Bo­sa­li­si, un or­ga­nisme so­li­daire...

... pour ai­der l’école en Afrique.

Le Franco - - LA UNE - Ar­thur Bayon

« En sep­tembre der­nier, mon ma­ri [Max Mu­be­la] a été au Con­go. Il a vu qu’il y avait beau­coup de souf­france, beau­coup de pau­vre­té et pas beau­coup de res­sources pour les jeunes, sur­tout en mi­lieu ru­ral : des écoles qui n’ont pas de bancs, pas de ta­bleaux… On écrit par terre ! » Ma­ryse Kiese-Mu­be­la a beau avoir pas­sé les pre­mières an­nées de sa vie au Con­go, elle n’a pas connu ce dé­nue­ment. « Quand tu ren­trais à l’école, tu avais un nou­vel uni­forme, ton sac à dos, tes af­faires… », se sou­vient-elle. C’était il y a une ving­taine d’an­nées, avant qu’elle ne dé­mé­nage à Montréal, puis Ed­mon­ton.

Au­jourd’hui, Ma­ryse se dé­mène pour son pays d’ori­gine. Avec son ma­ri et un noyau de bé­né­voles, elle a créé la fon­da­tion Bo­sa­li­si (« en­traide » en lin­ga­la, une langue ban­toue par­lée aux deux Con­go) dans le but de sou­te­nir l’éducation des jeunes en Afrique sub­sa­ha­rienne, en com­men­çant par la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go. « J’y suis re­tour­née pour la pre­mière fois en jan­vier 2014 », pour re­mettre du ma­té­riel de base à des éco­liers : ca­hiers, crayons, taille-crayons… « Ce sont des choses qu’ils n’avaient pas », in­siste-t-elle.

Deux écoles ru­rales de la pro­vince de Kin­sha­sa (pri­maire et se­con­daire) ont ain­si été ai­dées. « On les a choi­sies parce qu’elles étaient en de­hors de la ville et qu’il n’y avait pas d’élec­tri­ci­té », pré­cise la di­rec­trice gé­né­rale de la fon­da­tion. « Ces jeunes-là de­vien­dront des adultes : s’ils peuvent de­ve­nir res­pon­sables et agir sur leur en­vi­ron­ne­ment im­mé­diat, on au­ra fait quelque chose de bien. »

Im­por­ter de l’art « com­plè­te­ment exo­tique »

Par ailleurs, un par­te­na­riat a été conclu avec l’Aca­dé­mie des Beaux-Arts de Kin­sha­sa, un éta­blis­se­ment de ni­veau uni­ver­si­taire. L’idée est de leur of­frir du ma­té­riel, no­tam­ment au­dio­vi­suel, pour amé­lio­rer les condi­tions d’en­sei­gne­ment… et de créa­tion ar­tis­tique.

La fon­da­tion sou­haite que cer­taines oeuvres d’étu­diants ou de pro­fes­seurs puissent être ven­dues au Ca­na­da. « Ce­la per­met­tra à Ed­mon­ton d’avoir ac­cès à un art com­plè­te­ment exo­tique », es­time Ma­ryse. Et, bien sûr, de ré­tri­buer les ar­tistes afri­cains.

Ac­tuel­le­ment, Bo­sa­li­si pro­pose dé­jà des cartes de voeux sur­mon­tées d’une pla­quette de cuivre, des ta­bleaux congo­lais réa­li­sés avec de la pein­ture ou du sable co­lo­ré, des por­te­clés en bois d’Éthio­pie... Des ob­jets aux­quels s’ajou- te­ront des bi­joux en ma­la­chite et des masques Ku­ba. Une ex­po­si­tion de­vrait aussi voir le jour dans les pro­chains mois.

Le coup de main d’Emi­ly, étu­diante au Cam­pus Saint-Jean

Ma­ryse re­part au Con­go le 15 aout avec, dans la soute de l’avion, des or­di­na­teurs et des car­tons rem­plis de CD de mu­sique clas­sique ré­cu­pé­rés au­près de l’Uni­ver­si­té de l’Al­ber­ta. De quoi dé­bu­ter une mé­dia­thèque à l’Aca­dé­mie des Beaux-Arts de Kin­sha­sa. Et « une fa­çon d’ai­der les étu­diants pour qu’ils aient une expérience sco­laire plus en­ri­chis­sante », ex­plique Emi­ly Speur, étu­diante en 5e an­née de sciences po­li­tiques au Cam­pus Saint-Jean et membre bé­né­vole du Par­te­na­riat de la jeu­nesse ca­na­dienne de Bo­sa­li­si.

Emi­ly a ap­pris le fran­çais en im­mer­sion et semble au­jourd’hui heu­reuse de dé­cou­vrir le Con­go par le biais de Bo­sa­li­si. « Avant, j’avais une pers­pec­tive plus naïve, à la sur­face des choses… ». Compte-t-elle al­ler sur place ? « Peu­têtre dans le fu­tur », après ses études.

La di­rec­trice de Bo­sa­li­si es­père quant à elle pour­suivre les par­te­na­riats au Con­go, en Gui­née-Co­na­kry, voire au Ni­gé­ria ou en Éthio­pie. Elle en­vi­sage d’im­plan­ter un bu­reau du­ra­ble­ment dans la ré­gion. « Que je le veuille ou non, il y au­ra tou­jours une par­tie de moi qui se­ra à l’écoute de ces per­sonnes. »

Photo : cour­toi­sie Max Mu­be­la

Ces en­fants d’une école près de Kin­sha­sa ont re­çu l’aide de Bo­sa­li­si.

Photo : cour­toi­sie

Or­ga­ni­sé par l’As­so­cia­tion des Gui­néens de Calgary, un grand bar­be­cue a réuni près de 150 par­ti­ci­pants à Syl­van Lake, sa­me­di 9 aout. L’ani­ma­tion mu­si­cale était as­su­rée par Ibra­hi­ma Ta­kous Diallo et le groupe Rythm Me­thod. Par­mi les in­vi­tés : Jean...

Photo : Ar­thur Bayon

Sa­me­di 9 aout au parc Vic­to­ria, une cen­taine d’adultes et d’en­fants ont ré­pon­du pré­sent au bar­be­cue de la Com­mu­nau­té ivoi­ro- ca­na­dienne d’Ed­mon­ton. Au me­nu : ham­bur­gers, hot dogs, pou­lets et pois­sons brai­sés, mais aussi des plats ty­pi­que­ment ivoi­riens...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.