Brève his­toire de la fa­mille...

Le Franco - - À EDMONTON - par Georges Vincent, au nom de la fa­mille Vincent

Cette belle ferme, avec une grande mai­son et des bonnes bâ­tisses, était si­tuée aux li­mites du vil­lage. Les com­mo­di­tés, telles que l’élec­tri­ci­té, le té­lé­phone, l’eau cou­rante et les bonnes routes, ont été beau­coup ap­pré­ciées par toute la fa­mille. De plus, le rêve de Ma­man d’al­ler à la messe tous les di­manches s’est réa­li­sé. La fa­mille s’est ra­pi­de­ment in­té­grée dans la com­mu­nau­té de Bon­ny­ville, et nos pa­rents se sont fait de bons amis. Pa­pa a joui de cette nou­velle ferme pour quatre ans seule­ment. Il est dé­cé­dé le 1er aout 1956, à l’âge de 65 ans, suite à un can­cer. Ma­man a joui de ses an­nées à Bon­ny­ville pen­dant un autre 22 an­nées et est dé­cé­dée le 14 jan­vier 1978. Elle avait 87 ans. La fa­mille a très bien pros­pé­ré à Bon­ny­ville et cer­tains d’entre eux y sont de­meu­rés. Afin de main­te­nir les liens fa­mi­liaux, les nom­breux des­cen­dants se ren­contrent au camp St-Louis près de Bon­ny­ville tous les cinq ans. À no­ter : Léon Vincent, frère de Clé­ment, a aus­si pris ho­mes­tead à Nor­man­deau. Lui et son épouse Ma­rie-Ange Ro­chon eurent deux fils : Lio­nel et Rol­land.

Les en­fants de Clé­ment et Jeanne Vincent (pho­to prise en 1995). De­bout, on re­trouve Mar­cel, An­dré, Ro­bert, De­nise (Nel­son), Jean­nine (Gauthier), Charles et Georges. As­sis, on re­con­nait Rolande (Lid­gett), Ma­de­leine (Du­ro­cher) et Jean-Paul,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.