À Beau­mont...

...porte-ou­verte de l’école fran­co­phone.

Le Franco - - LA UNE -

L’école consiste en six bâ­ti­ments, comme six pe­tites « mai­sons » en­tou­rant une aire as­phal­tée. La confi­gu­ra­tion fi­nale des classes dé­pen­dra des ins­crip­tions, mais la co­or­don­na­trice des com­mu­ni­ca­tions du Con­seil sco­laire Cen­tre­Nord (CSCN), De­nise La­val­lée, brosse ra­pi­de­ment le portrait de ce dont pour­rait avoir l’air l’école, qui ac­cueille­ra les élèves de la pré­ma­ter­nelle à la 6e an­née. « Un édi­fice pour­rait ac­cueillir le se­cré­ta­riat, la di­rec­tion et la bi­blio­thèque », com­mence-telle. Un autre édi­fice consti­tue­ra un es­pace de ras­sem­ble­ment pour les élèves et les pro­fes­seurs, alors que les quatre autres mai­sons ac­cueille­ront les classes, vrai­sem­bla­ble­ment deux ni­veaux par édi­fice. Sans oublier que les bâ­ti­ments ac­cueille­ront aus­si un nou­veau ser­vice de garde en fran­çais, qui par­ta­ge­ra sur­ement une mai­son avec la pré­ma­ter­nelle. « Il n’y au­ra pas de gym­nase, concède Mme La­val­lée, mais outre le parc si­tué à proxi­mi­té, l’es­pace qui sé­pare les bâ­ti­ments est as­phal­té et se prête aus­si bien à l’ac­ti­vi­té phy­sique. » Comme pour illus­trer sa pen­sée, quelques jeunes ont d’ailleurs dé­ci­dé d’y dis­pu­ter une par­tie de ho­ckey lors de la jour­née portes ou­vertes. Construits en 2009 pour ac­cueillir tem­po­rai­re­ment l’école d’im­mer­sion Aca­dé­mie Saint-An­dré jus­qu’à l’ob­ten­tion de ses nou­veaux lo­caux, dans les­quels elle em­mé­na­ge­ra en sep­tembre, les bâ­ti­ments ser­vi­ront en­core d’hôte tem­po­raire pour l’école fran­co­phone, en at­ten­dant qu’en soit construite une spé­cia­le­ment pour l’ac­cueillir. « Le Con­seil sco­laire a fait la de­mande pour une nou­velle école dé­jà, mais ça pour­rait prendre du temps », as­sure De­nise La­val­lée. Si le pro­jet avance, et que la di­rec­trice a été trou­vée, plu­sieurs dé­tails res­tent à ré­gler, no­tam­ment concer­nant la dé­no­mi­na­tion de l’école, qui se­ra dé­ter­mi­née après l’ou­ver­ture, ain­si que le ter­ri­toire qui se­ra des­ser­vi. Comme le pré­ci­sait le di­rec­teur du CSCN, Hen­ri Le­mire, en mars der­nier lors de la ren­contre du Con­seil sco­laire, la po­li­tique du con­seil veut que tous les élèves vi­vant dans un rayon de 50 ki­lo­mètres de l’école y soient trans­por­tés; ce­pen­dant, il est en­core trop tôt pour dire si les élèves du sud d’Ed­mon­ton, qui fré­quentent ac­tuel­le­ment les écoles Sainte-Jeanne-d’Arc et Ga­brielle-Roy, se­ront re­di­ri­gés vers l’école de Beau­mont, qui se­ra un peu plus près. « Nous son­dons ac­tuel­le­ment les fa­milles, et leur de­man­dons si elles en­ver­raient leurs en­fants à Beau­mont si le trans­port était offert », confirme De­nise La­val­lée, qui sou­ligne que, comme dans le pas­sé, il se­rait pos­sible d’ac­com­mo­der les pa­rents se­lon leur pré­fé­rence et celle de leurs en­fants. La co­or­don­na­trice ne manque pas d’en­thou­siasme en par­lant du pro­jet, alors que le nombre d’ins­crip­tions à la nou­velle école fran­co­phone de Beau­mont a en­core aug­men­té lors de la jour­née portes ou­vertes. « Les pa­rents qui étaient là étaient très fiers de voir leur pro­jet por­ter fruit, dit-elle. Nous avons six grandes mai­sons, on pour­ra bé­né­fi­cier de belles ins­tal­la­tions en at­ten­dant notre école. C’est un bon temps pour être à Beau­mont », ter­mine celle qui s’est dite com­plè­te­ment char­mée par la vi­site.

Une cin­quan­taine de fa­milles sont ve­nues vi­si­ter la fu­ture école fran­co­phone de Beau­mont qui ver­ra le jour en sep­tembre.

L’es­pace entre les mai­sons pour­ra ser­vir à faire des ac­ti­vi­tés phy­siques, comme l’ont dé­mon­tré ces jeunes « tes­teurs ». Pho­tos gra­cieu­se­té CSCN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.