Ren­contre avec Va­lé­ry Ba­zi­ra...

...un jeune en­ga­gé dans sa com­mu­nau­té.

Le Franco - - LA UNE - Gi­nette Bou­lianne

Les membres de la paroisse Saint-Tho­mas d’Aquin à Ed­mon­ton le connaissent pour son tra­vail en tant qu’agent pas­to­ral pour la jeu­nesse. Il fait aus­si par­tie d’un groupe de jeunes adultes qui se ras­semblent ré­gu­liè­re­ment pour faire du bé­né­vo­lat et aus­si pour avan­cer dans leur dé­ve­lop­pe­ment spi­ri­tuel. Le di­plô­mé en sciences du Cam­pus Saint-Jean ter­mi­ne­ra au prin­temps pro­chain un post­di­plôme en en­sei­gne­ment. Au CSJ, il était membre du groupe d’étu­diants in­ter­na­tio­naux ain­si qu’avec la fi­liale d’Entraide uni­ver­si­taire mon­diale du Ca­na­da (EUCM), un groupe de dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal qui oeuvre, entre autres, à l’amé­lio­ra­tion de vie pour les jeunes dé­fa­vo­ri­sés par­tout dans le monde. D’où lui vient cette mo­ti­va­tion d’agir? Il cite un pas­sage de la Bible : Et comme vous vou­lez que les hommes vous fassent, faites-leur aus­si de même (Luc 6:31). « C’est vrai­ment ce­la qui me mo­tive. Mais je me dis, si tout le monde pense de cette ma­nière, mais ne fait rien, il n’y a ja­mais rien qui va se faire. C’est vrai­ment de ve­nir en aide à l’autre dans son be­soin, dans le mo­ment où il en a be­soin, tout en sa­chant qu’en re­tour, moi aus­si je pour­rais ob­te­nir ce genre d’aide là. C’est de créer un genre d’exemple, où tu ne restes pas as­sis à te plaindre du monde ac­tuel, mais que tu es­saies de faire quelque chose pour l’amé­lio­rer », ex­prime Va­lé­ry Ba­zi­ra. Par­mi les ac­ti­vi­tés re­liées à la paroisse, Va­lé­ry et ses amis vont par­fois don­ner un coup de main au Ma­rian Centre d’Ed­mon­ton, un centre d’ac­cueil pour les sans-abris et les pauvres. Avec le groupe d’ados qu’il prend en charge, il rend vi­site aux ai­nés du Ma­noir Saint-Tho­mas, soit pour par­ta­ger un re­pas ou pour par­ti­ci­per à une ac­ti­vi­té. « Pour une des ac­ti­vi­tés, les ados ont joué au car­pet bow­ling et, ré­cem­ment, nous avons pré­pa­ré des tour­tières en­semble pour con­tri­buer à un pré­lè­ve­ment de fonds », ra­conte-t-il. « C’est pour l’as­pect in­ter­gé­né­ra­tion­nel aus­si, afin de mieux connaitre les per­sonnes qui ne peuvent pas sor­tir. En in­ter­ac­tion avec elles, on peut en ap­prendre plus sur soi même, com­ment le monde fonc­tionne sur tous les ho­ri­zons », pour­suit ce der­nier. Mé­la­nie Mé­thot, une pa­rois­sienne à Saint-Tho­mas d’Aquin qui connait Va­lé­ry de­puis le temps qu’ils sié­geaient en­semble au conseil pa­rois­sial en 2009, es­time que le jeune homme pour­rait don­ner l’exemple à plu­sieurs. « Il est très, très en­ga­gé. Dans tout ce qu’il fait, il de­meure tou­jours le même. Il est plus que sin­cère, il est au­then­tique. Il dé­montre de la pa­tience avec les en­fants et, de plus, un amour pour les gens en gé­né­ral », té­moigne Mme Mé­thot. La par­ti­ci­pa­tion de Va­lé­ry Ba­zi­ra dans la paroisse fran­co­phone à Ed­mon­ton re­monte à 2008, alors qu’il a vé­cu sa pre- mière ex­pé­rience aux Jour­nées mon­diales de la jeu­nesse, à Syd­ney en Aus­tra­lie. Il a de­puis par­ti­ci­pé aux deux édi­tions sui­vantes du ras­sem­ble­ment mon­dial de la jeu­nesse ca­tho­lique. C’est en tant que chef du groupe de la paroisse qu’il s’est ren­du au JMJ à Ma­drid en 2011 et à Rio de Ja­nei­ro en juillet der­nier. « À chaque fois, l’ex­pé­rience est dif­fé­rente. C’est mar­quant de se re­trou­ver avec des mil­lions de jeunes avec les mêmes convic­tions que toi. De vivre une foi plus vi­vante, pas à feu doux, mais de mettre le feu dans le monde. C’est un che­mi­ne­ment trans­for­ma­teur, dans la pré­pa­ra­tion avant d’y al­ler, et sur­tout par après, avec l’éner­gie et la mo­ti­va­tion que ça donne », sou­ligne Va­lé­ry Ba­zi­ra. Le jeune homme avait dé­jà fait un long par­cours avant de dé­mé­na­ger à Ed­mon­ton, en 2005, afin de pour­suivre des études post­se­con­daires. Il est né au Bu­run­di, et lors­qu’il avait 7 ans, sa fa­mille a fui la si­tua­tion de guerre pour al­ler vivre au Ni­ger. En 2004, il est ar­ri­vé chez sa tante qui ha­bite à Cal­ga­ry, et il a ter­mi­né ses études se­con­daires à l’école Sain­teMar­gue­rite-Bour­geoys. D’ailleurs, Va­lé­ry fait re­mar­quer que tous ses frères et soeurs – il est le qua­trième de six en­fants – ont, comme lui, étu­dié au Cam­pus Saint-Jean. Au­jourd’hui, tous les en­fants Ba­zi­ra, sauf une de ses soeurs, vivent à Ed­mon­ton. Ses pa­rents, main­te­nant à la re­traite au Bu­run­di, font par­fois le voyage à Ed­mon­ton pour rendre vi­site à leurs en­fants. Va­lé­ry dit avoir hâte d’en­ta­mer sa car­rière en en­sei­gne­ment, pré­fé­ra­ble­ment dans la ré­gion de la ca­pi­tale, où il pour­ra conti­nuer de pour­suivre sa pas­sion pour le tra­vail au­près des jeunes. Mais il est évident que son en­ga­ge­ment com­mu­nau­taire n’est ja­mais bien loin. « Je suis tou­jours à la recherche d’une im­pli­ca­tion plus sé­rieuse dans la com­mu­nau­té, sur­tout avec les plus âgés », par­tage-t-il. La semaine der­nière, il ac­com­pa­gnait un groupe de pa­rois­siens pour faire la gui­gno­lée dans le quar­tier. Ils ont pas­sé, entre autres, au Ma­noir SaintT­ho­mas, à la ré­si­dence des Soeurs de Sainte-Croix et aux mai­sons de l’Arche d’Ed­mon­ton, ces centres de soins pour per­sonnes ayant des dé­fi­ciences dé­ve­lop­pe­men­tales. Se tour­nant vers l’ave­nir, il mi­jote une idée de pro­jet d’as­so­cia­tion avec la So­cié­té de Saint-Vincent de Paul pour ap­por­ter de l’aide aux fran­co­phones dans le be­soin. « No­tam­ment en terme de sou­tien pour les nou­veaux ar­ri­vants, que ce soit un billet d’au­to­bus ou pour les ai­der à bou­cler la fin du mois lors d’une pé­riode dif­fi­cile » ,avance-t-il. En conclu­sion, Va­lé­ry Ba­zi­ra ré­sume ain­si la phi­lo­so­phie qui le pousse à vivre une vie en­ga­gée : « Je suis vrai­ment convain­cu qu’on est ici dans ce monde pour vivre les uns pour les autres. Ça pour­rait ré­soudre beau­coup de pro­blèmes si on pou­vait avoir ça un peu plus à coeur. »

Photo : Gi­nette Bou­lianne

« Je suis vrai­ment convain­cu qu’on est ici dans ce monde pour vivre les uns pour les autres », sou­tient Va­lé­ry Ba­zy­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.