Un pre­mier évè­ne­ment sur le legs tes­ta­men­taire pour La Fon­da­tion fran­co-al­ber­taine

Le Franco - - OPINION - Joël La­voie

C’est dans l’am­biance de la mu­sique de Marc Beau­din ac­com­pa­gné de Jean-Fran­çois Pi­card que s’est te­nu le 10 juin der­nier au lo­cal de La Fé­dé­ra­tion des aî­nés fran­co­phones (FA­FA) la pre­mière soi­rée sur le legs tes­ta­men­taire de La Fon­da­tion fran­co-al­ber­taine.

Plus d’une ving­taine de par­ti­ci­pants sont ve­nus dis­cu­ter dans une am­biance convi­viale avec Me Pierre Des­ro­chers pour s’in­for­mer sur la fa­çon de faire un legs tes­ta­men­taire.

De son cô­té, Li­liane Mai­son­neuve-La­voie, qui s’est dé­jà en­ga­gée à faire un legs à La Fon­da­tion, a ex­pli­qué : « Quand on meurt, tout ce qu’on laisse de­vient des voi­tures, des 4 roues, des cha­lets... Est-ce que c’est vrai­ment l’es­sence de ce que l’on est ? Par un legs, ce que j’ai à coeur main­te­nant, là où je donne mon éner­gie conti­nue­ra à vivre et à ai­der la com­mu­nau­té fran­co­phone. »

Ghis­lain Bergeron, pré­sident de La Fon­da­tion, pré­cise : « Ce genre de soi­rée est vrai­ment dans le man­dat de La Fon­da- tion, et nous es­pé­rons le re­faire dans d’autres ré­gions et en­core à Ed­mon­ton. De plus, La Fon­da­tion ai­me­rait bien ajou­ter à la ré­flexion qui est faite dans ces soi­rées en par­lant éga­le­ment des legs spi­ri­tuels et des legs his­to­riques. »

Photo : Gi­sèle Rhéault

Par­mi les per­sonnes qui ont par­ti­ci­pé à cette ac­ti­vi­té, on re­con­naît no­tam­ment Li­liane Mai­son­neuve- La­voie, troi­sième per­sonne de la deuxième ran­gée, et Ghis­lain Bergeron juste à sa droite.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.