San­té fi­nan­cière fra­gi­li­sée

Le Franco - - ÉDITORIAL - - Étienne Ala­ry

Le mem­ber­ship de l’As­so­cia­tion ca­na­dienne-fran­çaise de l’Al­ber­ta (ACFA) et la ques­tion du jour­nal Le Fran­co est, pour une énième fois, dis­cu­tée ces jours-ci. En ef­fet, membres, ex-membres, fran­co­phones et fran­co­philes non membres sont in­vi­tés à com­plé­ter un son­dage en ligne. La com­pi­la­tion de ces ré­sul­tats de­vrait per­mettre à l’ACFA de se do­ter d’une vi­sion plus claire concer­nant cette ques­tion qui traine de­puis long­temps, beau­coup trop long­temps…

Voi­là pour­quoi lors de l’as­sem­blée an­nuelle te­nue l’au­tomne der­nier, les membres avaient de­man­dé au Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion pro­vin­cial de l’ACFA de se pen­cher sur le dos­sier afin de pré­sen­ter un plan d’ac­tion qui tranche sur la ques­tion d’au­to­no­mie du Fran­co et de la re­struc­tu­ra­tion du mem­ber­ship.

Ce son­dage, qui ne prend que 12 mi­nutes à rem­plir, don­ne­ra une ligne di­rec­trice à pré­sen­ter en ate­lier à Rond Point le mois pro­chain, pour en­suite al­ler de l’avant avec une ou plu­sieurs re­com­man­da­tions à sou­mettre à l’AGA du 19 oc­tobre.

On pour­rait tou­te­fois ré­su­mer ce­la en trois ques­tions : - Pour­quoi êtes-vous membre (ou non ou ex-membre) de l’ACFA? - Quel de­vrait être, se­lon vous, le mon­tant d’adhé­sion à l’ACFA? - Se­riez-vous prêt à payer da­van­tage pour re­ce­voir Le Fran­co?

Le troi­sième élé­ment mé­rite ré­flexion, puisque les membres de l’ACFA ont été ha­bi­tués de­puis de nom­breuses an­nées à re­ce­voir leur heb­do­ma­daire gra­tui­te­ment avec leur adhé­sion. Donc, re­çoivent-ils le jour­nal, car ils le veulent vrai­ment ou parce qu’ils l’ont tou­jours eu sans de­voir dé­bour­ser la somme de 25 $ liée à un abon­ne­ment? Un membre, même un membre à vie, se­rait-il prêt à sor­tir 25 $ de ses poches afin de re­ce­voir Le Fran­co, sur­tout que l’ACFA et le jour­nal n’ont plus les moyens d’ab­sor­ber à même leur bud­get cette dé­pense comme ils le font de­puis plu­sieurs an­nées?

Ce dos­sier ne pour­rait tom­ber plus à point alors que le jour­nal fait face, au même mo­ment, à une baisse de la pu­bli­ci­té na­tio­nale de l’ordre de 80 % de­puis le mois d’avril der­nier. On parle ici d’un poste bud­gé­taire dont les re­ve­nus étaient de quelque 150 000 $ an­nuel­le­ment. Ajou­tons à ce­la la hausse de l’ordre de 9 % qu’im­po­se­ra Postes Ca­na­da à comp­ter de jan­vier 2014 pour l’en­voi du jour­nal chaque se­maine. Dé­jà que cette dé­pense, sur une an­née, avoi­sine les 80 000 $. Moins de re­ve­nus et plus de dé­penses, voi­là les in­gré­dients qui ren­ver­raient in­évi­ta­ble­ment Le Fran­co « dans le rouge » au ni­veau bud­gé­taire et viennent frei­ner son dé­ve­lop­pe­ment.

D’ailleurs, le cout sup­plé­men­taire sug­gé­ré dans le son­dage, s’il est re­com­man­dé puis pré­sen­té à l’AGA de l’ACFA pour adop­tion, au­rait un bé­né­fice double :

1) ceux qui le payent per­met­traient au jour­nal de ren­con­trer ses couts de pro­duc­tion liés à cet abon­ne­ment. De plus, il se­rait pos­sible à ceux qui vou­draient se pré­va­loir d’une op­tion plus avan­ta­geuse de re­ce­voir une ver­sion com­plète et élec­tro­nique.

2) l’éli­mi­na­tion des couts liés à l’en­voi pour ceux qui ne le veulent plus, donc ceux qui l’ont tou­jours re­çu, car il était en­voyé gra­tui­te­ment.

Votre heb­do­ma­daire, qui pro­duit éga­le­ment un men­suel des­ti­né à la ré­gion de Cal­ga­ry et du Sud de l’Al­ber­ta, est ren­du à la croi­sée des che­mins. Pour as­su­rer sa via­bi­li­té à long terme, il doit être en me­sure de se main­te­nir la tête hors de l’eau à court terme, pour en­suite mettre en place de nou­velles stra­té­gies de dé­ve­lop­pe­ment, et ce, grâce à l’ap­pui de ses abon­nés qu’ils soient membres ou non de l’ACFA.

Si vous y croyez, je vous in­vite à vous rendre sur le site de l’ACFA (acfa. ab.ca) pour com­plé­ter le son­dage, afin de pré­sen­ter un mes­sage haut et fort lié au Fran­co lors de Rond Point 2013.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.