La ville de Beau­mont...

...joint le ré­seau Con­cer­to.

Le Franco - - LA UNE - Em­ma Ai­linn Hau­te­coeur

Ce ré­seau de mu­ni­ci­pa­li­tés bi­lingues, créé par le Conseil de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de l’Al­ber­ta (CDÉA), in­cor­pore do­ré­na­vant Pla­mon­don et Beau­mont. Le pro­jet est ba­sé sur le prin­cipe de va­leur ajou­tée que pré­sente le ca­rac­tère bi­lingue de plu­sieurs ré­gions de l’Al­ber­ta per­met­tant de maxi­mi­ser l’at­trac­ti­vi­té éco­no­mique de celles-ci.

Le conseil mu­ni­ci­pal de Beau­mont avait donc ap­prou­vé l’adhé­sion en juillet, car celle-ci, entre autres, s’aligne sur un des points du plan stra­té­gique de la ville, soit le dé­ve­lop­pe­ment de l’iden­ti­té com­mu­nau­taire.

Par ailleurs, Beau­mont est dé­jà bien avan­cé sur plu­sieurs des axes que pro­pose Con­cer­to. Grâce à son centre-ville où toute nou­velle construc­tion doit ré­pondre aux cri­tères d’ar­chi­tec­ture fran­çaise et où les parcs et les rues sont nom­més en l’hon­neur de fa­milles fran­co­phones, la ville res­sor­ti­ra ai­sé­ment sur un iti­né­raire tou­ris­tique fran­co­phone en Al­ber­ta. De plus, la mu­ni­ci­pa­li­té est ac­tive au sein de la Fé­dé­ra­tion ca­na­dienne des mu­ni­ci­pa­li­tés, qui lui a dé­jà al­loué du fi­nan­ce­ment pour son plan vert, le qua­trième axe de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique du ré­seau.

Cé­ré­mo­nie of­fi­cielle

Les membres de la com­mu- nau­té et des or­ga­nismes fran­co­phones étaient in­vi­tés à se joindre aux di­gni­taires à l’oc­ca­sion du pi­que­nique ra­vi­taillé par le ca­mion-res­tau­rant The Croo­ked fork, des en­tre­pre­neurs qué­bé­cois Marc et Bren­da De Rome. Une cin­quan­taine de per­sonnes étaient pré­sentes pour cé­lé­brer l’hé­ri­tage fran­co­phone de la ville, et son ave­nir au sein du ré­seau Con­cer­to.

Dans son dis­cours d’ou­ver­ture, la mi­nistre de la Cul­ture, Hea­ther Klim­chuk, a loué l’hé­ri­tage fran­co­phone exal­té à Beau­mont. « Vous comme moi sa­vez que la cul­ture est un mer­veilleux moyen d’en­trer en contact les uns avec les autres, et avec les autres com­mu­nau­tés », a-t-elle dé­cla­ré.

L’ho­raire était trop char­gé, ce­pen­dant, pour per­mettre aux deux re­pré­sen­tants de Pla­mon­don qui s’étaient dé­pla­cés pour l’oc­ca­sion de dis­cu­ter des pré­oc­cu­pa­tions de tout un cha­cun. Cette dis­cus­sion est donc la pro­chaine ac­tion concrète sur la liste du maire Ca­mille Bérubé, en plus de « faire de Beau­mont un des cham­pions du ré­seau afin d’en­cou­ra­ger les autres ré­gions bi­lingues à se joindre au pro­jet ».

Le dé­pu­té pro­vin­cial de Le­ducBeau­mont, George Ro­gers, a, quant à lui, sou­li­gné que son rôle en tant que dé­pu­té « se­ra d’en­cou­ra­ger sa cir­cons­crip­tion à l’ob­ten­tion de fi­nan­ce­ment pour l’ai­der à op­ti­mi­ser les op­por­tu­ni­tés lo­cales, par­ti­cu­liè­re­ment au ni­veau des en­tre­prises bi­lingues et fran­co­phones ».

Mme Klim­chuk et le pré­si­dent­di­rec­teur gé­né­ral de CDÉA, Marc Trem­blay, ont cha­cun re­mis une plaque ho­no­ri­fique lors de la réunion à l’hô­tel de ville en fin de soi­rée.

La 3e langue

La cé­ré­mo­nie était pré­cé­dée d’une ren­contre de gens d’af­faires fran­co­phones, vi­sant à pro­mou­voir les avan­tages que pré­sente la mu­ni­ci­pa­li­té aux en­tre­pre­neurs bi­lingues. Rappe- lons que Beau­mont en­re­gistre un taux de crois­sance dé­mo­gra­phique des plus im­por­tants au Ca­na­da – la sep­tième place, se­lon le re­cen­se­ment de 2011.

Dans son in­tro­duc­tion, Ca­mille Bérubé s’est dit être « très fier du bi­lin­guisme de Beau­mont, mais aus­si de sa troi­sième langue : la bu­si­ness ».

L’en­tre­pre­neur en im­mo­bi­lier Jo­na­than Lé­tour­neau a ajou­té que « l’atout bi­lingue lui per­met d’avoir une plus grande variété de clien­tèle et de main d’oeuvre», pour des­ser­vir sa clien­tèle à 50 % fran­co­phone. L’offre de main d’oeuvre bi­lingue est ce­pen­dant une de prin­ci­pales at­tentes du maire par rap­port au ré­seau Con­cer­to.

« C’est par­fois dif­fi­cile de trou­ver des em­ployés qui parlent très bien an­glais et fran­çais. Avec la vi­si­bi­li­té et les contacts que vont nous ap­por­ter le ré­seau, ce se­ra pos­sible d’at­ti­rer plus de main-d’oeuvre aux qua­li­fi­ca­tions par­ti­cu­lières, bi­lingues et de cette ma­nière, in­vi­ter des en­tre­pre­neurs qui offrent des ser­vices dans les deux langues à ve­nir s’ins­tal­ler à Beau­mont », avance M. Bérubé.

Les membres du conseil mu­ni­ci­pal de Beau­mont, les dé­pu­tés Da­vid Dor­ward et George Ro­gers, la mi­nistre de la Cul­ture Hea­ther Klim­chuk, la pré­si­dente de l’ACFA Do­lo­rèse No­lette ain­si que les membres du bu­reau de di­rec­tion du CDÉA Mi­chel St- Ar­naud et Rob Ch­ris­tie (aux ex­tré­mi­tés) ontcé­lé­bré l’adhé­sion de Beau­mont à Con­cer­to avec le pré­sident- di­rec­teur gé­né­ral du CDÉA, Marc Trem­blay et le maire Ca­mille Bérubé.

Pho­tos : Em­ma Ai­linn Hau­te­coeur

Le C() A a TVS­fitq He l’aHL­qsMSR He BeaumSRt au Vq­seau CSRGeVtSpour te­nir un « Ren­dez-vous d’af­faires du centre ». Une tVeR­taMRe H’eRtVeTVeReuVs SRt TVS­fitq He Gette STTSV­tuRMtq de ré­seau­tage qui a eu lieu à l’Hô­tel de Ville de Beau­mont.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.