Flora and Faw­na’s Field Trip

Le Franco - - FRANCOPHONIE ALBERTAINE - Em­ma Hau­te­coeur

« Un di­ver­tis­se­ment vrai­ment char­mant et mi­gnon. » C’est de cette fa­çon que Brian Doo­ley (Fleu­rette) qua­li­fie la pièce dans la­quelle il a un rôle très « fran­çais ». Un spec­tacle « qui parle d’in­clu­sion », conti­nuet-il. Per­son­nel­le­ment, j’irais même jus­qu’à par­ler de pièce ex­pé­ri­men­tale, mais de haut ca­libre, et qui joue ha­bi­le­ment avec les dis­cours an­crés dans nos ha­bi­tudes so­ciales.

En gros, ce sont trois hommes mûrs dé­gui­sés en pe­tites filles, dont les ta­lents de co­mé­diens sont tels qu’ils nous font ou­blier dès la pre­mière mi­nute leur âge et leur sexe.

Les trois fillettes forment les Na­tur’Elles, un groupe de guides qui n’en sont pas – les re­je­tées de la cour de ré­cré, parce qu’elles sont trop grandes, trop étranges ou trop fran­co­phones (« elle parle comme un ca­nard, Fleu­rette, c’est pour ça qu’elle est avec nous », ex­plique Faw­na).

À l’in­té­rieur du Ma­gic Fai­ry Ring, toutes les ex­cen­tri­ci­tés sont per­mises, et vous ap­pren­drez à re­con­naitre le chant des oi­seaux, faire pi­pi dans la fo­rêt sans vous mouiller ; peut-être même que vous par­ti­ci­pe­rez au jeu de connais­sances en si­tua­tion de sur­vie si vous êtes choi­sis. Et at­ten­tion : les mé­chantes filles ne sont pas per­mises !

L’im­por­tant, c’est que vous vous amu­se­rez comme des fous dans cet es­pace créa­tif et ou­vert ; vous y se­rez tout de suite les bien­ve­nus. Vous vous y fe­rez des amis et par­ta­ge­rez les confi­dences des (par­fois) dures réa­li­tés des fillettes en marge de la nor­ma­li­té (mais qui n’en sont pas moins sen­sibles et fra­giles que leurs paires).

Un seul re­gret : de ne pas être as­sez au fait du lexique spé­cia­li­sé pour com­prendre les conno­ta­tions sexuelles du nom des écus­sons que Flora et Faw­na ont fiè­re­ment ac­quis grâce à leurs prouesses en fo­rêt…

Le­çon Fringe n°2 (à l’usage des ar­tistes) : l’in­ter­ac­tion avec le public du­rant un sketch peut être réus­sie (je n’y croyais pas avant de voir Flora and Faw­na’s Field Trip). Il suf­fit d’user d’un peu de gen­tillesse, de beau­coup d’au­to­ri­té et sur­tout, de mé­thodes coer­ci­tives douces.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.