Lettre ou­verte au Fran­co

Le Franco - - ÉDITORIAL -

Au nom de la com­mu­nau­té fran­co­phone de l’Al­ber­ta et en mon nom per­son­nel, j’ai­me­rais pro­fi­ter de cette tri­bune pour fé­li­ci­ter mon­sieur Ran­dy Bois­son­nault pour sa ré­cente vic­toire à titre de can­di­dat pour le Par­ti li­bé­ral du Ca­na­da dans la cir­cons­crip­tion d’Ed­mon­ton- Centre.

Au fil des ans, j’ai eu l’oc­ca­sion de cô­toyer M. Bois­son­nault à de nom­breuses oc­ca­sions. Son lea­der­ship, sa vi­sion et son en­thou­siasme sont contagieux. Par ailleurs, son en­ga­ge­ment com­mu­nau­taire au sein de la fran­co­pho­nie al­ber­taine a tou­jours été très ap­pré­cié. Je suis donc convain­cu qu’il pos­sède les atouts né­ces­saires pour en­tre­prendre ce nou­veau défi avec énor­mé­ment de passion et d’in­té­gri­té.

Je ré­itère ré­gu­liè­re­ment qu’il est es­sen­tiel que notre com­mu­nau­té s’en­gage da­van­tage au ni­veau politique. Je suis fier de consta­ter que nous pour­rons comp­ter sur M. Bois­son­nault comme can­di­dat au ni­veau fé­dé­ral. Je le fé­li­cite pour cette vic­toire et je lui sou­haite le meilleur des suc­cès lors de la prochaine élec­tion.

Jean John­son, pré­sident de l’ACFA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.