En­fin dans leur nou­velle école!

Une jour­née com­plète de cé­ré­mo­nie at­ten­dait les élèves de l’école fran­co­phone d’Air­drie au re­tour de la re­lâche, le 16 avril der­nier, alors qu’ils pas­saient pour la pre­mière fois les portes de leur nou­velle école, frai­che­ment construite au 1165, Ra­vens­wo

Le Franco - - LA UNE - Mi­reille Ma­heu

Une jour­née com­plète de cé­ré­mo­nie at­ten­dait les élèves de l’École fran­co­phone d’Air­drie au re­tour de la re­lâche, le 16 avril der­nier, alors qu’ils pas­saient pour la pre­mière fois les portes de leur nou­velle école. Sur la pho­to, on re­con­nait des élèves du se­con­daire qui coupent le ru­ban et inau­gurent du même coup la sec­tion de l’école qui leur est com­plè­te­ment dé­diée.

Le ma­tin, les en­sei­gnants et le per­son­nel at­ten­daient les élèves, qui se sont réunis sur le ter­rain de soc­cer de l’école pour se re­grou­per en classes. À l’école fran­co­phone d’Air­drie, qui fait par­tie du ré­seau des écoles as­so­ciées à l’Uni­ted Na­tions Edu­ca­tio­nal Scien­ti­fic and Cul­tu­ral Or­ga­ni­za­tion (UNESCO), chaque classe in­carne son propre pays, avec son dra­peau, sa langue et ses va­leurs. C’est donc ras­sem­blé en Mini Na­tions Unies que les élèves et les en­sei­gnants ont fait leur en­trée dans la nou­velle école et vi­si­té leurs nou­velles salles de classe. « C’est un édi­fice ma­gni­fique, sou­ligne l’agente de liai­son com­mu­nau­taire de l’école fran­co­phone d’Air­drie, Joelle Croteau-Willard. Le concept est ou­vert, tout est in­ter­con­nec­té, et le de­si­gn est in­croyable », as­sure-t-elle à pro­pos du bâ­ti­ment, qui per­met­tra d’ac­cueillir 400 élèves de la ma­ter­nelle à la 12e an­née. À leur an­cienne adresse, les élèves ne dis­po­saient ni d’un gym­nase, ni d’une li­brai­rie, ni d’un au­di­to­rium, ni même d’une ca­fé­té­ria pour se ras­sem­bler, et leurs réunions se te­naient bien ser­rées dans les cou­loirs. Au coeur de ces cou­loirs, en plein centre de l’école, était tra­cé un car­ré rouge qui ser­vait de point de re­père pour leurs ren­contres. Si­tuée au coeur de la nou­velle école, l’ago­ra a été bap­ti­sée car­ré rouge et rap­pelle aux élèves leur an­cien lieu de ras­semble- ment, mais plus que trois fois plus grand, bien sûr. Pour pour­suivre la jour­née d’inau­gu­ra­tion de la nou­velle école, tous se sont donc ras­sem­blés au car­ré rouge pour chan­ter « Toi+Moi », cou­per le gâ­teau et écou­ter le dis­cours d’ou­ver­ture du di­rec­teur, Mar­tin Ca­mi­rand. Ils ont aus­si as­sis­té au dé­voi­le­ment d’un mor­ceau de leur an­cienne école qui se­ra conser­vé, af­fi­chant la mascotte de l’équipe spor­tive de l’école, les Grif­fons. Après avoir lais­sé le loi­sir aux élèves d’al­ler exa­mi­ner, classe par classe, les nou­veaux lo­caux, Mar­tin Ca­mi­rand et la di­rec­trice ad­jointe, Cé­line Tas­sé, ont convié tout le monde à ve­nir au gym­nase pour por­ter un toast à la nou­velle école et par­ta­ger les as­pects qui leur plaisent le plus. Pour cer­tains, c’était le gym­nase, et pour d’autres, c’était l’es­pace de travail en groupe amé­na­gé à l’ex­té­rieur des classes. Une classe a même af­fir­mé que ce qu’elle pré­fé­rait de la nou­velle école, c’était « tout! ». Le ru­ban est cou­pé, et les élèves de l’école fran­co­phone d’Air­drie re­çoivent dé­sor­mais leur cours dans les nou­veaux lo­caux. Tou­te­fois, leurs pa­rents de­vront en­core pa­tien­ter jus­qu’aux portes ou­vertes, le 24 avril, pour vi­si­ter le nouvel édi­fice, puis­qu’il leur est in­ter­dit d’ac­cès jus­qu’à cette date.

Pho­tos : courtoisie

Un mor­ceau de l’an­cienne école ar­bo­rant la mascotte de l’équipe spor­tive de l’école se­ra conser­vé, alors que le nou­veau gym­nase porte aus­si fiè­re­ment les couleurs des Grif­fons.

Les élèves et le per­son­nel lèvent leur verre à la nou­velle école.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.