À LIRE CETTE SE­MAINE

Jouée en 2013 au Cam­pus Saint-Jean puis fi­na­le­ment édi­tée en France en 2014, la pièce Da­lia, une odys­sée de Ber­nard Sal­va n’avait ja­mais vrai­ment connu de lan­ce­ment of­fi­ciel à Ed­mon­ton. C’est pour­quoi une lec­ture pu­blique a fi­na­le­ment été or­ga­ni­sée le 30

Le Franco - - La Une -

Ber­nard Sal­va a or­ga­ni­sé une lec­ture pu­blique de Da­lia, une odys­sée

Ori­gi­naire de Dji­bou­ti mais née à Mon­tréal, Ha­bone Os­man a joué en mars 2013 le rô­le­titre de Da­lia, une odys­sée, une pièce du Théâtre à l’Ouest (la troupe ama­teure du Cam­pus Saint-Jean) qui ra­conte l’exil d’une ado­les­cente so­ma­lienne à Ed­mon­ton. Jeu­di 30 avril, c’est avec plai­sir qu’elle s’est re­plon­gée dans son per­son­nage, le temps d’une lec­ture pu­blique à la li­brai­rie Le Car­re­four, à La Ci­té fran­co­phone, aux cô­tés de Tam­bry Ber­nath, Ma­thilde Ef­fray-Bühl et Ber­nard Sal­va, l’au­teur.

Un « théâtre monde »

Bien que Ha­bone n’ait pas connu l’exil, le des­tin de Da­lia lui parle. « J’ai beau­coup d’amis qui viennent de la So­ma­lie, qui ont vé­cu la guerre et qui se sont ré­fu­giés [à Ed­mon­ton] », ra­conte-t-elle. Par ailleurs, ses propres pa­rents ont vé­cu une forme d’exil en quit­tant Dji­bou­ti et la France pour le Ca­na­da. Ce­pen­dant, Ha­bone tient à le pré­ci­ser, la si­tua­tion de Dji­bou­ti reste bien plus stable que celle de sa voi­sine la So­ma­lie, dont le gou­ver­ne­ment est ins­tal­lé au Ke­nya.

« Je suis pied-noir donc moi­même j’ai été trim­ba­lé… [L’exil] est un thème qui me pour­suit », re­con­naît Ber­nard Sal­va, le met­teur en scène de la pièce, sa pre­mière en tant qu’au­teur. « Ça fait 12 ans que je suis ici [en Al­ber­ta] et j’en avais marre de ne ja­mais voir de su­jets du ‘‘théâtre monde’’. Au lieu de râ­ler dans mon coin, je me suis dit : je vais me re­trous­ser les manches ! »

Ed­mon­ton et sa nou­velle fran­co­phone

En choi­sis­sant une hé­roïne so­ma­lienne, le dra­ma­turge a sai­si l’oc­ca­sion de rap­pe­ler la réa­li­té bien tan­gible du ma­riage for­cé, tout en évo­quant les dé­fis ren­con­trés par les nou­velles po­pu­la­tions ar­ri­vées à Ed­mon­ton ces der­nières an­nées, no­tam­ment les Afri­cains fran­co­phones. « Re­garde mon pu­blic au cam­pus : il y a dix ans j’avais un Afri­cain sur 20, main­te­nant j’en ai 8 ! C’est très bien qu’on leur parle de Ga­brielle Roy ou de Ma­rie-Anne Ga­bou­ry, mais il y a autre chose ! », es­time le pro­fes­seur du CSJ.

Ber­nard Sal­va a écrit Da­lia, une odys­sée en se ba­sant sur les im­pro­vi­sa­tions de sa troupe étu­diante mul­ti­cul­tu­relle. « Da­lia, ce n’est pas le rôle que j’avais pro­po­sé, mais je l’ai eu en fin de compte, s’étonne Ha­bone Os­man. Comme c’est un texte qui est écrit au fur et à me­sure, j’ai pu mettre ma per­son­na­li­té, un peu de moi-même. » Le fait qu’elle parle le swa­hi­li so­ma­lien a par exemple était un plus pour don­ner de la cré­di­bi­li­té à son per­son­nage.

« C’est une pièce à la fois grave et lu­dique, avec des par­ties très lou­foques », dé­crit son met­teur en scène. Le per­son­nage d’Al­bert le sans-abri, lui aus­si né des im­pros, amène le spec­ta­teur dans « un uni­vers un peu à la Got­lib » (des­si­na­teur de bandes des­si­nées fran­çais, no­tam­ment Gai-Lu­ron et Ru­brique- à-Brac, NDLR).

Bou­dée au Ca­na­da, édi­tée en France

Da­lia, une odys­sée a été jouée trois fois les 22, 23 et 24 mars 2013 à Ed­mon­ton. « La sur­prise, ça a été que le pu­blic a bien ac­cro­ché », ra­conte Ber­nard Sal­va. Si la pièce est dé­sor­mais étu­diée au Cam­pus Saint-Jean, per­sonne n’a vou­lu l’édi­ter au Ca­na­da. Fi­na­le­ment, l’édi­teur pa­ri­sien Les Cygnes l’a pu­bliée en jan­vier 2014. Un drôle de pa­ra­doxe. « Je suis [de­ve­nu] exo­tique en France », plai­sante l’au­teur fran­çais ins­tal­lé en Al­ber­ta.

At­tris­té de voir la li­brai­rie fran­co­phone Le Car­re­four fer­mer ses portes fin juin – ses ser­vices se­ront dé­sor­mais prin­ci­pa­le­ment en ligne –, Ber­nard Sal­va a choi­si d’y pro­po­ser la lec­ture pu­blique d’un ex­trait de son oeuvre. « Comme je connais bien Co­ra­lie (em­ployée de­puis 2008 au Car­re­four, NDLR) qui a fait par­tie de la troupe, on s’est dit : pour­quoi ne pas mé­lan­ger une fête pour la li­brai­rie et une fête pour Da­lia ? »

Ac­tuel­le­ment, des pour­par­lers ont lieu pour adap­ter la pièce en France en 2016. Son au­teur ai­me­rait bien la jouer de nou­veau en Al­ber­ta, dans les écoles et les uni­ver­si­tés. « C’est un peu les com­men­taires que j’ai eus : c’est une pièce qui a une por­tée édu­ca­tive », confie le dra­ma­turge.

Quelques co­pies de Da­lia, une odys­sée de­vraient en­core être dis­po­nibles au Car­re­four. Si­non, con­tac­tez Ber­nard Sal­va à bsal­[email protected]­ber­ta.ca ou com­man­dez le livre sur in­ter­net.

Ar­thur Bayon

Pho­to : A. B.

Ma­thilde Ef­fray-Bühl, Ha­bone Os­man, Ber­nard Sal­va et Tam­bry Ber­nath en pleine lec­ture de la pièce de théâtre Da­lia, une odys­sée, à la li­brai­rie Le Car­re­four.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.