L’Al­ber­ta, une pro­vince qui se vend bien

La di­rec­trice du dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique du Con­seil de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de l’Al­ber­ta (CDÉA), Ju­lie Fa­fard, n’était pas peu fière de pré­sen­ter le Guide tou­ris­tique of­fi­ciel de l’Al­ber­ta en fran­çais 2014-15 lors du lan­ce­ment de l’ou­til pu­blié à pl

Le Franco - - NEWS - - Mi­reille Ma­heu

« Notre guide a au­jourd’hui 13 ans, et il a tou­jours la cote », af­firme-t-elle, d’en­trée de jeu, s’ap­puyant sur des sta­tis­tiques op­ti­mistes concer­nant le tou­risme fran­co­phone en Al­ber­ta : le taux de fré­quen­ta­tion du site web Tou­risme Al­ber­ta a aug­men­té de 50 % par rap­port à l’an der­nier, celle de la page Fa­ce­book a aug­men­té de 38 %, l’ap­pli­ca­tion Canada Ouest, lan­cée il y a deux ans, a re­çu plus de 23 000 vi­sites et l’in­fo­lettre men­suelle Cap sur l’Ouest est au­jourd’hui en­voyée à quelque 10 000 per­sonnes. En bref, alors que l’Al­ber­ta ac­cueille 124 000 vi­si­teurs fran­co­phones par an­née, qui laissent, se­lon elle, 100 mil­lions $ dans l’éco­no­mie al­ber­taine, il semble que le Guide tou­ris­tique du CDÉA se fasse tou­jours plus utile et po­pu­laire. « C’est fa­cile de vendre la pro­vince de l’Al­ber­ta », sou­ligne Ju­lie Fa­fard.

Sec­tions à voir

Grâce aux ques­tions et com­men­taires des uti­li­sa­teurs du guide et à la dé­cou­verte de nou­veaux tré­sors tou­ris­tiques, la ver­sion 2014-15 a évo­lué et com­porte, entre autres, six pages de plus que l’an­née pré­cé­dente. Par­mi les pho­tos (prises par des ar­tistes fran­co­phones) et les sug­ges­tions, cer­taines sec­tions toutes neuves s’ajoutent pour ai­der les vi­si­teurs à mieux pla­ni­fier leurs dé­pla­ce­ments et à ne rien man­quer du spec­tacle que la pro­vince aux roses sau­vages a à of­frir. No­tons par exemple une sec­tion sur les « secrets ré­vé­lés » de l’Al­ber­ta, réa­li­sée avec la con­tri­bu­tion d’Au­ré­lia Bi­zouard, l’ex­perte voyage du jour­nal Le Fran­co. Cette sec­tion, ain­si que les es­tampes Coup de coeur à tra­vers le Guide, per­met au voya­geur de s’as­su­rer de tout cro­quer lors de sa vi­site dans les re­coins de la pro­vince. Le do­cu­ment contient aus­si un Pe­tit guide pra­tique of­frant à l’étran­ger quelques in­for­ma­tions de base sur la vie en Al­ber­ta, tels le cli­mat, les nu­mé­ros d’ur­gence et l’éti­quette du pour­boire. Cette sec­tion est bien pla­cée compte te­nu de la po­pu­la­ri­té mon­tante du Guide chez les tou­ristes eu­ro­péens, par exemple. Un ou­til pra­tique est de re­tour dans le guide de cette an­née : l’échelle de dis­po­ni­bi­li­té des ser­vices en fran­çais, in­di­quant la pos­si­bi­li­té de re­ce­voir du ser­vice en fran­çais aux dif­fé­rents en­droits ré­per­to­riés. L’échelle com­porte les ni­veaux de 1 (Fran­çais par­lé en tout temps) à 4 (An­glais seule­ment) et s’avère utile et exacte. « Ja­mais en­core je n’ai re­çu un com­men­taire se­lon le­quel notre échelle se trompe », rap­porte Ju­lie Fa­fard. Le Guide est aus­si ar­mé de cartes rou­tières plus claires, et en fran­çais, pour ré­pondre à la de­mande des voya­geurs mo­to­ri­sés, ain­si que d’une sec­tion spé­cia­le­ment dé­diée à la réouverture au pu­blic du lieu his­to­rique na­tio­nal Cave and Ba­sin. Fi­na­le­ment, la ver­sion électronique du Guide 2014-15, dis­po­nible à par­tir du site de Tou­risme Al­ber­ta, se veut plus dy­na­mique, et est char­gée de liens hy­per­textes pour fa­ci­li­ter la na­vi­ga­tion et la pla­ni­fi­ca­tion d’un voyage en Al­ber­ta.

L’im­man­quable al­ber­tain

Pour sa part, Ju­lie Fa­fard peine à dé­ter­mi­ner le­quel des at­traits tou­ris­tiques al­ber­tains est ce­lui ab­so­lu­ment im­man­quable pour ceux qui vi­si­te­ront la pro­vince pour la pre­mière fois. Une chose dont elle est cer­taine : l’at­trait al­ber­tain dé­passe les em­blé­ma­tiques Ro­cheuses. « J’ai été conquise par le sud de la pro­vince, com­mence-t-elle, de­puis le ter­ri­toire désertique des Bad­lands. Les parcs de Wa­ter­ton aus­si, et Wri­ting-onS­tone, sont sim­ple­ment spec­ta­cu­laires. » Elle sou­ligne aus­si la beau­té de la ré­gion des lacs, La­ke­lands, un lieu moins connu, mais idéal pour des ac­ti­vi­tés de plein air comme le cam­ping, le quad ou la mo­to­neige. « C’est plein de lacs et plein de fran­co­phones. Les gens y sont ac­cueillants, et ils ont tel­le­ment un beau fran­çais », sou­ligne-t-elle.

Pho­to : Mi­reille Ma­heu

Ju­lie Fa­fard montre fiè­re­ment le Guide tou­ris­tique 2014-2015.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.