L’école des Quatre-Vents lau­réate

Des mil­lions de vi­déo­clips se re­trouvent sur le por­tail web You­Tube, mais seule­ment un de ceux-ci a le mé­rite d’être ga­gnant ré­gio­nal Ac­tifs et fiers, ce concours de l’As­so­cia­tion canadienne d’édu­ca­tion de langue fran­çaise (ACELF) qui s’est dé­rou­lé dans

Le Franco - - CONCOURS ACTIFS ET FIERS - Gi­nette Bou­lianne

Il s’agit d’un vi­déo­clip réa­li­sé par les élèves et les en­sei­gnants de l’école des Quatre-Vents, à Peace Ri­ver. Leur sou­mis­sion pour le concours cette an­née – une mise en scène sur la chan­son Al­lez Ouest de l’an­cien groupe is­su de la ré­gion, Les Twés – s’est dé­mar­quée des autres pour ob­te­nir la men­tion « OR » pour la ré­gion de l’Ouest et des Ter­ri­toires. Tous les élèves et les membres du per­son­nel ont par­ti­ci­pé à la réa­li­sa­tion du vi­déo­clip, avec le sou­tien du Musée de Saint-Isidore qui a gé­né­reu­se­ment prê­té des ob­jets ayant ap­par­te­nu aux pion­niers de la com­mu­nau­té. « Ce­la a été un pro­jet im­por­tant. Les élèves ont vrai­ment em­bar­qué et le per­son­nel aus­si, par­tage l’en­sei­gnante res­pon­sable du pro­jet, Ch­ris­tine Nadeau. Les élèves étaient vrai­ment fiers de re­con­naitre leurs grands-pa­rents dans les pho­tos et ce­la leur a per­mis de mieux com­prendre le sens de la chan­son. » Ef­fec­ti­ve­ment, les pho­tos des fa­milles pion­nières prennent une nou­velle im­por­tance, pré­sen­tées comme elles le sont sur une trame so­nore qui parle de la mi­gra­tion des Qué­bé­cois dans l’Ouest et de la perte de langue et de culture. Le pas­sé re­joint le pré­sent dans l’in­ter­pré­ta­tion par les élèves des élé­ments de la chan­son. Le vi­déo­clip a été pré­sen­té au pu­blic le 7 mars der­nier, lors de la cé­ré­mo­nie du le­ver du dra­peau fran­co-al­ber­tain or­ga­ni­sé par l’As­so­cia­tion canadienne-fran­çaise de l’Al­ber­ta (ACFA) ré­gio­nale de Ri­viè­re­la-Paix pour don­ner le coup d’en­voi aux Ren­dez-vous de la Fran­co­pho­nie. Dans l’éva­lua­tion du pro­jet de Quatre-Vents, l’ACELF a no­té, entres autres, le ca­rac­tère ras­sem­bleur et la fa­çon po­si­tive de pré­sen­ter et de trans­mettre la langue fran­çaise. « Ici, ce­la a été fait avec brio, en ras­sem­blant les élèves, en­sei­gnants et pa­rents ain­si que la com­mu­nau­té. La chan­son rap­pelle l’im­por­tance des fran­co­phones de la ré­gion », men­tionne la co­or­don­na­trice des pro­grammes de l’ACELF, Maude La­fleur. Autre point fort re­le­vé : le pro­jet s’est as­su­ré une longue place dans le temps et une dis­tri­bu­tion plus large grâce à sa pré­sence sur le web. Pour sou­li­gner l’ex­cel­lence du pro­jet, l’ACELF re­met à l’école un chèque-ca­deau d’une va­leur de 400 $ et un abon­ne­ment d’un an au Ro­bert Ju­nior ver­sion électronique, en plus d’une plaque et d’une ban­nière. Le pro­jet a dé­jà eu un im­pact sur les élèves. Cer­tains dé­cou­vraient pour la pre­mière fois la con­tri­bu­tion de leur fa­mille à l’éta­blis­se­ment des fran­co­phones dans la ré­gion de Ri­vière-la-Paix. Deux per­sonnes qui ont fait le tra­jet en train du Qué­bec vers Peace Ri­ver alors qu’elles étaient jeunes filles, Ma­rie Lind­say et Bri­gitte Ber­ge­ron, sont d’ailleurs ve­nues faire un tour à l’école pour par­ta­ger leurs sou­ve­nirs avec les élèves. C’est aus­si Mme Lind­say, qui avait fait le tra­jet du Qué­bec avec ses pa­rents Jean-Ma­rie Ber­ge­ron et Ger­trude Al­lard, qu’on voit in­car­ner un per­son­nage dans le vi­déo, ac­com­pa­gnée de ses pe­tits-en­fants. « Nous avons par­lé de nos ex­pé­riences. Les élèves se sont ren­du compte que l’his­toire, ce n’est pas si loin que ça. Les écoles fran­co­phones et la fran­co­pho­nie, elles sont là au­jourd’hui à cause de ces pion­niers. Ce­la a al­lu­mé quelque chose chez les élèves, une réa­li­sa­tion que ce n’est pas tom­bée du ciel », par­tage cette der­nière.

Les élèves de Quatre-Vents ont vi­sion­né le vi­déo­clip qu’ils ont réa­li­sé le 7 mars der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.