie de vivre », lance M. Ro­gers. Le dé­pu­té rap­pelle que la fran­co­pho­nie al­ber­taine pour­suit sa crois­sance « et Beau­mont en est un té­moin pri­vi­lé­gié », note-t-il. « Il faut le­ver notre cha­peau à la ville de Beau­mont pour les ini­tia­tives mises de l’avant pour pré­ser­ver cet hé­ri­tage », té­moigne le dé­pu­té Ro­gers en don­nant en exemple l’af­fi­chage bi­lingue que l’on re­trouve à di­vers en­droits, comme à l’hô­tel de ville et à la bi­blio­thèque mu­ni­ci­pale. « Ces gestes concrets contri­buent à sen­si­bi­li­ser la pro­chaine gé­né­ra­tion d’élèves au fait que la culture fran­çaise est vi­vante à Beau­mont », ajoute le dé­pu­té. Ce der­nier, qui a li­vré une bonne par­tie de son dis­cours dans les deux langues of­fi­cielles, a ad­mis n’avoir com­men­cé à ap­prendre le fran­çais qu’en 11e an­née à Leduc. « J’es­père être en me­sure de conti­nuer d’ap­prendre le fran­çais et de pou­voir vous par­ler presque uni­que­ment en fran­çais à l’ave­nir », a lan­cé Georges Ro­gers aux 300 élèves réunis. Comme le fait re­mar­quer Ca­mille Bé­ru­bé, ce le­ver du dra­peau va au-de­là du geste en tant que tel. « C’est une oc­ca­sion pour vous tous de cé­lé­brer votre hé­ri­tage fran­co­phone », a-t-il lan­cé à la foule. Plu­sieurs autres évè­ne­ments étaient pré­vus au cours de la se­maine, no­tam­ment dans les écoles d’im­mer­sion de Beau­mont, pour sou­li­gner les Ren­dez-vous de la Fran­co­pho­nie.

Pho­tos : Étienne Ala­ry

Le maire de Beau­mont, Ca­mille Bé­ru­bé, et le dé­pu­té Georges Ro­gers, quelques ins­tants après avoir ter­mi­né de his­ser le dra­peau fran­co- al­ber­tain.

Les dra­peaux fran­co- al­ber­tains dis­po­nibles ont vite trou­vé pre­neurs. Sur la pho­to ci- des­sous, le di­rec­teur gé­né­ral de la Ville de Beau­mont, Marc Lan­dry, ex­plique aux gens pré­sents les élé­ments que l’on re­trouve sur le dra­peau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.